Accueil > Le Tour des étapes > Edition 2000 > Etape par etape > Etape 12 : Carpentras - Mont Ventoux

Etape 12 : Carpentras - Mont Ventoux

149 kms. 13 juillet

- Parcours : Col de Murs, Col de Notre-dame des Abeilles, Côte de Mormoiron, Mont Ventoux.

- La politesse du roi
Après l’Alpe d’Huez (2 fois), Guzet-Neige, Morzine, le Plateau de Beille, les 2 Alpes, Marco Pantani vient de remporter une nouvelle victoire en montagne. Et pas n’importe où ! Au Mont Ventoux !
Pourtant, Pantani est encore loin de posséder ses meilleures jambes. C’est normal : il a arrêté le vélo pendant 11 mois suite à son exclusion du Giro à Madonna di Campiglio à la veille de l’arrivée pour un taux hématocrite à 52 %.
Pourtant, Pantani n’est pas entièrement satisfait de cette victoire. Il sait qu’elle lui a été offerte par le véritable roi de ce Tour 2000, Lance Armstrong.
D’ailleurs, quelques jours plus tard, une polémique opposera les 2 hommes, l’italien n’acceptant pas l’offrande, l’américain regrettant son geste.
Ce dernier affirmera : « C’est le plus fort qui doit gagner.(...) Mais, sur le Ventoux, cela n’a pas été le cas, tout le monde l’a vu. J’ai voulu faire un beau geste, je me suis trompé. C’est dommage. »

- Mais revenons aux faits
Une échappée matinale avait regroupé, entre autres, Botero, Vinokourov, Hervé, Agnolutto mais les Banesto ont roulé à bloc pour leur grimpeur, José-Maria Jimenez, déjà vainqueur au mont Ventoux dans le Dauphiné 1998.
Tant et si bien que l’échappée était condamnée.
Mais cet effort n’a servi à rien : Jimenez passait très vite à la trappe, ainsi, d’ailleurs, que le leader de l’équipe, Alex Zülle, 18ème de l’étape à 3’12’’.
Lorsqu’il s’est agi d’aborder le Ventoux, c’est l’U.S.Postal qui a pris les choses en main, très rapidement d’abord avec Hamilton puis plus faiblement avec Livingston.
On notait parmi les lâchés la présence de Pantani mais celui-ci s’accrochait et profitait d’un ralentissement pour revenir à 6 kms du sommet sur les meilleurs (Armstrong, Héras, Botero, Ullrich, Beloki et Virenque).
L’italien de la Mercatone Uno ne pouvait pas se contenter de cela et, à 3500 m. de la ligne, à la 4ème tentative, il réussissait à s’échapper.
Mais, en 500 m., Armstrong était revenu sur lui et, là, surprise, l’américain ne poursuivait pas sur le même rythme infernal et c’est tous les 2 ensemble qu’ils ont effectué les 2 derniers kms d’ascension.
Armstrong ne disputait même pas le sprint sur la ligne.

- Les écarts sont limités
Evidemment, ce ralentissement d’Armstrong a profité à ses adversaires qui ont limité la casse : Ullrich n’a perdu que 29 ’’ ; le duo Festina (Beloki, Moreau) s’est accroché aux places d’honneur du général et Virenque en a profité pour rentrer dans les 10 premiers (6ème à 8’28’’ au général).
Chez les favoris, c’est Olano qui a souffert le plus (50ème à 9’50’’).

- Abandon de nombreux sprinters
La journée s’est avèrée également positive pour Zabel car Steels et Kirsipuu ont abandonné tandis que Wüst, malade, n’a pas pris le départ de Carpentras.
Le 5ème maillot vert d’affilée n’est plus très loin pour l’allemand de la Télékom.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Marco Pantani (Ita) en 4h15’11"
2 Lance Armstrong (Usa) m.t.
3 Joseba Beloki (Esp) à 25"
4 Jan Ullrich (All) à 29"
5 Santiago Botero (Col) à 48"
6 Roberto Heras (Esp) m.t.
7 Richard Virenque (Fra) à 1’17"
8 Francisco Mancebo (Esp) à 1’23"
9 Manuel Beltran (Esp) à 1’29"
10 Christophe Moreau (Fra) à 1’31"


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Lance Armstrong (Usa) en 48h50’21"
2 Jan Ullrich (All) à 4’55"
3 Joseba Beloki (Esp) à 5’52"
4 Christophe Moreau (Fra) à 6’53"
5 Manuel Beltran (Esp) à 7’25"
6 Richard Virenque (Fra) à 8’28"
7 Roberto Heras (Esp) à 8’33"
8 Francisco Mancebo (Esp) à 9’42"
9 Javier Ochoa (Esp) à 9’46"
10 Peter Luttenberger (Aut) à 10’01"
<< étape précédente | étape suivante >>