Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1919 > Etape par étape > Etape 14 : Metz - Dunkerque

Etape 14 : Metz - Dunkerque

468 km. 25 juillet 1919

- L’étape de la souffrance
Déjà avant guerre, cette étape était redoutée en raison de sa distance (468 km aujourd’hui) et de ses abominables pavés du Nord. Cette année, les coureurs subiront également un supplice sur les routes de l’Est, défoncées par les convois militaires et les bombardements. Pour couronner le tout, la pluie s’est mise de la partie.
Le départ est fixé à 22 heures. Le peloton roule groupé jusqu’aux premiers pavés situés à Etroeungt (km 271). A partir de là, c’est du « chacun pour soi ».

- Christophe perd le Tour
Une quinzaine de kilomètres plus loin, un peu avant Maubeuge, le maillot jaune Eugène Christophe s’arrête un instant. Son suivant au général, Firmin Lambot (2ème à 28’5’’) accélère et se détache. Le voici à Maubeuge, à 172 km de l’arrivée, avec 2’ d’avance sur Christophe qui mène la chasse. A Bavay, son avance est passée à 4’. Au contrôle de Valenciennes, à 136 km de Dunkerque, l’écart est stationnaire. Mais, à Raismes, Christophe (encore accompagné de Scieur et de Vandaele) s’aperçoit de l’horreur de la situation : ses fourreaux de fourche vont rompre d’un instant à l’autre ! La seule solution consiste à trouver une forge chez un marchand de cycles afin de réparer lui-même sa machine (comme il l’a fait à Sainte-Marie-de-Campan en 1913). « Le Vieux Gaulois » a beau être un as de la mécanique, il lui faut 1h10 pour remettre son vélo en état. Lambot s’est envolé. Christophe " le Poissard " repart courageusement avant de tomber sur les rails d’un passage à niveau. Son retard atteint 1h55’ à Lille.
Démoralisé, il termine 10ème de l’étape à près de 2h30 de Lambot et retombe à la 3ème place du général. Le ciel lui est tombé sur la tête.

- Lambot nouveau maillot jaune
« Déjo » n’a jamais été rejoint. Le wallon de Florennes a mis 21h4’27’’ pour relier Metz à Dunkerque, ce qui restera l’étape la plus longue (en temps) de l’histoire du Tour (22,2 km/h de moyenne).
11ème en 1911, 18ème en 1912, 4ème en 1913, 8ème en 1914, Firmin Lambot est en passe de réaliser un rêve.

JPEG - 17.8 ko
Lambot (1886-1964) s’empare du maillot lors de l’avant-dernière étape


Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Firmin Lambot (Bel) en 21h4’27"
2 Léon Scieur (Bel) à 6’43"
3 Joseph Vandaele (Bel) à 17’8"
4 Luigi Lucotti (Ita) à 57’46"
5 Jean Alavoine (Fra) à 1h31’39"
6 Paul Duboc (Fra) m.t.
7 Honoré Barthélémy (Fra) à 2h5’46"
8 Jules Nempon (Fra)
9 Alfred Steux (Bel) t.m.t.
10 Eugène Christophe (Fra) à 2h28’58"


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Firmin Lambot (Bel) en 215h56’12"
2 Jean Alavoine (Fra) à 1h53’3"
3 Eugène Christophe (Fra) à 2h0’53"
4 Léon Scieur (Bel) à 3h2’24"
5 Honoré Barthélémy (Fra) à 4h24’31"
6 Jacques Coomans (Bel) à 15h31’43"
7 Luigi Lucotti (Ita) à 16h11’21"
8 Paul Duboc (Fra) 17h0’7"
9 Joseph Vandaele (Bel) à 18h22’3"
10 Alfred Steux (Bel) à 20h4’55"
<< étape précédente | étape suivante >>