Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1910 > Etape par étape > Etape 2 : Roubaix - Metz

Etape 2 : Roubaix - Metz

398 km. 5 juillet 1910

- Albini, seul en tête, s’effondre
Le peloton quitte Roubaix au petit jour. Mais pas question de somnoler aujourd’hui : il s’agit, au milieu de la boue, d’éviter les pavés en sautant d’un trottoir cyclable à l’autre. 50 km sont ainsi parcourus en 1 heure un quart !
Ensuite, il est temps de reprendre quelques forces. La course ne reprend vraiment qu’aux alentours d’Hirson que Faber traverse avec Albini, Blaise, Garrigou, Van Hauwaert et Lapize à 7h57.
Dès lors, le soleil modifie la donne. Les routes sont sèches désormais. Il faut s’arrêter pour retendre les chaînes de vélo. Albini préfère ne pas le faire et le voici maintenant seul en tête. Peut-être l’Italien de la Legnano a-t-il choisi la bonne option ? Hélas non : une monumentale fringale va bientôt lui couper les jambes et le Lombard (vainqueur à Naples d’une étape du Giro cette année) devra se contenter de la 14ème place à Metz.

- Faber comme l’année dernière ?
Pendant ce temps, Faber, Garrigou, Van Hauwaert et Lapize l’ont dépassé pour signer à Longwy avec 20’ d’avance sur leurs suivants.
La fin de course permet à François Faber de se détacher et de remporter en solitaire sa 2ème victoire à Metz : "L’an dernier, j’avais ma bonne mère qui m’attendait ici. Cette fois, c’est une délégation luxembourgeoise qui m’offre un superbe souvenir. (...) En ce qui concerne la course, (...) j’ai eu un peu de chance avec les crevaisons de pneumatiques. (...) L’étape a été beaucoup moins dure que l’an dernier. C’est de la promenade, ce que nous avons fait. Si nous avions le vent dans le dos d’une pareille façon dans les Pyrénées, nous les franchirions tous", confie " le Géant de Colombes " au journal " L’Auto " quelques minutes après son succès.
Pas rancunier Faber car, peu de temps auparavant, dans les colonnes de son journal, H. Desgrange n’avait pas été tendre avec le lauréat du Tour 1909 : « L’homme n’a pas été, je crois, très sérieux au retour de la course. Il s’est lassé de la vie trop facile qu’il menait, il est retourné à son ancien métier de déchargeur et je sais qu’il lui a semblé bien dur de se remettre à l’entraînement. Et puis ces estomacs qui engloutissent tout sont souvent ceux qui se détraquent le plus vite ». Le patron du Tour a même déclaré lui préférer Octave Lapize...

JPEG - 6.8 ko
Faber récompensé à Metz

- Les Alcyon prennent le contrôle de la course
Faber (1er), Garrigou (2ème), Lapize (3ème) et Van Hauwaert (4ème) appartiennent tous 4 à l’équipe Alcyon.
La concurrence en est réduite à la portion congrue : le vainqueur de l’étape précédente, Crupelandt, a terminé 31ème après avoir brisé sa chaîne. Petit-Breton qui a crevé à de multiples reprises finit 22ème.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 François Faber (Lux) en 13h8’
2 Gustave Garrigou (Fra) à 7’
3 Octave Lapize (Fra) à 17’
4 Cyriel Van Hauwaert (Bel) m.t.
5 Henri Cornet (Fra) à 25’
6 Ernest Paul (Fra) à 29’
7 Charles Cruchon (Fra) à 38’
8 François Lafourcade (Fra) à 42’
9 Marcel Godivier (Fra) à 46’
10 Constant Ménager (Fra) à 47’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 François Faber (Lux) 5 pts
2 Octave Lapize (Fra) 6 pts
3 Cyriel Van Hauwaert (Bel) 6 pts
4 Gustave Garrigou (Fra) 11 pts
5 Charles Cruchon (Fra) 12 pts
6 Constant Ménager (Fra) 16 pts
7 Henri Cornet (Fra) 17 pts
8 Pierrino Albini (Ita) 21 pts
9 Marcel Godivier (Fra) 22 pts
9 Ernest Paul (Fra) 22 pts
<< étape précédente | étape suivante >>