Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1912 > Etape par étape > Etape 8 : Marseille - Perpignan

Etape 8 : Marseille - Perpignan

335 km. 14 juillet 1912

-  Le style de Dhers n’enchante guère Desgrange...
Pas plus de service d’ordre aujourd’hui à Marseille qu’à l’arrivée dans cette même ville avant-hier ! La foule est si considérable que Desgrange donne un faux départ puis fait un nouvel appel quelques kilomètres plus loin avant de lancer définitivement la course. De course, il n’y en eut pas vraiment. Seul Eugène Dhers (36ème du général) a joué le jeu en s’échappant à partir de Montpellier. Repris à quelques kilomètres de Perpignan, H. Desgrange a tout le loisir d’examiner le coureur d’Automoto. "La Pomme" n’en sort pas indemne : "S’il possède la cuisse des bons routiers, en revanche son allure est saccadée et disgracieuse au possible ; il donne perpétuellement l’impression de l’effort pénible par son déhanchement et tout ce qu’a de brutal le jeu de ses muscles ; tous les mouvements sont heurtés et l’on se demande quelles sont les lois qui font qu’un Alavoine est si remarquablement esthétique sur sa machine, tandis qu’un Dhers y semble constamment peiner" ("L’Auto").

- Très mauvaise opération pour Christophe
Le peloton n’accélère le rythme qu’après Narbonne, alors qu’il reste une souxantaine de kilomètres à effectuer. Les attaques répétées de Heusghem, Devroye et Lambot désagrègent quelque peu l’ensemble. 13 coureurs restent néanmoins au contact pour se disputer la victoire à Perpignan. Vincenzo Borgarello l’emporte assez nettement.
Au classement général, Lapize (3ème) reprend 1 point à Defraye (4ème) mais c’est Christophe qui doit l’avoir mauvaise. Légèrement décollé du groupe de tête, "Cricri", désormais relégué à 20 points de Defraye, termine 17ème à 9’’. Desgrange semble bien pessimiste à son égard : "Christophe n’est plus l’homme étourdissant des étapes qu’il a gagnées. Il a dû trop demander à sa constitution, et son allure s’est empâtée à un point incroyable. Déjà, il n’avait dû qu’à son énergie surhumaine d’arriver dans les premiers à Marseille, mais il fut constamment à l’ouvrage aujourd’hui, et, dès que la lutte devient sérieuse, il dut aussitôt s’incliner."

-  Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Vincenzo Borgarello (Ita) en 12h47’57’’
2 Marcel Godivier (Fra)
3 Octave Lapize (Fra)
4 Odiel Defraye (Bel)
5 Alfons Spiessens (Bel)
6 Gustave Garrigou (Fra)
7 Philippe Thys (Bel)
8 Eugène Dhers (Fra)
9 Marcel Buysse (Bel)
10 Hector Tiberghien (Bel) t.m.t.

- Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Odiel Defraye (Bel) 36 pts
2 Octave Lapize (Fra) 38 pts
3 Eugène Christophe (Fra) 56 pts
4 Gustave Garrigou (Fra) 62 pts
5 Hector Tiberghien (Bel) 108,5 pts
6 Alfons Spiessens (Bel) 112 pts
7 Henri Devroye (Bel) 112,5 pts
8 Marcel Buysse (Bel) 114,5 pts
9 François Faber (Lux) 117 pts
10 Philippe Thys (Bel) 118 pts
<< étape précédente | étape suivante >>