Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1919 > Etape par étape > Etape 15 : Dunkerque -Paris

Etape 15 : Dunkerque -Paris

340 km. 27 juillet 1919

- Pauvre Duboc
2 heures du matin. Dernière étape pour les 11 héros qui quittent Dunkerque sous les acclamations d’une foule enthousiaste.
8ème du général, Paul Duboc casse son axe de pédalier avant Neuchâtel. «  La Pomme » commet alors l’erreur fatale : monter à bord d’une voiture jusqu’au contrôle d’Etaples pour y réparer son vélo ! Duboc termine ensuite l’étape mais les commissaires notent l’infraction et, le 11 août, la sanction tombe : disqualification !

- Heureux Nempon
Jules Nempon termine 10ème et dernier du général mais il n’est pas le plus à plaindre. En effet, au départ de ce Tour, les coureurs ont été classés en 2 catégories, les « A » (les plus forts) et les « B ». Nempon, le seul « survivant » de la 2ème catégorie, remporte donc les prix qui y sont attachés. Peut-être pas le plus régulièrement du monde car de nombreuses erreurs administratives ont émaillé l’année 1919. Nempon (10 Tours de France entre 1911 et 1928) aurait dû être inscrit avec les coureurs de « première classe ». Quoi qu’il en soit, aucune réclamation n’a été déposée, pour le plus grand bénéfice du calaisien.

- Rapide Alavoine
L’étape s’est décantée à 60 km de Paris, après la côte d’Hénonville. Alavoine, Barthélémy, Lucotti, Scieur et Coomans ont faussé compagnie au maillot jaune Lambot, à Nempon et Vandaele pour se disputer l’étape au sprint sur le vélodrome du Parc des Princes archi-comble (30 000 spectateurs). Jean Alavoine, pour la 5ème fois cette année, l’a emporté après avoir déboîté à la sortie du virage.

- Consolé Christophe
3ème du général après avoir perdu le Maillot lors de l’étape précédente, Eugène Christophe a effectué la quasi-totalité du parcours en dernière position. Un genou récalcitrant, des crevaisons à n’en plus finir, le moral en berne, « le Vieux Gaulois » a terminé à plus d’une demi-heure des hommes de tête.
La France ne l’a cependant pas oublié. Christophe a reçu, tout le long du parcours, des tonnes d’applaudissements avant d’être accueilli triomphalement au Parc. D’accord, me direz-vous, mais ce sont des professionnels et « le Crack de Malakoff » n’a remporté aucune étape. Ses gains sont très faibles, finalement. Rassurez-vous : la morale est sauve.
Le lendemain, Henri Desgrange lancera dans son journal « L’Auto » une souscription qui permettra à Christophe d’empocher plus d’argent que le vainqueur de l’épreuve.

- Premier Lambot
Firmin Lambot avait, sauf ennui mécanique, course gagnée. 7ème de l’étape, le florennois est arrivé à Paris 10’ après Alavoine. A 33 ans, « Déjo » devient ainsi le 11ème homme à inscrire son nom au palmarès des vainqueurs du Tour, le premier après avoir passé 4 ans prisonnier des allemands sans monter une seule fois sur un vélo. Respect.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Jean Alavoine (Fra) en 15h0’54"
2 Luigi Lucotti (Ita)
3 Honoré Barthélémy (Fra)
4 Léon Scieur (Bel)
5 Jacques Coomans (Bel) t.m.t.
6 Jules Nempon (Fra) à 5’2"
7 Firmin Lambot (Bel) à 10’9"
8 Joseph Vandaele (Bel) à 11’8"
9 Alfred Steux (Bel) à 34’15"
10 Eugène Christophe (Fra) à 35’47"
<< étape précédente | classement général final >>