Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1910 > Etape par étape > Etape 10 : Luchon - Bayonne

Etape 10 : Luchon - Bayonne

326 km. 21 juillet 1910

- Une folie
Au printemps 1910, Alphonse Steines, le collaborateur de Desgrange qui a eu l’idée de faire passer les coureurs par les Pyrénées, est venu repérer les lieux. Rapidement, il se rend compte que les chemins de l’Aubisque sont dans un état pitoyable. Il promet aux Ponts et Chaussées que, financièrement, le Tour participera à la remise en état de la route. Puis, il loue une automobile pour se rendre au sommet du Tourmalet : tempête de neige à 4 km du haut, il continue à pied, enfoncé dans la neige parfois jusqu’à la taille ! De retour à Barèges à 3 heures du matin, il télégraphie le lendemain à son patron : « Passé Tourmalet. Très bonne route. Parfaitement praticable. Signé : Steines. »
En avril, le massif pyrénéen est inscrit à l’ordre du jour. Quelques coureurs tentent d’effectuer une reconnaissance. Ils en reviennent épouvantés. Ce ne sont que « des chemins ravinés, à peine franchissables par les chèvres ». Les autochtones leur ont même raconté que les ours n’y dévoraient pas que les brebis égarées. Beaucoup renoncent : ils n’étaient que 110 à prendre le départ du Tour cette année contre 150 l’année précédente.

- Parcours : 326 km avec au programme les cols de Peyresourde, d’Aspin, du Tourmalet, du Soulor, de Tortes (disparu des cartes routières depuis 1920), d’Aubisque et d’Osquich.

- Lapize meilleur grimpeur
A 3h30 du matin, allée d’Etigny à Luchon, 59 coureurs prennent le départ de cette étape dantesque. Tout de suite, c’est le col de Peyresourde que Lapize (2ème du général à 13 points de Faber), Blaise (qui crèvera dans la descente) et Garrigou (4ème) franchissent en 58’. Faber n’apparaît pas dans les 30 premiers.
Lapize passe seul en tête au sommet du col d’Aspin avec 3’ d’avance sur Garrigou mais celui-ci le rejoint à Sainte-Marie-de-Campan.
Il s’agit maintenant de gravir le Tourmalet. La bataille dure 1h30. Lapize prend rapidement 500 m d’avance puis, la pente se faisant trop raide, « le Frisé » alterne course pédestre et bicyclette. Garrigou qui a préféré adopter un développement plus petit (4,30 m, c’est-à-dire 45X22 ou 39X19 tout de même) réussit à avaler l’obstacle en restant constamment sur son vélo, ce qui lui permet d’empocher la prime promise. Suivent ensuite Albini, Cruchon et Lafourcade. Faber passe avec 9’ de retard. Il est 7h30. La journée ne fait que commencer : il reste 256 km à parcourir !

- « Vous êtes des assassins »
Changement de décor à partir du Soulor : Garrigou est à bout de forces (il terminera 8ème de l’étape). Lapize ne se sent guère plus fringant. C’est un « isolé », François Lafourcade (décédé sur le front en 1917) qui laisse tous les cracks sur place pour inscrire son nom au palmarès du Soulor et de l’Aubisque. Notez bien que Lafourcade n’est pas là par hasard. Il est né à Lahontan, un bourg près de Salies-de-Béarn. Il a donc eu tout le loisir d’étudier le relief et d’adopter une multiplication plus petite que ses adversaires.
Il faut attendre 16’ pour que Lapize, épuisé, apparaisse. Il lui reste juste assez de forces pour lancer aux organisateurs : « Vous êtes des assassins. Vous êtes des criminels. » Il est 10h30. Faber passe en 7ème position avec 41’ de retard.

JPEG - 12.5 ko
Lapize lâche l’italien Albini dans l’Aubisque

- Un bien maigre profit
180 km séparent encore le sommet de l’Aubisque de l’arrivée. Lafourcade est dépassé par Lapize et Pierino Albini (1885 - 1953). Les voici tous les 2 sous le coup de 17h40 à Bayonne se disputant le sprint que le français remporte. Mais Faber a réalisé une fin de parcours extraordinaire. Il est revenu sur les autres concurrents et a pris la 3ème place de l’étape. Bilan de l’opération : 2 points ! 2 petits points après 14 heures de selle à 23 km/h de moyenne, c’est peu.
Les 46 coureurs arrivés au terme de cette étape sont repêchés.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Octave Lapize (Fra) en 14h10’
2 Pierino Albini (Ita) m.t.
3 François Faber (Lux) à 10’
4 Louis Trousselier (Fra)
5 François Lafourcade (Fra) t.m.t.
6 Charles Crupelandt (Fra) à 35’
7 Charles Cruchon (Fra) à 50’
8 Gustave Garrigou (Fra) à 56’
9 Cyriel Van Hauwaert (Bel) m.t.
10 André Blaise (Bel) à 1h21’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 François Faber (Lux) 36 pts
2 Octave Lapize (Fra) 46 pts
3 Cyriel Van Hauwaert (Bel) 73 pts
4 Gustave Garrigou (Fra) 77 pts
5 Charles Cruchon (Fra) 82 pts
6 André Blaise (Bel) 102 pts
7 Charles Crupelandt (Fra) 103 pts
8 Louis Trousselier (Fra) 107 pts
9 Emile Georget (Fra) 125 pts
10 Julien Maitron (Fra) 126 pts
<< étape précédente | étape suivante >>