Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1979 > Etape par étape > Etape 17 : Moutiers - L’Alpe d’Huez

Etape 17 : Moutiers - L’Alpe d’Huez

166,5 km. 15 juillet 1979

- Une sélection par l’arrière
Depuis le début de ce Tour, le rythme de la course a été élevé. Par contre, lors de cette étape reine qui oblige les coureurs à passer par les cols de la Madeleine, du Télégraphe et du Galibier avant de terminer à l’Alpe d’Huez, la caravane ne s’est pas tellement pressée alors que le soleil était au rendez-vous.
Seuls les hommes fatigués ont lâché du lest. Uli Sutter (4ème du général ce matin) par exemple qui, l’estomac bloqué, a cédé dès le Galibier et s’est fait éliminer, les pénalisations pour rétro-poussettes s’additionnant au temps de l’étape cette année. Ou Hennie Kuiper (3ème du général - 29ème de l’étape) qui, après avoir décroché dans le Galibier, a recollé au peloton pour finalement concéder 4’59’’ sur Hinault. Ou Gery Verlinden, le champion de Belgique, 5ème du général, relégué à 6’20’’ du maillot jaune.
Quant à Michel Pollentier (9ème), le belge a trop souffert après être tombé à la Chaux-de-Fonds lors de l’étape Belfort - Evian. Il ne repartira pas demain.

- Agostinho toujours fringant
Alors que l’on approche de Bourg d’Oisans, Didier, un équipier d’Hinault, s’échappe, bientôt rejoint par Van Calster (Daf). Bernaudeau, Agostinho et quelques autres ne tardent pas à leur emboîter le pas.
10ème du général, Joaquim Agostinho semble le plus frais. Le portugais, 36 ans, déjà vainqueur de 3 étapes sur le Tour (2 en 1969, 1 en 1973) décroche ses comparses un par un, tombe sur le rable de Didier et de Van Calster, les laisse sur place et s’en va inscrire son nom au Panthéon des grimpeurs, 3’19’’ avant les favoris. Le vétéran de la formation Flandria en profite pour se repositionner à la 5ème place du général.
Derrière, Hinault n’a pas semblé dans un grand jour. Zoetemelk l’a quelque peu titillé mais les 2 hommes forts ont fini ensemble en compagnie de Battaglin et de Nilsson.

JPEG - 48.6 ko
Dernière victoire d’étape pour Agostinho qui décédera en 1984.
Le portugais a été victime d’un traumatisme crânien lors d’une chute au Tour d’Algarve.

-  Battaglin positif
Le meilleur grimpeur du Tour, Giovanni Battaglin (Inoxplan) a été reconnu positif au « Zérinol », un dérivé de l’éphédrine, lors de l’étape Metz - Belfort. L’italien qui souffrait d’une pharyngite, plaide coupable. Il est pénalisé de 10’ au classement général et perd ainsi 2 places (8ème).

- Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Joaquim Agostinho (Por) en 6h12’55’’
2 Robert Alban (Fra) à 1’57’’
3 Paul Wellens (Bel) à 2’45’’
4 Michel Laurent (Fra) à 2’48’’
5 Jean-René Bernaudeau (Fra) à 3’17’’
6 Sven-Ake Nilsson (Sue) à 3’19’’
7 Giovanni Battaglin (Ita)
8 Bernard Hinault (Fra)
9 Joop Zoetemelk (PB) t.m.t.
10 Raymond Martin (Fra) à 3’34’’

- Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Bernard Hinault (Fra) en 69h38’15’’
2 Joop Zoetemelk (PB) à 2’45’’
3 Hennie Kuiper (PB) à 19’22’’
4 Jean-René Bernaudeau (Fra) à 20’58’’
5 Joaquim Agostinho (Por) à 21’40’’
6 Gery Verlinden (Bel) à 25’42’’
7 Jos Maas (PB) à 27’20’’
8 Giovanni Battaglin (Ita) à 29’45’’
9 Paul Wellens (Bel) à 30’52’’
10 Claude Criquielion (Bel) à 31’8’’

 

<< étape précédente | étape suivante >>
Le parcours
Le parcours