Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1950 > Etape par étape > Etape 9 : Niort - Bordeaux

Etape 9 : Niort - Bordeaux

206 km. 22 juillet 1950

- « L’éternelle tactique » italienne (M. Vidal)
Le Giro se résume désormais à l’étape des Dolomites.
Sur le Tour, les étapes de Lille, Dinard, Niort et celle de Bordeaux aujourd’hui ont toutes connu le même scénario : une échappée dans laquelle se glisse un coureur italien qui ne roule pas et profite de sa fraîcheur pour tirer les marrons du feu au sprint.
Cette fois, la différence se fait au ravitaillement de Barbezieux (km 94). Robert Desbats et Raphaël Geminiani, tous deux de l’équipe de France, emmène avec eux Brik Schotte ainsi que 3 italiens : Silvio Pedroni, Valerio Bonini et Alfredo Pasotti. Ces 2 derniers appartiennent à l’équipe réserve italienne, les « Cadetti ». Ils ne peuvent officiellement pas prétexter un soutien à Bartali pour ne pas collaborer. Un organisateur de l’épreuve va donc intervenir pour leur demander de changer leur stratégie. En pure perte ! Et, à l’arrivée, Pasotti (1925 - 2000 ; vainqueur d’une étape du Giro 1952) se permet, comme à Lille, de remporter l’emballage final, sous les sifflets de la foule déçue de la défaite du régional Desbats.
Le peloton termine à plus de 3’.

- Charles Pelissier critique
Dans ses commentaires, l’ancien sprinter se montre sévère vis à vis du duo de l’équipe de France : "Je n’hésite pas à dire que les tricolores Desbats et Géminiani ont couru comme des collégiens sur la piste bordelaise. S’il appartenait à Géminiani, catalogué comme moins rapide que Desbats, de mener le sprint, il aurait fallu qu’il le fasse avec plus de discernement. Jamais il ne se retourna pour s’assurer que le Bordelais était dans sa roue. Celui-ci commit également une faute en ne pénétrant sur la piste qu’en dernière position. Connaissant parfaitement l’entrée du vélodrome, c’est lui qui aurait dû être le mieux placé, quitte ensuite à se laisser glisser d’une ou deux places pour permettre à Gem d’assurer le train."

JPEG - 19.7 ko
Desbats est en tête un peu avant le vélodrome mais cela ne durera pas ...

- 2 coureurs valeureux à la maison
Louis Déprez, le ch’timi de Lillers, équipier de l’équipe de France, s’est fait éliminer. Il a appris que certains signaient déjà des contrats pour les critériums sans exiger des organisateurs d’intégrer des porteurs d’eau.
Robert Chapatte « de velours », leader de l’équipe de Paris, a abandonné, victime de furoncles.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Alfredo Pasotti (Ita) en 5h30’25’’
2 Albéric Schotte (Bel)
3 Valério Bonini (Ita)
4 Robert Desbats (Fra)
5 Silvio Pedroni (Ita)
6 Raphael geminiani (Fra) t.m.t.
7 Armand Darnaughilhem (Fra) à 2’55’’
8 Gino Sciardis (Ita) à 3’9’’
9 Jean Baldassari (Fra)
10 Emile Baffert (Fra) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Bernard Gauthier (Fra) en 60h3’19’’
2 Attilio Redolfi (Fra) à 9’20’’
3 Jean Goldschmit (Lux) à 10’35’’
4 Pierre Brambilla (Fra) à 11’23’’
5 Ferdinand Kubler (Sui) à 11’24’’
6 Fiorenzo Magni (Ita) à 11’27’’
7 Hilaire Couvreur (Bel) à 13’8’’
8 Roger Lambrecht (Bel) à 13’46’’
9 Albéric Schotte (Bel) à 14’27’’
10 Raphael geminiani (Fra) à 14’52’’
<< étape précédente | étape suivante >>