Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1979 > Etape par étape > Etape 16 : Morzine - Les Menuires

Etape 16 : Morzine - Les Menuires

201,3 km. 13 juillet 1979

- Joli numéro de Lubberding
La côte de Megève provoque la classique sélection par l’arrière. 3 hommes (Kelly, Bonnet, Laurent) tentent ensuite l’aventure, rapidement rejoints par Henk Lubberding (km 82).
Au col des Saisies, le champion de Hollande, avec Kelly dans sa roue, précède Laurent de 10’’ et le peloton de 30’’. Dans la descente, Lubberding fait le forcing. Tant et si bien qu’il se retrouve avec 2’10’’ d’avance au pied du Cormet de Roselend, écart qui passe à 2’28’’ au sommet, à 4’ à Moutiers, c’est-à-dire en bas de la longue ascension terminale vers les Menuires (28 km).
Derrière, sous une pluie parfois battante, Didier règle l’allure du peloton pour le compte du maillot jaune Hinault. Un à un, les courageux qui s’étaient lancés à la poursuite de Lubberding (Pozzi, Alban, Van De Velde, Schepers) sont repris. Bientôt, à une quinzaine de kilomètres de l’arrivée, c’est au tour du hollandais d’être avalé.

- Van Impe sauve sa saison - Hinault capitalise
A 3500 m de la ligne, Claude Criquielion (Kas), un jeune professionnel vainqueur de la Semaine Catalane en début d’année, se porte à l’attaque. Peut-être le maillot jaune n’aurait-il pas bougé si son directeur sportif, Cyrille Guimard, n’était pas venu l’informer que la pédalée de Zoetemelk (2ème du général) se faisait de plus en plus lourde ? Hinault accélère donc et récupère le wallon en compagnie de Lucien Van Impe, le leader de la formation espagnole. Comme prévu, Zoetemelk ne réussit pas à suivre. C’est une aubaine pour le breton qui ne relève plus et emmène les 2 Kas vers le sommet avant de céder dans les 500 derniers mètres face au sprint de Van Impe. Le belge, vainqueur du Tour 1976, redore quelque peu son blason en remportant sa 7ème étape sur le Tour.
Quant à Hinault, tout va bien : il inflige à Zoetemelk (9ème de l’étape) 57’’ de déficit supplémentaire.

- La fatigue s’accumule
Sven-Ake Nilsson (5ème du général), le lieutenant de Zoetemelk, a perdu 22’37’’.
André Dierickx (10ème), titubant, a mis pied à terre à une borne de la ligne et a abandonné.

- Ocana accidenté
Pour se divertir pendant la journée de repos aux Menuires, les suiveurs ont organisé un gymkhana automobile sur les routes de la station savoyarde. L’épreuve se termine tragiquement pour Jean Sarrazin, le chauffeur d’Antenne 2, et pour son co-pilote, Luis Ocana. La voiture quitte la piste et dévale la pente sur plus de 100 m. Le conducteur se trouve dans le coma tandis que le lauréat du Tour 1973 souffre de fractures multiples et d’un traumatisme crânien.

- Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Lucien Van Impe (Bel) en 6h5’16’’
2 Bernard Hinault (Fra) à 6’’
3 Claude Criquielion (Bel) à 16’’
4 Johann Van De Velde (PB) à 32’’
5 Giovanni Battaglin (Ita) à 33’’
6 Michel Pollentier (Bel) m.t.
7 Jos Maas (PB) à 44’’
8 Robert Alban (Fra) à 49’’
9 Joop Zoetemelk (PB) à 1’3’’
10 René Bittinger (Fra) à 1’41’’

- Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Bernard Hinault (Fra) en 63h22’1’’
2 Joop Zoetemelk (PB) à 2’45’’
3 Hennie Kuiper (PB) à 14’23’’
4 Uli Sutter (Sui) à 17’18’’
5 Gery Verlinden (Bel) à 19’22’’
6 Giovanni Battaglin (Ita) à 19’45’’
7 Jean-René Bernaudeau (Fra) à 21’
8 Jos Maas (PB) à 21’28’’
9 Michel Pollentier (Bel) à 23’27’’
10 Joaquim Agostinho (Por) à 24’59’’

 

<< étape précédente | étape suivante >>
Le parcours
Le parcours