Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1950 > Etape par étape > Etape 19 : Briançon - Saint-Etienne

Etape 19 : Briançon - Saint-Etienne

291 km. 3 août 1950

- Parcours : Col du Lautaret, Saint-Nizier et col de la République

- Bien joué, Jean Bidot
Ce matin, lorsque les coureurs s’élancent à 6 h 30 du matin, Louison Bobet est 3ème du général à 6’46’’ de Kubler. S’il veut gagner le Tour, c’est sa dernière chance. Une fine stratégie est donc mise au point par Jean Bidot, le directeur sportif de l’équipe de France. D’abord, Apo Lazaridès (accompagné de Marcel Dussault de l’équipe Centre Sud-Ouest et coéquipier de marque de Bobet durant l’année) est envoyé à l’avant dès les premiers kilomètres du col du Lautaret. Les voilà au bas de la descente de ce col (km 80) avec 7’30’’ d’avance sur le peloton. C’est tout bon.
Ensuite, à l’heure du ravitaillement, à Pont-de-Claix (km 110), Raphaël Geminiani emmène à fond de cale Bobet tandis que les autres se restaurent. Dangereux de ne pas remplir sa musette, me direz-vous ! Sans aucun doute mais les coureurs ont pris double ration dans leurs sacoches ce matin ! Bobet est mis sur orbite, Gem peut se relever. Louison rejoint ses 2 acolytes au km 144. Pas de chance, Lazaridès crève peu de temps après. N’empêche que l’opération commando est en passe de réussir : Bobet caracole avec 3’45’’ d’avance sur ses poursuivants.
Derrière, Kubler est furieux. Il ne reçoit aucun soutien, même pas de la part d’Ockers, également pris au piège.

-  Bobet s’effondre ; Gem en profite
La course-poursuite dure 150 km. Mais, dans la côte de Saint-Cyr (km 241), Dussault, exténué, abandonne Bobet à son sort. Vent de face, celui-ci fatigue et le col de la République lui est fatal. Il est récupéré à 25 km de l’arrivée. Epuisé, le champion de France terminera 11ème de l’étape à 5’52’’ de son bras-droit Geminiani.
Oui, Geminiani a permis à l’équipe de France de ne pas repartir bredouille. Il a profité du répit consécutif à la fin de la poursuite pour contre-attaquer à 20 km de Saint-Etienne, toujours dans le col de la République. Cette victoire en solitaire lui permet de s’emparer de la 4ème position du classement général au détriment de Robic, victime de coliques (29ème de l’étape à plus de 20’).
Finalement, Kubler s’en sort merveilleusement bien. Le Suisse remporte le sprint pour la 2ème place et consolide de 30’’ son leadership.

JPEG - 20.8 ko
2ème victoire d’étape pour "le Grand Fusil"


Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Raphaël Geminiani (Fra) en 8h49’11’’
2 Ferdinand Kubler (Sui) à 34’’
3 Constantin Ockers (Bel)
4 Raymond Impanis (Bel)
5 Kléber Piot (Fra)
6 Jean Kirchen (Lux) t.m.t.
7 Georges Meunier (Fra) à 1’51’’
8 Willy Kemp (Lux) à 2’11’’
9 Marcel Verschueren (Bel) à 5’52’’
10 Bernard Gauthier (Fra) m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Ferdinand Kubler (Sui) en 126h42’44’’
2 Constantin Ockers (Bel) à 3’26’’
3 Louis Bobet (Fra) à 12’34’’
4 Raphaël Geminiani (Fra) à 20’20’’
5 Jean Kirchen (Lux) à 25’17’’
6 Kléber Piot (Fra) à 26’42’’
7 Jean Robic (Fra) à 36’57’’
8 Pierre Brambilla (Fra) à 41’39’’
9 Georges Meunier (Fra) à 42’14’’
10 Raymond Impanis (Bel) à 43’54’’
<< étape précédente | étape suivante >>