Accueil > Le Tour des étapes > Edition 2000 > Etape par etape > Etape 15 : Briançon - Courchevel

Etape 15 : Briançon - Courchevel

173,5 kms. 16 juillet

- Parcours : Col du Lautaret, col du Télégraphe, col de la Madeleine, Courchevel

- Une échappée italo-espagnole
Les italiens et les espagnols surtout, sont en forme. Ils constituaient l’essentiel de l’échappée du jour qui s’est formée à 120 kms du but dans le col du Télégraphe.
Arrieta et Garcia-Acosta, tous deux de la Banesto, travaillaient pour leur grimpeur José-Maria Jimenez dont l’objectif était la victoire d’étape. La Kelme était bien représentée (Otxoa, Vidal puis Botero). Nardello, Lelli et Commesso ajoutaient une note transalpine à l’ensemble.
Quelques uns de ces hommes auraient pu atteindre Courchevel les premiers mais les Télékom ont imprimé un train trop rapide au peloton dans la Madeleine pour envisager une issue favorable aux échappés.

- Marco Pantani : 2ème victoire, celle-ci incontestable
C’est à 13 kms de Courchevel que Pantani a mis en route. Il ne restait alors plus que 2 hommes avec lui : Roberto Héras, l’une des valeurs montantes de la Kelme et l’inévitable Armstrong.
Celui-ci n’a pas cherché à accompagner l’italien de la Mercatone Uno. Il s’est contenté de gérer en terminant 4ème de l’étape à 50’’ du vainqueur.
On pouvait quand même le considérer comme le grand bénéficiaire de la journée puisque ses adversaires directs (Ullrich, Beloki, Moreau) étaient assez loin derrière.
Quant à Pantani, il a réussi, à 3 kms de l’arrivée, à récupérer le dernier échappé (Jimenez qui conservera une belle 2ème place à Courchevel).
Il ne lui restait alors plus qu’à le lâcher pour remporter sa 8ème victoire sur le Tour.
Cette victoire avait une saveur bien plus agréable que celle du Ventoux : « Je voulais une revanche et, aujourd’hui, je crois que ça s’est vu. »
Pantani remonte à la 6ème place au classement général à 9’3’’ d’Armstrong.

- Jan Ullrich paie les pots cassés
Le col de la Madeleine avait été rythmé par l’allure des Télékom. Un démarrage d’Ullrich était donc prévisible, et il a bien eu lieu !
Mais l’allemand ne s’est pas présenté sur le Tour en condition suffisante. Il a beau posséder un potentiel athlétique énorme, il a du payer les conséquences de son manque de sérieux hivernal.
Il n’a, finalement, terminé l’étape qu’en 15ème position, à 1’ de Beloki et de Moreau, à près de 3’ de Héras. Ces 4 hommes se tiennent maintenant en moins d’une minute au classement général.

- Zülle à l’agonie
Le suisse, dauphin d’Armstrong l’année dernière, poursuit son chemin de croix. Il a terminé avec l’autobus à 36’ de Pantani, 40’’ avant les délais d’élimination.

- 4 imposteurs perturbent la fin de course
4 indépendantistes basques ont réussi à s’immiscer dans la course à 800m. de l’arrivée.
L’un des quatre (portant un maillot jaune) a même réussi à franchir la ligne en compagnie du groupe Moreau, Virenque à 2’21’’ de Pantani.
Ce sont des récidivistes qui s’étaient déjà faits remarquer, entre autres, lors des mondiaux d’athlétisme à Séville.

- 2 destins comparables
Les 2 premiers de cette étape connaîtront les mêmes tourments :
José-Maria Jimenez décédera en décembre 2003 après de multiples tentatives de désintoxication.
Marco Pantani s’éteindra en février 2004 d’une overdose de cocaïne.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Marco Pantani (Ita) en 5h34’46"
2 José-Maria Jimenez (Esp) à 41"
3 Roberto Heras (Esp) à 50"
4 Lance Armstrong (Usa) m.t.
5 Daniele Nardello (Ita) à 1’00"
6 Santiago Botero (Col) à 1’09"
7 Massimiliano Lelli (Ita) à 2’17"
8 Fernando Escartin (Esp) à 2’21"
9 Christophe Moreau (Fra)
10 Richard Virenque (Fra) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Lance Armstrong (Usa) en 66h38’09"
2 Jan Ullrich (All) à 7’26’’
3 Joseba Beloki (Esp) à 7’28"
4 Christophe Moreau (Fra) à 8’22"
5 Roberto Heras (Esp) à 8’25"
6 Marco Pantani (Ita) à 9’03"
7 Richard Virenque (Fra) à 9’57"
8 Santiago Botero (Col) à 10’19"
9 Fernando Escartin (Esp) à 12’27"
10 Francisco Mancebo (Esp) à 12’43"
<< étape précédente | étape suivante >>