Accueil > Le Tour des étapes > Edition 2018 > Etape par étape > Etape 6 : Brest - Mûr de Bretagne Guerlédan

Etape 6 : Brest - Mûr de Bretagne Guerlédan

181 km. Jeudi 12 juillet 2018

- Le programme du jour

PNG - 120.9 ko
Source : ASO

.Km 44 : Côte de Ploudiry, catégorie 3 (1,5 km de montée à 7%)
(Dion : 2, Grellier : 1)
. Km 68,5 : Côte de Roc’h Trévézel, catégorie 4 (2,5 km de montée à 3 ;5%)
(Dion : 1)
. Km 135 :Sprint de Plouguernével
(Pichon : 20, Turgis : 17, Dion : 15, Gaudin : 13, Grellier : 11)
. Km 165 : Mûr de Bretagne
(Skujins : 2, Bauer : 1), catégorie 3 (2 km de montée à 6 ;9%)
. Km 181 : Mûr de Bretagne
(Martin : 2, Latour : 1), catégorie 3 (2 km de montée à 6,9%)

- Une étape plus mouvementée qu’à l’habitude
Pichon (Fortuneo), Turgis (Cofidis), Smith (Wanty), Gaudin et Grellier (Direct Energie) creusent l’écart dès le début de la course (7’ aux alentours du 66ème km). Mais ce sont les Quick Step qui donnent du relief à cette étape à l’occasion d’un coup de bordure lors d’un changement de direction (km 78). Le peloton se scinde alors en 3 parties. Roglic, Quintana, Fuglsang, D. Martin, Nibali et Zakarin sont piégés mais tout rentre dans l’ordre après 25 km de chasse. Cette opération n’a, évidemment, pas fait le jeu des échappés qui ne possèdent plus que 2’10’ d’avance au 101ème km. Gaudin se propulse en tête pendant 14 km après le sprint intermédiaire de Plouguernével (km 135). Quelque temps plus tard, Grellier essaie lui aussi de s’enfuir seul. Il est dépassé lors de la première ascension de Mûr de Bretagne. C’en est fini de cette échappée. Bauer (Mitchelton) s’isole ensuite 12 km. Rien n’y fait. Il faut laisser les leaders s’expliquer.

- Dumoulin, grand perdant du jour
Les événements se précipitent à 5,6 km de la ligne lorsque Tom Dumoulin, vainqueur du Giro 2017, 2ème de cette même épreuve cette année, heurte la roue d’un coureur placé devant lui. Rayon cassé, il change sa roue avec celle de son équipier Geschke. Impossible de rejoindre le peloton avant l’explication finale. Voici 53’’ bêtement perdues sur le vainqueur de l’étape, auxquelles il faut ajouter 20’’ de pénalité pour avoir bénéficié de l’abri de la voiture de son équipe. Sale journée.

- Bardet esseulé
Les ennuis mécaniques ne touchent pas seulement le champion batave. La roue arrière de Romain Bardet se casse à 3,8 km de l’arrivée. Le Français saute sur le vélo de Gallopin et revient sur le peloton mais il lui manque de la fraîcheur pour rester au contact des meilleurs. 33ème de l’étape à 31’’ du vainqueur, on peut se poser la question de savoir où sont Vuillermoz et Latour, censés le protéger le plus longtemps possible. Eh bien ! les 2 AG2R jouent leur carte personnelle : "On avait dit que si on était placé avec Alexis, on essayerait de faire l’arrivée à condition que Romain n’ait pas de problème. Romain n’a pas eu de problème", se justifie Pierre Latour (2ème de l’étape) quelques secondes après avoir franchi la ligne. Juste avant d’apprendre l’infortune de son leader : "Ah ! Il perd 30’’, ça fait chier", rectifie-t-il rapidement. Notons que Latour avait, à cette occasion, retiré ses oreillettes, tout comme il l’avait déjà fait lors de sa victoire d’étape à la Vuelta en 2016.

- Froome lâche quelques secondes
Quant à Chris Froome (18ème de l’étape), ce dernier n’a pas connu d’ennuis mécaniques mais il a flanché à 800 mètres de la ligne, concédant 8’’ sur le vainqueur. Pas de quoi s’alarmer pour le quadruple vainqueur de l’épreuve qui n’est pas taillé pour ces arrivées de puncheur.

- Dan Martin, roi du Mûr
Vainqueur de Liège-Bastogne-Liège en 2013, Dan Martin a remporté la bataille des puncheurs en accélérant à la flamme rouge. L’Irlandais d’Emirates a mis 15’’ de moins que Vuillermoz, vainqueur ici même en 2015 (3’52’’ pour monter les 2 derniers kilomètres contre 4’07’’ pour le Français). Il s’adjuge, à 31 ans, sa 2ème étape sur le Tour, après celle de Bagnères-de-Bigorre en 2013. Le neveu de Stephen Roche est le 3ème Irlandais vainqueur d’étapes après Sean Kelly (5 entre 1978 et 1982) et son oncle (3 entre 1985 et 1992).
12ème de l’étape à 3’’ de Martin, Greg Van Avermaet conserve son maillot jaune.

