Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1906 > Etape par étape > Etape 7 : Marseille - Toulouse

Etape 7 : Marseille - Toulouse

421 km. 16 juillet 1906

- Trousselier pris à son propre piège
Marseille, minuit un quart. Alors que le peloton quitte la ville à allure modérée, Louis Trousselier profite de l’obscurité et de l’encombrement causé par les spectateurs pour se faire la belle sans que personne ne s’en aperçoive. Bien joué mais, dans la nuit noire, sans aucun renseignement, «  Trou-trou » se persuade qu’il s’est trompé de chemin et fait demi-tour … jusqu’à ce qu’il tombe sur ses collègues ! Imaginez les éclats de rire.

- Pottier piégé
Dès Saint-Martin-de-Cau dépassé, les coureurs se heurtent à un vent violent. Bon nombre de courageux auraient repoussé leurs offensives à plus tard. Pas Georges Passerieu (2ème du général) qui sprinte littéralement pour s’offrir une centaine de mètres d’avance. A plus de 340 km de l’arrivée !
René Pottier, le leader de l’épreuve, se doit d’intervenir. Rien à faire : Passerieu accentue encore un peu son avance. Et Pottier semble se fatiguer. Si bien que Petit-Breton (5ème du général) et Trousselier (6ème) en profitent pour se projeter en avant et faire cause commune avec Passerieu. Nos 3 téméraires arrivent à Arles (km 88) 4’ avant leurs poursuivants.

- Pottier dans la nature
Peu après Arles où Aucouturier, malade de l’estomac, abandonne, le groupe de chasse (Decaup, Privat, les frères Georget, Dortignacq, Pottier, Cadolle, Beaugendre, Christophe, Wattelier et Catteau) prend une mauvaise direction. Ce qui leur rallonge le parcours d’une douzaine de kilomètres. Les voilà désormais à Nîmes (km 176) avec 42’ de retard sur les hommes de tête !
Pour Pottier, la guigne ne s’arrête pas là : aux environs de Lunel, 2 chutes réduisent le peloton à 3 unités : Cadolle, Dortignacq et lui-même. Et encore : Dortignacq cède sur crevaison tandis que Cadolle refuse de prendre, ne serait-ce qu’un relais. Dans ces conditions, «  L’Homme qui ne rit jamais » n’a aucune chance de revenir sur Passerieu, son adversaire N°1 au classement général. Logiquement battu par Cadolle au sprint, Pottier se classe 5ème de l’étape. Une réelle contre-performance pour celui qui a survolé l’épreuve jusqu’à ce jour.

- Passerieu se rapproche
Lors de l’emballage final, Trousselier l’emporte d’une roue, juste avant que Passerieu (2ème) ne rentre en contact avec lui et tombe. Un instant d’émotion parcourt le public mais « L’Anglais » se relève avec de superficielles écorchures. Rien qui ne vienne lui gâcher cette journée particulièrement fructueuse puisqu’il se retrouve maintenant à 5 points de Pottier.

- Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Louis Trousselier (Fra) en 17h22’
2 Georges Passerieu (Fra)
3 Lucien Petit-Breton (Fra) t.m.t.
4 Marcel Cadolle (Fra) à 1h8’
5 René Pottier (Fra) à 1h8’2’’
6 Jean-Baptiste Dortignacq (Fra) à 1h31’
7 Ferdinand Payan (Fra) à 1h39’’
8 Emile Georget (Fra) à 2h11’
9 Eugène Christophe (Fra) à 3h4’9’’
10 Georges Fleury (Fra) à 3h9’10’’

- Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 René Pottier (Fra) 15 pts
2 Georges Passerieu (Fra) 20 pts
3 Marcel Cadolle (Fra) 30 pts
4 Emile Georget (Fra) 34 pts
5 Lucien Petit-Breton (Fra) 39 pts
6 Louis Trousselier (Fra) 48 pts
7 Jean-Baptiste Dortignacq (Fra) 71 pts
8 Aloïs Catteau (Bel) 81 pts
9 Léon Georget (Fra) 93 pts
10 Eugène Christophe (Fra) 99 pts
<< étape précédente | étape suivante >>