Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1950 > Etape par étape > Etape 11 : Pau - Saint-Gaudens

Etape 11 : Pau - Saint-Gaudens

230 km. 25 juillet 1950

- Parcours : Cols d’Aubisque, du Tourmalet et d’Aspin puis 80 km de plat pour rejoindre Saint-Gaudens

- Piot fait le show
Redolfi et Lambertini possèdent 3’25’’ d’avance en abordant le col d’Aubisque mais ils sont rapidement débordés par Jean Robic (Ouest) qui passe en tête en haut du col (km 50,5) 2’ avant Kubler, Ockers, Bobet et Meunier ; 3’11 avant Bartali. Un regroupement s’opère avant Barèges (km 106).
Dès le pied du Tourmalet, Kléber Piot (Île de France - Nord-Est), 3ème de Paris-Roubaix en 1945, passe à l’offensive. Le Dyonisien franchit le sommet (km 117) 2’32’’ avant Robic, 2’46’’ avant Bartali, Bobet, Ockers, Cogan, Brulé et Géminiani. Piot tombe dans la descente. Ce qui ne l’empêche nullement de basculer en haut d’Aspin (km 146,5) avec 1’45’’ sur Bobet et Ockers. Et Bartali ? Et Robic ?

- Des perturbations dans le col d’Aspin
Dans ce col d’Aspin, la foule, fort indisciplinée, ivre peut-être, oblige Bobet à faire un écart. Bartali veut l’éviter et accroche Robic. Les 2 hommes tombent. Des insultes (des coups, affirmera le Toscan) fusent. Puis, les 2 champions repartent. Bartali franchit le sommet une grosse vingtaine de secondes derrière Bobet et Ockers ; Robic près d’1’30’’ plus tard.

- 9 hommes se regroupent. Bartali l’emporte
Plus de 80 km séparent le col d’Aspin de Saint-Gaudens, terme de cette étape. Beaucoup trop pour que Piot puisse espérer triompher, et ce d’autant plus qu’il crève dans la descente. Le coureur parisien est donc rapidement rejoint par Bobet, Ockers et Bartali puis, à Montrejeau (km 196,5) par Magni, Géminiani, Cogan, Brulé et Kirchen. Ces 9 hommes se disputent la victoire au sprint. Bartali remporte sa 12ème et dernière étape sur le Tour. Kubler, Diederich, Dupont et De Mulder finissent 2’54’’ plus tard. Robic qui est encore tombé dans la descente d’Aspin suit, 14ème de l’étape à 3’59’’.

JPEG - 44.4 ko
Le "brelan d’as" : Bartali, Ockers, Bobet

- Magni maillot jaune
Le leader du Tour, Bernard Gauthier termine 53ème à 21’16’’ de Bartali. Il cède son beau maillot à Fiorenzo Magni (6ème ce matin). Kubler se retrouve en embuscade, 2ème à 2’31’.

- Les Italiens quittent le Tour !
Rebondissement incroyable dans la soirée ! Les Italiens qui ont remporté l’étape et récupéré le maillot jaune s’en vont ! Pour comprendre les tenants et les aboutissants de cette affaire, il faut revenir au Tour 1949. Les Français avaient été fort mal accueillis par une poignée de supporters italiens dans le Val d’Aoste. Pour ne rien arranger, cette année, la tactique transalpine (on ne roule pas dans les échappées puis on gagne l’étape au sprint) en a agacé plus d’un. Bref, un sentiment anti-italien prenait corps sur les routes de France.
Nouis avons vu que, lors de cette étape, au sommet du col d’Aspin, des incidents particulièrement regrettables ont provoqué la chute de Bartali et de Robic. A l’arrivée, le campionissimo est furieux. Sa victoire d’étape ne change rien à la donne. Il annonce qu’il quitte le Tour. Dans la nuit, les organisateurs de l’épreuve entrent en rapport avec les Italiens installés à l’Hôtel de France dans le petit village de Lourès-Barousse mais Gino le Pieux n’en démord pas. Non seulement, il abandonne mais la délégation nationale (Equipe d’Italie et "Cadetti") le soutient et se retire également. Le maillot jaune Magni, la mort dans l’âme, doit accepter la décision ! Quelle intransigeance !?
Avec le recul, les langues se sont un peu déliées. Il se murmure que Bartali ne pouvait pas supporter de voir le maillot jaune sur les épaules de son coéquipier et qu’il a préféré le retrait à une défaite sportive face à un compatriote, fasciste durant la guerre alors que lui a participé à la résistance ; compatriote qui l’a déjà battu, dans le Giro 1948 notamment.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Gino Bartali (Ita) en 7h28’17’’
2 Louis Bobet (Fra)
3 Constantin Ockers (Bel)
4 Raphaël Geminiani (Fra)
5 André Brulé (Fra)
6 Jean Kirchen (Lux)
7 Kléber Piot (Fra)
8 Pierre Cogan (Fra)
9 Fiorenzo Magni (Ita) t.m.t.
10 Marcel De Mulder (Bel) à 2’54’’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Fiorenzo Magni (Ita) en 73h23’11’’
2 Ferdinand Kubler (Sui) à 2’31’’
3 Louis Bobet (Fra) à 3’20’’
4 Raphaël Geminiani (Fra) à 3’25’’
5 Constantin Ockers (Bel) à 3’37’’
6 Gino Bartali (Ita) à 4’17’’
7 Kléber Piot (Fra) à 4’20’’
8 Jean Kirchen (Lux) à 5’14’’
9 Attilio Redolfi (Fra) à 8’7’’
10 Jean Goldschmit (Lux) à 9’22’’
<< étape précédente | étape suivante >>