Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1950 > Etape par étape > Etape 18 : Gap - Briançon

Etape 18 : Gap - Briançon

165 km. 2 août 1950

- Parcours : Il s’agit de la seule grande étape alpestre avec les cols de Vars et de l’Izoard grimpés dans des conditions dantesques : « D’épouvantables orages ont éclaté, il faisait presque nuit, les éclairs zébraient l’obscurité et les coups de tonnerre caillassaient à tout rompre. Exprès pour le Tour, les Ponts et Chaussées avaient tenté de boucher les trous de la chaussée en y répandant du sable. Hélas, ces messieurs avaient omis de stabiliser cette terre avec du gravier. Conséquence, nous avons roulé dans une incroyable gadoue bien plus glissante et dangereuse que les trous. » (Géminiani "Mes 50 Tours de France").

- Robic malchanceux dans le col de Vars
Le peloton se présente avec trois quarts d’heure de retard au pied du col de Vars (km 83). Géminiani, profitant d’un passage boueux et difficile, se porte à l’avant. A 4 km du sommet, Bobet sprinte pour décrocher ses rivaux. Seul Robic le suit mais il casse sa roue libre. Bobet dépasse Géminiani et franchit le sommet 37’’ devant son compatriote accompagné du leader de l’épreuve Kubler, d’Ockers, d’Impanis et de Brambilla.
Dans la descente très dangereuse, Kubler prend tous les risques. Il dépasse le champion de France mais il est victime d’une crevaison. Peu importe, le Suisse rétablit vite le contact avec le groupe de tête qui s’est reconstitué dans la vallée de la Guille. Quant à Robic, il chasse 2’45’’ derrière.

- Bobet et l’Izoard, le début d’une grande histoire d’amour
L’Izoard est la fidèle répétition de Vars : Géminiani fait le lièvre puis faiblit tandis que Bobet porte l’estocade, sous la pluie, à 6 km du sommet. Le Breton bascule en tête (km 141,5) 1’32’’ avant le maillot jaune suivi d’Ockers et d’Impanis puis fonce vers l’arrivée. A 26,805 km/h de moyenne, le "boulanger de Saint-Méen-le-Grand" écrit ainsi le premier opus de sa trilogie briançonnaise (1950, 1953, 1954).
A 2’52’’ arrivent Kubler et Ockers. Inséparables, l’Helvète et le Belge conservent les 2 premières places du général. 3ème, Bobet se rapproche, à près de 7’ quand même.
Pendant ce temps, Robic, peu sûr de ses freins, perd encore du temps (7’27’’ à l’arrivée). Effondré, "Biquet" songe à l’abandon.

JPEG - 24.2 ko
Bobet à l’arrivée à Briançon


Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Louis Bobet (Fra) en 6h9’20’’
2 Ferdinand Kubler (Sui) à 2’52’’
3 Constantin Ockers (Bel) m.t.
4 Raymond Impanis (Bel) à 3’15’’
5 André Brulé (Fra) à 5’11’’
6 Armand Baeyens (Bel) à 6’16’’
7 Marcel Demulder (Bel) à 7’18’’
8 Jean Robic (Fra) à 7’27’’
9 Pierre Brambilla (Fra) à 7’33’’
10 Jean Kirchen (Lux) à 7’38’’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Ferdinand Kubler (Sui) en 117h53’29’’
2 Constantin Ockers (Bel) à 2’56’’
3 Louis Bobet (Fra) à 6’46’’
4 Jean Robic (Fra) à 16’53’’
5 Raphaël Geminiani (Fra) à 21’24’’
6 Pierre Brambilla (Fra) à 24’29’’
7 Jean Kirchen (Lux) à 24’47’’
8 Kléber Piot (Fra) à 26’12’’
9 Pierre Cogan (Fra) à 29’2’’
10 Marcel Demulder (Bel) à 29’53’’
<< étape précédente | étape suivante >>