Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1913 > Etape par étape > Etape 7 : Luchon - Perpignan

Etape 7 : Luchon - Perpignan

324 km. 11 juillet 1913

-  Les Alcyon, vainqueurs de l’épreuve depuis 1909, se retirent
Après l’abandon de leur unique leader, Odiel Defraye, lors de l’étape précédente, les Alcyon (Mottiat, 6ème du général ; Rossius, 7ème ; Masselis et Heusghem) n’ont pas pris le départ aujourd’hui à Luchon, laissant le champ libre aux Peugeot qui trustent les 3 premières places du général.

- Garrigou malchanceux
3ème du général, Gustave Garrigou casse le boulon de serrage de sa tige de selle dès le début de l’étape. Une journée de galère se profile à l’horizon pour "le Dandy" qui s’évertue à combler son retard. 5ème de l’étape à 36’ du vainqueur, Garrigou peut s’estimer heureux. Sa place sur le podium est sauve.

-  Buysse impressionne
Le début d’étape est marqué par l’ascension du col du Portet d’Aspet qu’Emile Engel franchit seul en tête. Le coureur Peugeot est rejoint par Alavoine, Buysse et Deman. Ces 4 hommes passent à Saint-Girons 2’ avant le leader de l’épreuve, Thys, 3’ avant Petit-Breton.
2ème du général, Marcel Buysse accélère dans le col de Port. Le Flamand de Wontergem s’offre, sous la pluie, à Tarascon-sur-Ariège (km 141), 4’ d’avance sur Deman, 10’ sur Thys, 15’ sur Petit-Breton et Alavoine, 20’ sur Garrigou et Engel. Tandis qu’Engel et Alavoine, frigorifiés, s’arrêtent longuement à ce contrôle, Buysse accentue son avance dans le col de "Puymaurens" que les coureurs gravissent pour la première fois de l’histoire. Le Belge possède à Ax-les-Thermes (km 168) 7’ d’avance sur Deman, 12’ à Bourg-Madame (km 222). Les cols Rigat et de la Perche sont ensuite tranquillement avalés par Buysse qui semble démontrer sa supériorité par rapport à son coéquipier (et néanmoins adversaire), Philippe Thys, 3ème de cette étape à 12’10’’ de son compatriote. Peut-être tenons-nous ici le nouveau favori de ce 11ème Tour de France ? C’est en tout cas lui qui s’installe aux commandes de l’épreuve.

JPEG - 7.7 ko
Marcel Buysse remportera le Tour des Flandres en 1914.
Son frère, Lucien, s’imposera dans le Tour de France en 1926.

-  Des nouvelles de "Cricri"
Après l’exploit réalisé lors de l’étape précédente, Eugène Christophe a rapidement souffert des genoux. Il a été l’un des premiers à mettre pied à terre dans le Portet d’Aspet avant de terminer, au courage, en compagnie de Faber, d’Alavoine et de Lambot, 8ème de l’étape à 52’ de Buysse.

- Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Marcel Buysse (Bel) en 11h55’40’’
2 Paul Deman (Bel) à 11’22’’
3 Philippe Thys (Bel) à 12’10’’
4 Lucien Petit-Breton (Fra) à 24’13’’
5 Gustave Garrigou (Fra) à 35’59’’
6 François Faber (Lux) à 52’37’’
7 Jean Alavoine (Fra)
8 Eugène Christophe (Fra)
9 Firmin Lambot (Bel) t.m.t.
10 Alfons Spiessens (Bel) à 1h0’50’’

- Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Marcel Buysse (Bel) en 95h52’26’’
2 Philippe Thys (Bel) à 6’12’’
3 Gustave Garrigou (Fra) à 1h1’37’’
4 Lucien Petit-Breton (Fra) à 2h3’10’’
5 François Faber (Lux) à 2h12’21’’
6 Firmin Lambot (Bel) à 2h26’18’’
7 Eugène Christophe (Fra) à 4h20’45’’
8 Alfons Spiessens (Bel) à 5h42’23’’
9 Emile Engel (Fra) à 6h9’59’’
10 Paul Hostein (Fra) à 6h34’34’’
<< étape précédente | étape suivante >>