Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1919 > Etape par étape > Etape 6 : Bayonne - Luchon

Etape 6 : Bayonne - Luchon

326 km. 9 juillet 1919

- Lucotti à l’Aubisque
2 heures du matin, 17 survivants s’engagent pour l’étape reine : Bayonne - Luchon via les cols d’Osquich, d’Aubisque, du Tourmalet, d’Aspin et de Peyresourde.
9h30. Laruns, porte de l’Aubisque. Vite, retourner sa roue pour changer de vitesse et adopter un développement adapté (moins de 4 m).
Le seul italien en course, Luigi Lucotti (3ème du Giro 1914) accélère et se retrouve en tête, sur une route en très mauvais état. Plus pénible encore qu’avant-guerre car le parcours était à l’époque réaménagé par les agents des Ponts et Chaussées juste avant le passage de la course. Cette année, les services d’entretien ont bien d’autres chats à fouetter que de s’occuper de ces chemins de chèvre.
Au col, Lucotti (qui est monté sans mettre pied à terre) possède 50’’ d’avance sur Alavoine. Barthélémy et Lambot sont pointés à 3’. Christophe, Scieur et Masson sont à 11’.

- Barthélémy meilleur grimpeur
Honoré Barthélémy a 28 ans. C’est un jeune professionnel qui s’est illustré dans les classiques de printemps (3ème de Paris - Roubaix).
8ème du classement général à 4 heures de Christophe, « le Rouquin » n’a pas forcé dans l’Aubisque. Dans le Tourmalet, par contre, plus question de tergiverser. Barthélémy se lance à la poursuite de l’italien, le dépasse à 7,5 km du sommet et s’envole pour 115 km d’échappée solitaire. 10’ d’avance sur Lambot au col du Tourmalet, 15’ au col d’Aspin, plus que 10’ en bas mais 19’ au col de Peyresourde.
Le coureur de Levallois remporte à Luchon une superbe victoire à 20,7 km/h de moyenne. Le voilà, comme il dit, « sacré grand grimpeur devant l’éternel ».

JPEG - 27.8 ko
Barthélémy en passe de réaliser un excellent Tour de France

- Christophe toujours leader
Pas de bouleversement au général. Emile Masson (2ème) a chuté et s’est blessé au genou. 8ème de l’étape, le wallon voit fondre sur lui Firmin Lambot (2ème de l’étape) qui réalise la meilleure opération de la journée.
Eugène Christophe (5ème de l’étape à 20’ de Lambot) est monté à son train, ce qui lui permet de conserver sa place de leader.

- Desgrange rassuré
Henri Desgrange, le directeur de l’épreuve, n’en menait pas large ce matin : plus que 17 concurrents en lice alors que ni les Pyrénées ni les Alpes n’avaient été gravis ! Combien le soir à Luchon ?
Et bien, seul René Chassot, victime d’une fracture de la clavicule, a abandonné. Le moral remonte du côté de l’organisation ...

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Honoré Barthélémy (Fra) en 15h41’51"
2 Firmin Lambot (Bel) à 18’37"
3 Jean Alavoine (Fra) à 33’37"
4 Luigi Lucotti (Ita) à 36’40"
5 Eugène Christophe (Fra) à 38’3"
6 Léon Scieur (Bel) à 38’8"
7 Jules Masselis (Bel) à 47’35"
8 Emile Masson (Bel) à 51’26"
9 Louis Mottiat (Bel) à 1h28’41"
10 Paul Duboc (Fra) à 1h44’24"


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Eugène Christophe (Fra) en 99h47’42"
2 Emile Masson (Bel) à 29’14"
3 Firmin Lambot (Bel) à 30’23"
4 Jean Alavoine (Fra) à 47’34"
5 Léon Scieur (Bel) à 2h31’53"
6 Jules Masselis (Bel) à 3h13’29"
7 Honoré Barthélémy (Fra) à 3h22’56"
8 Alfred Steux (Bel) 4h27’41"
9 Félix Goethals (Bel) à 5h46’56"
10 Jacques Coomans (Bel) à 6h21’40"
<< étape précédente | étape suivante >>