Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1938 > Etape par étape > Etape 16 : Aix-les-Bains - Besançon

Etape 16 : Aix-les-Bains - Besançon

284 km. 25 juillet 1938

- Bartali meilleur grimpeur
A 7 heures du matin, les 56 rescapés prennent le départ d’Aix-les-Bains pour traverser Genève où le seul Suisse participant encore à la Grande Boucle, Paul Egli, emmène la troupe. Le col de la Faucille se profile bientôt à l’horizon. Leducq rythme la cadence du peloton puis, à quelques centaines de mètres du sommet, Bartali s’en va chercher la dernière bonification, 15’’ devant Vissers.

- Surprise dans la descente
D’habitude, les coureurs empruntent dans la descente une route large et goudronnée qui file jusque Morez. Cette année, on bifurque brusquement vers la droite pour récupérer un chemin local aux lacets très raides. Des villages comme La Forge, Mijoux, Lajoux, Septmoncel, Montbrillant, Villard sont visités pour la première fois. Surpris, le peloton se désagrège totalement, et ce d’autant plus qu’il faut ensuite remonter brutalement quelques sentiers du Jura avant de dégringoler sur 20 km vers Saint-Claude.
Devant, Bartali se retrouve, comme lors de l’étape précédente, esseulé avec Berrendero, M. Clemens, Fontenay et ... 6 Belges parfaitement groupés (Vervaecke, Vissers, Maes, Lowie, Kint, Disseaux). Peut-être auraient-ils pu organiser un plan d’attaque mais eux-mêmes semblent surpris par le profil de cette étape et ne tentent pas de profiter de leur supériorité. Le regroupement ne tarde pas à s’effectuer.

- 2ème étape consécutive pour le futur champion du monde
La fin de course ne pose aucune difficulté. Les Belges se concentrent sur la victoire d’étape avec Neuville, tout d’abord, qui tente de s’échapper après Lons-le-Saunier puis, Disseaux et Kint qui y parviennent du côté d’Arbois. Bernardoni (Bleuet) et Marie (Cadet) les accompagnent. En pure perte car Marcel Kint ne leur laisse au sprint aucun espoir. « L’Aigle Noir » qui a déjà gagné l’avant-veille à Aix-les-Bains est en forme. A 24 ans, il s’apprête à devenir le plus long champion du monde de l’histoire du cyclisme (1938-1946), 2ème guerre mondiale oblige.

JPEG - 44.2 ko
Kint s’illustre chaque année sur les routes du Tour :
1 étape en 1936, maillot jaune en 1937, 2ème étape cette année...


Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Marcel Kint (Bel) en 9h39’56’’
2 Yvan Marie (Fra)
3 Albertin Disseaux (Bel)
4 Oreste Bernardoni (Fra) t.m.t.
5 Paul Egli (Sui) à 1’30’’
6 Sylvère Maes (Bel)
7 Arsène Mersch (Lux)
8 Antoon Van Schendel (PB)
9 Raymond Louviot (Fra)
10 Robert Tanneveau (Fra) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Gino Bartali (Ita) en 114h30’40’’
2 Félicien Vervaecke (Bel) en 114h51’57’’
3 Victor Cosson (Fra) en 115h0’51’’
4 Edward Vissers (Bel) en 115h7’17’’
5 Mathias Clemens (Lux) en 115h14’34’’
6 Mario Vicini (Ita) en 115h19’36’’
7 Jules Lowie (Bel) en 115h22’48’’
8 Antonin Magne (Fra) en 115h28’33’’
9 Marcel Kint (Bel) en 115h35’14’’
10 Dante Gianello (Fra) en 115h39’31’’
<< étape précédente | étape suivante >>