Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1906 > Etape par étape > Etape 9 : Bayonne - Bordeaux

Etape 9 : Bayonne - Bordeaux

338 km. 20 juillet 1906

- Trousselier se venge
Dans le livre écrit par Roger Bastide, Petit-Breton évoque la personnalité des acteurs principaux du Tour de France 1906. Aujourd’hui, «  L’Argentin » se penche sur Louis Trousselier, le vainqueur sortant : « Il n’avait plus sa belle forme de l’an dernier, Troutrou. Trop de nuits blanches dans les salles de jeu, la belle vie »(…) « L’existence régulière que nous sommes obligés de mener dans le Tour lui a fait retrouver progressivement la forme » (…) « A Bayonne, il a encore franchi le poteau le premier mais Dortignacq, arrivé second, a porté réclamation et l’a fait déclasser. Quelques kilomètres avant l’arrivée, Troutrou avait changé sa machine contre une autre plus légère, comme l’an dernier dans l’étape de Nîmes. Mais cette manœuvre est devenue illicite cette année, on n’a plus le droit de changer de bicyclette en dehors des contrôles. La sentence était juste mais Trousselier ne l’a pas digérée et, dans les premiers kilomètres de l’étape Bayonne – Bordeaux, le voilà qui se met à rouler à la hauteur de Dortignacq pour le provoquer ! Il lui ordonne de descendre de vélo et se met à le boxer ! Le peloton a ralenti, les uns ont tourné la tête, d’autres se sont mis à commenter l’évènement, j’en ai profité pour filer. Je la tenais peut-être, ma victoire d’étape… Vingt kilomètres plus loin (en réalité, plutôt 100), voilà mon Trousselier qui rapplique ! D’excellente humeur, il avait mis Dortignacq knock-out. Honnêtement, une sensible différence de poids avait joué en sa faveur. Cet exercice l’avait mis en train et vous pensez qu’il ne s’est pas fait prier pour relayer. On ne nous a plus revus. »
En effet, après avoir tranquillement traversé Biarritz (km 59), le peloton est revenu à Bayonne (km 69). A ce moment, Petit-Breton caracolait déjà en tête. A Dax (km 116), il possédait encore 9’ d’avance sur Trousselier. A Mont-de-Marsan (km 171), plus que 6’. Les 2 hommes ont fait cause commune à partir de Pillelardit avant que " Troutrou" ne l’emporte au sprint de 2 longueurs.

-  Pottier augmente son avance
Derrière, le peloton n’a guère forcé pour rejoindre les 2 échappés (1h10’ de retard à l’arrivée). Il s’est disloqué dans la côte d’Antagnac où Pottier et Dortignacq se sont faits la belle. 4ème à Bordeaux, le leader du général a repoussé Passerieu (6ème) à 8 points.

- Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Louis Trousselier (Fra) en 12h3’
2 Lucien Petit-Breton (Fra) à 2’’
3 Jean-Baptiste Dortignacq (Fra) à 1h10’
4 René Pottier (Fra) à 1h10’2’’
5 Marcel Cadolle (Fra) à 1h27’
6 Georges Passerieu (Fra) à 1h27’1’’
7 Emile Georget (Fra) à 1h27’2’’
8 Edouard Wattelier (Fra) à 1h43’
9 Aloïs Catteau (Bel) à 1h43’1’’
10 Antony Wattelier (Fra) à 1h43’2’’

- Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 René Pottier (Fra) 22 pts
2 Georges Passerieu (Fra) 30 pts
3 Marcel Cadolle (Fra) 41 pts
4 Lucien Petit-Breton (Fra) 46 pts
5 Emile Georget (Fra) 48 pts
6 Louis Trousselier (Fra) 51 pts
7 Jean-Baptiste Dortignacq (Fra) 75 pts
8 Aloïs Catteau (Bel) 99 pts
9 Edouard Wattelier (Fra) 104 pts
10 Léon Georget (Fra) 105 pts
<< étape précédente | étape suivante >>