Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1919 > Etape par étape > Etape 4 : Brest - Les Sables d’Olonne

Etape 4 : Brest - Les Sables d’Olonne

412 km. 5 juillet 1919

- Defraye non-partant
21ème du général à plus de 7 heures de Pélissier, Odile Defraye, vainqueur de l’épreuve en 1912, ne repart pas. Le belge, à court de compétition, n’a été démobilisé que quelques jours avant le départ. Il reste 23 hommes en course.

- Henri Pélissier piégé
Depuis Paris, la supériorité des frères Pélissier est évidente mais ces derniers ont tendance à trop la manifester. C’est ainsi qu’Henri n’hésite pas à se comparer à un «  pur-sang » accompagné de « chevaux de labour ». Attention à ne pas commettre d’erreur, la sanction pourrait être immédiate...
Sortie de Quimperlé, Henri s’arrête pour resserrer sa direction et enlever son imperméable. Immédiatement, le peloton met en route. Il reste 276 km avant d’atteindre l’arrivée. La bataille est déclenchée. A Lorient, après 18 km de poursuite, Pélissier est à 5’. A Vannes, après 72 km, il est à 16’. A La Roche Bernard, 24’.
Devant, Christophe, Alavoine et les belges s’en donnent à cœur joie. Sur la route de Nantes, Francis Pélissier (17ème de l’étape à 3h25’) ne parvient plus à les suivre. Il s’effondre dans le fossé (« L’Auto ») ou s’endort dans une auberge (« L’Echo des Sports »).
A Nantes, Henri est revenu à 15’ du groupe de tête, écart qu’il stabilise jusque Aizenay, situé à 32 km des Sables d’Olonne. Mais la dernière partie du parcours lui porte un coup fatal. Epuisé, il termine 10ème à 34’52’’.

- Alavoine au sprint
A 31 ans, Jean Alavoine (3ème en 1909, 5ème en 1912, 19ème en 1913) a gagné au sprint devant Steux, Christophe (qui s’empare de la 1ère place au général), Masson et Coomans.
Scieur et Lambot ont crevé dans les derniers kilomètres et perdu une dizaine de minutes.

- Les frères Pélissier laissent tomber !
Le soir, excédé, Henri s’emporte contre la mauvaise qualité de l’hôtel, ne supporte pas qu’on lui refuse une bouteille de vin. Chacun pense que le champion va se calmer pendant la journée de repos. A tort ! Le lendemain, il annonce que ni lui ni son frère ne repartiraient des Sables d’Olonne. Têtus, ils tiendront parole !
Et pourtant, consultez le classement général : « La Ficelle » était 2ème à une encablure de Christophe !

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Jean Alavoine (Fra) en 15h51’45"
2 Alfred Steux (Bel)
3 Eugène Christophe (Fra)
4 Emile Masson (Bel)
5 Jacques Coomans (Bel) t.m.t.
6 Léon Scieur (Bel) à 10’24"
7 Firmin Lambot (Bel) à 13’5"
8 Jules Masselis (Bel) à 31’19"
9 Aloïs Verstraeten (Bel) à 31’20"
10 Henri Pélissier (Fra) à 34’52"


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Eugène Christophe (Fra) en 64h33’28"
2 Henri Pélissier (Fra) à 11’42"
3 Emile Masson (Bel) à 15’51"
4 Firmin Lambot (Bel) à 49’49"
5 Jean Alavoine (Fra) à 52’13"
6 Alfred Steux (Bel) à 1h5’36"
7 Honoré Barthélémy (Fra) à 2h19’42"
8 Félix Goethals (Bel) à 2h25’56"
9 Léon Scieur (Bel) à 2h32’1"
10 Jules Masselis (Bel) à 2h37’38"
<< étape précédente | étape suivante >>