Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1907 > Etape par étape > Etape 6 : Grenoble - Nice

Etape 6 : Grenoble - Nice

345 km. 18 juillet 1907

- Passerieu et Georget seuls devant
Il fait nuit noire lorsque les coureurs quittent Grenoble pour affronter la rude côte de Laffrey. E. Georget et Lignon se livrent totalement, rattrapés au sommet par Van Hauwaert et Passerieu. Les autres sont loin.
Rapidement, Georget (1er du général) et Passerieu (11ème) se retrouvent seuls aux commandes et chacun a compris que ces 2 hommes ont décidé d’aller jusqu’au bout. H. Desgrange qui a tout le loisir de les observer semble avoir une préférence pour «  L’Anglais de Paris », malgré le fait que celui-ci souffre du genou : « L’allure de l’homme est aussi fondue, aussi harmonieuse que celle de Georget est brusque, hachée, inharmonieuse. Passerieu supporte les dures fatigues de la route en grand athlète dont la cervelle est bien organisée et dont l’amour-propre n’a point de limite. Si abattu soit-il, il a toujours ses mots à l’emporte-pièce, sa blague de gamin. Vient-il à s’arrêter, comme il le fera une seule fois par cette interminable étape, avant de plonger sa tête dans l’eau, il aura cette attitude nette, ce regard clair de l’homme qui n’a rien perdu de ses moyens. » (« L’Auto »)
A juste raison puisque, quelques heures plus tard, sur la Promenade des Anglais, Passerieu l’emportera à l’emballage devant Georget qui accentue encore son avance au général.

JPEG - 60 ko
Georget et Passerieu s’abreuvent sous l’oeil des commissaires et des journalistes.
"Ruisselants de sueur, je les vois rencontrant le messie sous la forme d’une fontaine, source pure et froide venant de la montagne. Se plonger la tête et prendre un bain de pieds, remplir sa bouteille pour la route, c’est l’affaire de 3 minutes." (Simons "La Vie au Grand Air")

-  Petit-Breton et Trousselier dans un long contre-la-montre
4ème du général, Petit-Breton vise avant tout le classement des machines poinçonnées, classement qu’il dominait jusqu’à présent mais que Faber (2ème de l’étape précédente) lui conteste désormais.
Petit-Breton monte à son rythme la côte de Laffrey, bien loin de Georget et de Lignon. Plusieurs regroupements s’effectuent dans la descente. Pas de Faber ! L’occasion est trop belle ! Nous sommes entre Sisteron et Digne. Il reste près de 200 km à parcourir ? Et alors ! Peu importe. «  L’argentin » se lance seul à l’assaut, poursuivi, à la sortie de Digne, par Trousselier (3ème du général).
Durant toute la journée, les positions demeurent inchangées : en tête, Passerieu et Georget ; 3ème Petit-Breton ; 4ème Trousselier et c’est ainsi qu’ils franchissent la ligne à Nice.
Quant à Faber (21ème à 2h24’), victime de 3 crevaisons, il semble, à 20 ans, que la fatigue commence à le rattraper.

- Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Georges Passerieu (Fra) en 12h14’
2 Emile Georget (Fra) m.t.
3 Lucien Petit-Breton (Fra) à 10’
4 Louis Trousselier (Fra) à 20’
5 Marcel Cadolle (Fra) à 27’
6 Léon Georget (Fra) m.t.
7 Ernest Ricaux (Fra) à 1h6’
8 Cyriel Van Hauwaert (Bel) m.t.
9 Marcel Godivier (Fra) à 1h47’30’’
10 Georges Landrieux (Fra) m.t.

- Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Emile Georget (Fra) 13 pts
2 Marcel Cadolle (Fra) 23 pts
3 Louis Trousselier (Fra) 26 pts
4 Lucien Petit-Breton (Fra) 38 pts
5 François Faber (Lux) 56 pts
6 Léon Georget (Fra) 60 pts
7 Gustave Garrigou (Fra) 63 pts
8 François Beaugendre (Fra) 74 pts
9 Georges Passerieu (Fra) 87 pts
10 Henri Lignon (Fra) 101 pts
<< étape précédente | étape suivante >>