Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1909 > Etape par étape > Etape 1 : Paris - Roubaix

Etape 1 : Paris - Roubaix

272 km. 5 juillet 1909

-  Desgrange change les règles de la course
Les premières heures se passent sans incident notable. A Amiens, ils sont encore 22 à pouvoir se disputer la victoire. Bientôt cependant, Ernest Paul, le demi-frère de François Faber, profite d’un rétrécissement de la route pour s’offrir 500 mètres d’avance avant que Cyriel Van Houwaert ne le rejoigne. Les 2 hommes passent à Arras 6’ avant le peloton, trop nombreux au goût de Desgrange. Ce dernier décide alors de pimenter la journée en supprimant la neutralisation prévue dans le chef-lieu du Pas-de-Calais. Dans son journal «  L’Auto », le patron de l’épreuve ne cache pas sa satisfaction : «  Ah, mes amis, cette lutte au porteplume, cette ruée de dix-neuf hommes autour des gamelles ! Ce que j’avais prévu arriva : les plus débrouillards filèrent les premiers, et vous vous en doutez un peu, les moins débrouillards restèrent les derniers. » Lapize, Blaise et Christophe semblent les plus prompts dans cet exercice, bien vite rattrapés par Faber. Voici nos 4 gaillards lancés à la poursuite des 2 hommes de tête.

- Van Houwaert, en excellent spécialiste des classiques
Devant, Paul peine à suivre «  Ventr’ouvert » sur les pavés rendus glissants du fait des pluies de la veille. Chacun s’attend à ce que le Flamand de Moorslede file en solitaire vers la victoire mais, tout au contraire, parfaitement emmenés par un Faber des grands jours, Lapize, Christophe et Blaise tombent sur le paletot de Van Houwaert et de son acolyte. A la grande surprise du Belge : «  Ce bougre de François, il est un homme terrible ! Je ne comptais plus sur lui, lorsque, tout à coup : « Me voilà ! », dit-il. Et c’était bien lui, Godforrdom ! » («  L’Auto »).
Plus rien ne vient perturber la fin de course et c’est au sprint, avenue de Jussieu à Roubaix, que Van Houwaert l’emporte devant celui qui sera sans doute son plus redoutable adversaire, François Faber, bien sûr.

JPEG - 24.5 ko
Van Houwaert (1883-1974) s’était déjà imposé à Roubaix lors de l’édition pascale en 1908. Le Belge a aussi gagné Bordeaux-Paris en 1907 et 1909, ainsi que Milan-San Rémo en 1908.
Il s’agit, tout simplement, du 1er Champion Belge de l’histoire du cyclisme, celui qui suscitera de nombreuses vocations Outre-Quiévrain.

-  Les Italiens en souffrance
Toujours dans «  L’Auto », H. Desgrange affirme que les Italiens ont souffert de coliques toute la journée, et ce parce qu’ils ont trop mangé de fruits depuis leur arrivée à Paris.
Résultat : Luigi Ganna (vainqueur de Milan-San Rémo et du Giro cette année) termine 16ème, Canepari et Rossignoli 23 et 24èmes.

- Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Cyriel Van Houwaert (Bel) en 9h18’
2 François Faber (Lux)
3 Octave Lapize (Fra)
4 André Blaise (Bel)
5 Eugène Christophe (Fra)
6 Ernest Paul (Fra) t.m.t.
7 Gustave Garrigou (Fra) à 10’
8 Louis Trousselier (Fra)
9 Carlo Galetti (Ita)
10 Odile Defraye (Bel) t.m.t.



-  Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Cyriel Van Houwaert (Bel) 1 pt
2 François Faber (Lux) 2 pts
3 Octave Lapize (Fra) 3 pts
4 André Blaise (Bel) 4 pts
5 Eugène Christophe (Fra) 5 pts
6 Ernest Paul (Fra) 6 pts
7 Gustave Garrigou (Fra) 7 pts
8 Louis Trousselier (Fra) 8 pts
9 Carlo Galetti (Ita) 9 pts
10 Odile Defraye (Bel) 10 pts

 

étape suivante >>