Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1912 > Etape par étape > Etape 4 : Belfort - Chamonix

Etape 4 : Belfort - Chamonix

344 km. 6 juillet 1912

- Une météo exécrable
Bien qu’en ce début d’étape, la côte de Saint-Hippolyte n’offre pas de gros pourcentage, Faber, "trop multiplié", y est lâché. Devant, Lambot, Defraye, Christophe, Mottiat et Egg constituent un premier groupe qui bascule avec 200 mètres d’avance sur ses poursuivants. Pas pour longtemps : 40 hommes se présentent ensemble à Pontarlier après 118 km de course.
Peu de temps après, Borgarello (2ème du général) dérape et casse l’axe de son pédalier. Le pauvre terminera 34ème de l’étape. Terrible ! Mais peut-être pas autant que la tempête qui s’abat sur la région. La grêle, la pluie et le tonnerre séparent les coureurs : "Nos hommes sont méconnaissables, transformés en paquet de boue" (H. Desgrange "L’Auto").

-  Christophe récidive
Le jeune Oscar Egg profite du contrôle de Morez pour fausser compagnie à ses collègues et se lancer à l’assaut du col des Rousses. C’est alors que le Suisse est doublé par Eugène Christophe, déjà vainqueur de l’étape précédente. "Cricri", 6ème du général, est parti pour 150 km de chevauchée solitaire. Desgrange ne le reconnaît plus : "Voici donc un coureur qui n’a jamais passé pour être de premier ordre et auquel on ne s’accordait à ne reconnaître surtout que des qualités de courage et d’énergie. C’est au point qu’il n’avait pas été retenu dans l’équipe Alcyon, et que, malgré sa victoire il y a deux ans dans Milan-San Rémo, on le croyait incapable, dans le Tour de France, de faire mieux que de figurer honorablement."
Désormais 2ème du général à égalité de points avec Lapize, il faudra surveiller "le Vieux Gaulois" lors de ce Tour de France 1912...

- Et les autres ?
Le leader de l’épreuve Odiel Defraye a confirmé : "Le crack d’Alcyon, pour être jeune dans la carrière, possède toutes les qualités de tenue, d’endurance, de classe et d’énergie qu’il faut à un vainqueur du Tour de France" (H. Desgrange). Le Belge s’est fait rejoindre par Faber, le ressuscité, qui l’a battu au sprint mais cette 3ème place de l’étape permet au Flamand de conserver la main mise sur le général.
Lapize a crevé 4 fois avant de terminer "invraisemblablement frais" 4ème à Chamonix. Par contre, Garrigou (14ème) a subi une grosse défaillance en fin de parcours.

-  Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Eugène Christophe (Fra) en 12h4’17’’
2 François Faber (Lux) à 13’25’’
3 Odiel Defraye (Bel) m.t.
4 Octave Lapize (Fra) à 15’57’’
5 Marcel Buysse (Bel) à 20’44’’
6 Louis Heusghem (Bel) à 21’59’’
7 Philippe Thys (Bel) à 31’1’’
8 Albert Dupont (Bel) m.t.
9 Firmin Lambot (Bel) à 40’1’’
10 Alfons Spiessens (Bel) à 40’30’’

-  Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Odiel Defraye (Bel) 20 pts
2 Octave Lapize (Fra) 28 pts
2 Eugène Christophe (Fra) 28 pts
4 Charles Deruyter (Bel) 37 pts
5 Gustave Garrigou (Fra) 40 pts
6 François Faber (Lux) 43 pts
7 Vincenzo Borgarello (Ita) 53 pts
8 Philippe Thys (Bel) 54 pts
9 Marcel Buysse (Bel) 56 pts
10 Jean Alavoine (Fra) 58 pts
<< étape précédente | étape suivante >>