Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1950 > Etape par étape > Etape 7 : Saint-Brieuc - Angers

Etape 7 : Saint-Brieuc - Angers

248 km. 20 juillet 1950

-  Bien joué, M. Guiramand
Dès le départ, sous l’impulsion d’Alain Moineau (Centre Sud-Ouest) qui laisse bientôt partir ses compagnons après avoir crevé, Pierre Brambilla et Robert Castelin (Sud-Est), Nello Lauredi (Equipe de France), Attilio Lambertini (Equipe d’Italie), Alberto Ghirardi (Cadet), Attilio Redolfi (Île de France- Nord-Est), Roger Chupin (Ouest) et Marcel Demulder (Aiglon) s’échappent.
Bernard Gauthier (2ème du général à 47’’ de Goldschmit) se lance ensuite à leurs trousses accompagné du Belge Hilaire Couvreur puis de Gino Sciardis (Ouest) et Gilbert Bauvin (Île de France - Nord-Est). Guiramand, le directeur sportif de l’équipe Sud-Est, réagit rapidement. Il ordonne à Brambilla et à Castelin d’attendre Gauthier. A la mi-course, les 6 hommes reviennent sur le groupe de tête, désormais composé de 12 unités qui filent vers Angers se disputer la victoire d’étape.
Le vainqueur du Dauphiné Libéré, Nello Lauredi, en démarrant aux 300 m, résiste au retour de coureurs réputés plus rapides que lui et offre à la France sa première victoire d’étape. Le peloton termine à plus de 11’.

JPEG - 35.4 ko
Castelin devant, Brambilla et Gauthier derrière. Les hommes du Sud-Est assurent le train

- A toi, à moi
Le chassé-croisé Goldschmit - Gauthier continue.
Le Grenoblois récupère le maillot jaune qu’il a perdu la veille à l’issue du contre-la-montre. Cette fois, il semble bien que le Luxembourgeois ait capitulé. Il tient certainement à conserver des forces avant d’aborder la montagne et n’a donc pas daigné déclencher la poursuite. Bernard Gauthier possède maintenant la bagatelle de 9’20’’ d’avance sur un nouveau prétendant, le Parisien Attilio Redolfi. De quoi voir venir...

- Les furoncles : la peste des cyclistes
Le héros du Tour 1949, le petit Jacques Marinelli (Equipe de France) a abandonné après 91 km de course, victime de furoncles. On l’a vu souffrir le martyr avec Robert Dorgebray, lui aussi atteint du même mal. Après les éliminations de Lauk, Quentin et Renaud hier, l’équipe de Paris voit disparaître un 4ème homme alors que la montagne n’a pas encore montré le bout de son nez. Pas bon signe.

JPEG - 15.1 ko
La douleur sera bientôt trop intense pour Marinelli


Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Nello Lauredi (Fra) en 6h43’5’’
2 Gino Sciardis (Ita)
3 Attilio Lambertini (Ita)
4 Attilio Redolfi (Fra)
5 Roger Chupin (Fra)
6 Hilaire Couvreur (Bel)
7 Marcel De Mulder (Bel)
8 Gilbert Bauvin (Fra)
9 Alberto Ghirardi (Ita)
10 Robert Castelin (Fra) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Bernard Gauthier (Fra) en 49h52’30’’
2 Attilio Redolfi (Fra) à 9’20’’
3 Jean Goldschmit (Lux) à 10’35’’
4 Pierre Brambilla (Fra) à 11’23’’
5 Ferdinand Kubler (Sui) à 11’24’’
6 Hilaire Couvreur (Bel) à 13’8’’
7 Fiorenzo Magni (Ita) à 13’12’’
8 Roger Lambrecht (Bel) à 13’46’’
9 Maurice Blomme (Bel) à 15’8’’
10 Gilbert Bauvin (Fra) à 15’9’’
<< étape précédente | étape suivante >>