Accueil > Le Tour des étapes > Edition 2018 > Etape par étape > Etape 21 : Houilles - Paris Champs-Élysées

Etape 21 : Houilles - Paris Champs-Élysées

116 km. dimanche 29 juillet 2018

- Le programme du jour

PNG - 104.9 ko
Source : ASO

. Km 59,5 : Sprint de Paris - Haut des Champs-Élysées
(Schar : 20, Gaudin : 17, Politt : 15, Dillier : 13, Van Kierbulck : 11)

- Chavanel honoré
La première heure de course se déroule à 32,3 km/h, séances de photos et dégustation de champagne obligent. A l’entrée de Paris, Sylvain Chavanel obtient le privilège de rentrer seul en tête sur le circuit final. A 39 ans, le Châtelleraudais a disputé son 18ème et dernier Tour, un record qui relègue Hincapie et O’Grady au 2ème rang. Sur cette épreuve qu’il a disputée pour la première fois en 2001, Chavanel a gagné 3 étapes (1 en 2008, 2 en 2010) et porté 2 jours le maillot jaune en 2010. Vainqueur d’A Travers la Flandre en 2008, des Trois Jours de La Panne en 2012 et 2013, des Quatre Jours de Dunkerque en 2002 et 2004, le coureur de Direct Energie restera avant tout un Flandrien à qui il n’a pas manqué beaucoup pour conquérir le Graal : le Tour des Flandres qu’il a fini 2ème en 2009 derrière Nuyens.

-  Kristoff récompensé
Dillier (AG2R), Phinney (Education First), Schär (BMC), Gaudin (Direct Energie), Politt (Katusha) et Van Keirsbulck (Wanty) s’offrent 45’’ d’avance à 20 km de la ligne mais les formations de sprinters ne leur laissent aucune chance et tous sont repris, Politt en dernier à 6 km de l’arrivée. Lampaert (Quick Step) entre dans le dernier kilomètre avec 200 mètres d’avance sur le peloton mais le champion de Belgique ne peut rien face aux sprinters, en particulier face à Alexander Kristoff qui s’impose pour ce qui restera l’une de "ses plus belles victoires" avec Milan-San Rémo 2014 et le Tour des Flandres 2015. A 31 ans, le Norvégien de l’UAE, remporte ici son 3ème succès sur la Grande Boucle après ses 2 bouquets en 2014. Une victoire qui le récompense après le calvaire qu’il a vécu dans les Alpes : " L’étape avec 5000 mètres de dénivelé a été la plus dure que j’ai eu à faire depuis ma première participation en 2013", se souvient-il amèrement.

JPEG - 52.8 ko
Kristoff et son maillot de Champion d’Europe devant Degenkolb sur les Champs
Source : AFP

- Thomas parmi les grands
A sa 9ème participation à la Grande Boucle, à 32 ans, Geraint Thomas remporte l’épreuve. Une consécration pour le Gallois qui d’abord brillé sur piste où il a été sacré double champion Olympique de poursuite par équipes en 2008 et 2012. Ce qui ne l’empêchait pas de courir sur route. Nous avons ainsi tous oublié qu’il a terminé avant-dernier du Tour lors de sa 1ère participation sous les couleurs de la Barloworld en 2007 : "La dose de douleur était incroyable. En montagne, j’étais tout seul à l’arrière, seulement accompagné par une voiture de police. Mais je me suis accroché. Chaque jour, je me disais que je ne pourrai pas y retourner le lendemain, j’essayais juste de finir. Quand je souffre sur le vélo, je pense à ce premier Tour et je me dis que ce n’est rien". Thomas intègre la formation Sky en 2010, remporte le Grand Prix E3 en 2015, Paris-Nice en 2016, le Dauphiné cette année mais il est avant tout considéré comme un équipier de Froome, un équipier souvent malchanceux comme lorsqu’il se fracture le bassin lors de la 1ère étape du Tour 2013 et qu’il continue jusqu’au bout malgré la souffrance : "La douleur était insoutenable. Je ne pouvais pas me lever de la selle. Dès qu’il y avait un rond-point, je me faisais décrocher". De même, désigné leader du Giro 2017, le Britannique percute une moto de police mal garée ; 2 mois plus tard, après avoir gagné le chrono initial du Tour, il chute dans la descente lors de la 9ème étape et doit, là encore, abandonner. Nul doute que cette brillante année 2018 lui a offert une belle revanche !

- Craddock au courage
L’Américain Lawson Craddock est le 1er coureur à avoir conservé la lanterne rouge du début à la fin de la Grande Boucle. Avant lui, Antoine Deflotière (1904), Antonio Foloc (1934), Mario Ronchiato (1985), Igor Flores (2002) et Yauheni Hutarovitch (2009) avaient eux aussi terminé à la dernière place de la 1ère étape et lanterne rouge à la fin mais ils n’avaient pas conservé ce classement tout au long de l’épreuve. Signalons que le Texan de Houston a glissé sur un bidon lors de la 2ème étape, ce qui lui a occasionné un trait de fracture sur l’omoplate. Pierre Rolland, son coéquipier chez Education First, commente : "C’est très américain son truc. Mais gros respect à lui. Ce qu’il vit n’est pas rien. Il ne se planque pas et nous a aidés au chrono par équipes où on fait 6èmes. Il est complètement cuit, car il a du mal à se mettre en danseuse. Musculairement, il est resté assis plus de quinze jours sur la selle. Là, dès qu’il veut accélérer, il a les muscles qui se tétanisent".