JPEG - 33.8 ko
Martin plus fort que Valverde (3ème) et Alaphilippe (4ème), les rois des Ardennes
Source : Europe1.fr

- Classement de l’étape


Rang

Coureur

Équipe

Temps/Ecarts
1  DANIEL MARTIN UAE TEAM EMIRATES 04H 13’ 43’’
2  PIERRE ROGER LATOUR AG2R LA MONDIALE + 00H 00’ 01’’
3  ALEJANDRO VALVERDE MOVISTAR TEAM + 00H 00’ 03’’
4  JULIAN ALAPHILIPPE QUICK - STEP FLOORS + 00H 00’ 03’’
5  RAFAL MAJKA BORA - HANSGROHE + 00H 00’ 03’’
6  ADAM YATES MITCHELTON - SCOTT + 00H 00’ 03’’
7  BAUKE MOLLEMA TREK - SEGAFREDO + 00H 00’ 03’’
8  PETER SAGAN BORA - HANSGROHE + 00H 00’ 03’’
9  GERAINT THOMAS TEAM SKY + 00H 00’ 03’’
10  PRIMOŽ ROGLIC TEAM LOTTO NL - JUMBO + 00H 00’ 03’’

- Classement général


Rang

Coureur

Équipe

Temps/Ecarts
1  GREG VAN AVERMAET BMC RACING TEAM 22H 35’ 46’’
2  GERAINT THOMAS TEAM SKY + 00H 00’ 03’’
3  TEJAY VAN GARDEREN BMC RACING TEAM + 00H 00’ 05’’
4  JULIAN ALAPHILIPPE QUICK - STEP FLOORS + 00H 00’ 06’’
5  PHILIPPE GILBERT QUICK - STEP FLOORS + 00H 00’ 12’’
6  BOB JUNGELS QUICK - STEP FLOORS + 00H 00’ 18’’
7  RIGOBERTO URAN TEAM EF EDUCATION FIRST + 00H 00’ 45’’
8  ALEJANDRO VALVERDE MOVISTAR TEAM + 00H 00’ 51’’
9  RAFAL MAJKA BORA - HANSGROHE + 00H 00’ 52’’
10  JAKOB FUGLSANG ASTANA PRO TEAM + 00H 00’ 53’’

- Classement des jeunes


Rang

Coureur

Équipe

Temps/Ecarts
1  SØREN KRAGH ANDERSEN TEAM SUNWEB 22H 36’ 49’’
2  EGAN ARLEY BERNAL GOMEZ TEAM SKY + 00H 00’ 27’’
3  PIERRE ROGER LATOUR AG2R LA MONDIALE + 00H 02’ 17’’
4  MAGNUS CORT NIELSEN ASTANA PRO TEAM + 00H 03’ 00’’
5  GUILLAUME MARTIN WANTY - GROUPE GOBERT + 00H 04’ 06’’
6  THOMAS BOUDAT DIRECT ENERGIE + 00H 05’ 32’’
7  DAVID GAUDU GROUPAMA - FDJ + 00H 06’ 26’’
8  STEFAN KÜNG BMC RACING TEAM + 00H 08’ 17’’
9  GREGOR MÜHLBERGER BORA - HANSGROHE + 00H 09’ 12’’
10  DANIEL FELIPE MARTINEZ POVEDA TEAM EF EDUCATION FIRST + 00H 09’ 22’

- Classement par Équipe


Rang

Équipe

Temps/Ecarts
1 QUICK - STEP FLOORS 68H 26’ 56’’
2 BMC RACING TEAM + 00H 00’ 08’’
3 TEAM SKY + 00H 01’ 50’’
4 BAHRAIN - MERIDA + 00H 03’ 56’’
5 MOVISTAR TEAM + 00H 04’ 01’’
6 MITCHELTON - SCOTT + 00H 05’ 04’’
7 TEAM SUNWEB + 00H 05’ 10’’
8 AG2R LA MONDIALE + 00H 05’ 13’’
9 ASTANA PRO TEAM + 00H 05’ 36’’
10 BORA - HANSGROHE + 00H 06’ 33’’

- Classement par points


Rang

Coureur

Équipe

Points
1  PETER SAGAN BORA - HANSGROHE 199 PTS
2  FERNANDO GAVIRIA RENDON QUICK - STEP FLOORS 156 PTS
3  ALEXANDER KRISTOFF UAE TEAM EMIRATES 88 PTS
4  ANDRÉ GREIPEL LOTTO SOUDAL 75 PTS
5  ARNAUD DEMARE GROUPAMA - FDJ 57 PTS
6  SONNY COLBRELLI BAHRAIN - MERIDA 55 PTS
7  ALEJANDRO VALVERDE MOVISTAR TEAM 53 PTS
8  MARCEL KITTEL TEAM KATUSHA ALPECIN 52 PTS
9  DANIEL MARTIN UAE TEAM EMIRATES 45 PTS
10  JULIAN ALAPHILIPPE QUICK - STEP FLOORS 44 PTS

- Classement du meilleur grimpeur


Rang

Coureur

Équipe

Points
1  TOMS SKUJINS TREK - SEGAFREDO 6 PTS
2  SYLVAIN CHAVANEL DIRECT ENERGIE 4 PTS
3  DION SMITH WANTY - GROUPE GOBERT 4 PTS
4  LILIAN CALMEJANE DIRECT ENERGIE 3 PTS
5  DANIEL MARTIN UAE TEAM EMIRATES 2 PTS
6  KEVIN LEDANOIS TEAM FORTUNEO - SAMSIC 1 PTS
7  ANTHONY PEREZ COFIDIS, SOLUTIONS CREDITS 1 PTS
8  PIERRE ROGER LATOUR AG2R LA MONDIALE 1 PTS
9  JACK BAUER MITCHELTON - SCOTT 1 PTS
10  FABIEN GRELLIER DIRECT ENERGIE 1 PTS

<< étape précédente | étape suivante >>
La carte
La carte

Source : ASO