Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1910 > Etape par étape > Etape 3 : Metz - Belfort

Etape 3 : Metz - Belfort

259 km. 7 juillet 1910

- Dernier départ de Metz
Metz, ville allemande depuis 1871, accueille le Tour de France depuis 1907. Les relations se tendent cependant entre les 2 pays et, l’année prochaine, c’est Longwy qui sera promue "ville-étape", et ce jusqu’en 1919.

- Georget devant Lapize
En ce début d’étape, Faber, le leader du classement général, mène le plus souvent le train. Un train peu soutenu qui permet à 40 coureurs de signer ensemble à Nancy.
Après Epinal, le groupe de tête ne se compose plus que de Faber, Garrigou, Van Hauwaert, Georget, Lapize, Cornet, Ménager, Brocco et Petit-Breton mais les chaînes des deux derniers cités cassent. Si bien qu’au pied du Ballon d’Alsace, 7 hommes espèrent encore l’emporter.
L’ascension se révèle difficile : il a plu, "le sol est atroce : Par 3 fois, Lapize tombe de sa machine dans des virages glissants" (H. Desgrange "L’Auto"). Malgré tout, c’est lui, "Tatave" qui produit la meilleure impression... jusqu’à ce que le champion de France en titre, Emile Georget ne surgisse de nulle part pour basculer dans la descente avec 200 m d’avance. Mais d’où sort-il donc, le Châtelleraudais ? En fait, Georget s’était arrêté au bas du Ballon d’Alsace pour changer de pignon (4,50 m. de développement pour lui, 5,75 m. pour Faber). Une excellente initiative qui lui a ensuite permis de facilement dépasser ses adversaires.
A l’arrivée, couvert de boue des pieds à la tête, le vainqueur de Bordeaux-Paris savourait : "J’en ai mis comme un sauvage. Je suis arrivé devant le monument de Pottier avec une centaine de mètres d’avance. Dès lors, et à moins de crevaison, ils ne pouvaient plus espérer me revoir dans la descente. Enfin, la guigne est finie ! (18ème à Roubaix ; 29ème à Metz) Eh bien ! Ca n’est pas trop tôt. Je commençais à en avoir plein les bottes. Je vous jure que si elle avait duré, j’abandonnais aujourd’hui" ("L’Auto").

JPEG - 20.8 ko
Le moral de Georget est meilleur mais son classement général (15ème avec 48 pts) ne reflète absolument pas sa valeur

- Faber conforte son avance
5ème au sommet du Ballon, Faber s’est déchaîné dans la descente pour terminer 2ème à Belfort. Lapize (6ème) ne peut en dire autant. "Le Frisé" a roulé sur une bouteille et son pneu a éclaté.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Emile Georget (Fra) en 9h7’
2 François Faber (Lux) à 4’
3 Gustave Garrigou (Fra) à 5’
4 Henri Cornet (Fra) à 10’
5 Cyriel Van Hauwaert (Bel) à 14’
6 Octave Lapize (Fra) à 20’
7 Lucien Petit-Breton (Fra) à 24’
8 François Lafourcade (Fra) à 25’
9 Augustin Ringeval (Fra) m.t.
10 Constant Ménager (Fra) à 32’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 François Faber (Lux) 7 pts
2 Cyriel Van Hauwaert (Bel) 11 pts
3 Octave Lapize (Fra) 12 pts
4 Gustave Garrigou (Fra) 14 pts
5 Henri Cornet (Fra) 21 pts
6 Charles Cruchon (Fra) 23 pts
7 Constant Ménager (Fra) 26 pts
8 Ernest Paul (Fra) 35 pts
9 Pierrino Albini (Ita) 37 pts
9 Lucien Petit-Breton (Fra) 37 pts
<< étape précédente | étape suivante >>