- Classement de l’étape


Rang

Coureur

Équipe

Temps/Ecarts
1  ALEXANDER KRISTOFF UAE TEAM EMIRATES 02H 46’ 36’’
2  JOHN DEGENKOLB TREK - SEGAFREDO -
3  ARNAUD DEMARE GROUPAMA - FDJ -
4  EDVALD BOASSON HAGEN TEAM DIMENSION DATA -
5  CHRISTOPHE LAPORTE COFIDIS, SOLUTIONS CREDITS -
6  MAXIMILIANO ARIEL RICHEZE QUICK - STEP FLOORS -
7  SONNY COLBRELLI BAHRAIN - MERIDA -
8  PETER SAGAN BORA - HANSGROHE -
9  ANDREA PASQUALON WANTY - GROUPE GOBERT -
10  JASPER DE BUYST LOTTO SOUDAL

- Classement général


Rang

Coureur

Équipe

Temps/Ecarts
1  GERAINT THOMAS TEAM SKY 83H 17’ 13’’
2  TOM DUMOULIN TEAM SUNWEB + 00H 01’ 51’’
3  CHRIS FROOME TEAM SKY + 00H 02’ 24’’
4  PRIMOŽ ROGLIC TEAM LOTTO NL - JUMBO + 00H 03’ 22’’
5  STEVEN KRUIJSWIJK TEAM LOTTO NL - JUMBO + 00H 06’ 08’’
6  ROMAIN BARDET AG2R LA MONDIALE + 00H 06’ 57’’
7  MIKEL LANDA MEANA MOVISTAR TEAM + 00H 07’ 37’’
8  DANIEL MARTIN UAE TEAM EMIRATES + 00H 09’ 05’’
9  ILNUR ZAKARIN TEAM KATUSHA ALPECIN + 00H 12’ 37’’
10  NAIRO QUINTANA MOVISTAR TEAM + 00H 14’ 18’’

- Classement des jeunes


Rang

Coureur

Équipe

Temps/Ecarts
1  PIERRE ROGER LATOUR AG2R LA MONDIALE 83H 39’ 26’’
2  EGAN ARLEY BERNAL GOMEZ TEAM SKY + 00H 05’ 39’’
3  GUILLAUME MARTIN WANTY - GROUPE GOBERT + 00H 22’ 05’’
4  DAVID GAUDU GROUPAMA - FDJ + 01H 07’ 48’’
5  DANIEL FELIPE MARTINEZ POVEDA TEAM EF EDUCATION FIRST + 01H 16’ 25’’
6  ANTWAN TOLHOEK TEAM LOTTO NL - JUMBO + 01H 16’ 48’’
7  SØREN KRAGH ANDERSEN TEAM SUNWEB + 01H 44’ 10’’
8  STEFAN KÜNG BMC RACING TEAM + 01H 45’ 01’’
9  MARC SOLER MOVISTAR TEAM + 01H 56’ 38’’
10  MAGNUS CORT NIELSEN ASTANA PRO TEAM + 02H 10’ 13’’

- Classement par Équipe


Rang

Équipe

Temps/Ecarts
1 MOVISTAR TEAM 250H 24’ 53’’
2 BAHRAIN - MERIDA + 00H 12’ 33’’
3 TEAM SKY + 00H 31’ 14’’
4 TEAM LOTTO NL - JUMBO + 00H 47’ 24’’
5 ASTANA PRO TEAM + 01H 15’ 32’’
6 TEAM SUNWEB + 01H 58’ 54’’
7 AG2R LA MONDIALE + 02H 15’ 49’’
8 BMC RACING TEAM + 02H 35’ 45’’
9 QUICK - STEP FLOORS + 03H 06’ 17’’
10 MITCHELTON - SCOTT + 03H 13’ 41’’

- Classement par points


Rang

Coureur

Équipe

Points
1  PETER SAGAN BORA - HANSGROHE 477 PTS
2  ALEXANDER KRISTOFF UAE TEAM EMIRATES 246 PTS
3  ARNAUD DEMARE GROUPAMA - FDJ 203 PTS
4  JOHN DEGENKOLB TREK - SEGAFREDO 178 PTS
5  JULIAN ALAPHILIPPE QUICK - STEP FLOORS 143 PTS
6  GREG VAN AVERMAET BMC RACING TEAM 134 PTS
7  ANDREA PASQUALON WANTY - GROUPE GOBERT 115 PTS
8  GERAINT THOMAS TEAM SKY 110 PTS
9  SONNY COLBRELLI BAHRAIN - MERIDA 104 PTS
10  DANIEL MARTIN UAE TEAM EMIRATES 98 PTS

- Classement du meilleur grimpeur


Rang

Coureur

Équipe

Points
1  JULIAN ALAPHILIPPE QUICK - STEP FLOORS 170 PTS
2  WARREN BARGUIL TEAM FORTUNEO - SAMSIC 91 PTS
3  RAFAL MAJKA BORA - HANSGROHE 76 PTS
4  GERAINT THOMAS TEAM SKY 74 PTS
5  TOM DUMOULIN TEAM SUNWEB 63 PTS
6  PRIMOŽ ROGLIC TEAM LOTTO NL - JUMBO 56 PTS
7  DANIEL MARTIN UAE TEAM EMIRATES 41 PTS
8  NAIRO QUINTANA MOVISTAR TEAM 40 PTS
9  TANEL KANGERT ASTANA PRO TEAM 39 PTS
10  STEVEN KRUIJSWIJK TEAM LOTTO NL - JUMBO 36 PTS

<< étape précédente
La carte
La carte

Source : ASO