Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1949 > Etape par étape > Etape 11 : Pau - Luchon

Etape 11 : Pau - Luchon

193 km. 12 juillet 1949

- Parcours : Cols d’Aubisque, du Tourmalet, d’Aspin et de Peyresourde

-  Coppi et Apo Lazaridès en tête
Fausto Coppi (18ème du général à 32’12’’ de Magni) se lance dans la bagarre dès le 1er col de la journée : l’Aubisque qu’il franchit en tête (km 52), plus d’1’30’’ devant les frères Lazaridès, près de 2’ sur Robic. Bartali qui a chuté sans gravité à cause d’un spectateur, est pointé à 3’.

JPEG - 22.9 ko
Apo Lazaridès au sommet de l’Aubisque
On aperçoit son frère derrière la voiture


Dans la descente de ce col, Coppi crève. Apo Lazaridès et Bartali reviennent sur lui et les 3 grimpeurs s’attaquent ensemble au Tourmalet. Coppi accélère en vue du sommet (km 118) qu’il franchit avec 11’’ d’avance sur Apo, 53’’ sur Bartali, 3’54’’ sur Lucien et 4’17’’ sur Robic.
Dans le col d’Aspin, tandis que Bartali accuse une défaillance, Robic et Lucien Lazaridès reviennent à moins de 30’’ du Campionissimo et d’Apo en haut de ce col (km 148).

- Peyresourde fatal aux 2 hommes de tête
Il faut encore grimper le col de Peyresourde mais il fait une chaleur épouvantable. Coppi a soif, terriblement soif (il affirmera avoir bu «  30 litres d’eau »). Pour comble de malheur, il crève et doit laisser partir l’aîné des frères Lazaridès. Celui-ci accepte le retour de son frangin et de Robic. Les 3 Français sont ensemble lorsque, à quelques centaines de mètres du sommet, la voiture de « Miroir-Sprint » renverse Apo Lazaridès. Laissons Charles Pélissier, spectateur de l’accident, expliquer : "Apo montant en danseuse et s’écartant de la ligne droite au moment où nous étions déjà engagés - des spectateurs imprudents suivant au pas de course pour l’asperger durant 25 mètres valurent à Lazaridès de se rabattre sur la droite. A ce moment, son guidon heurta l’aile avant de notre voiture, ce qui le déséquilibra, le fit tomber devant notre roue avant gauche et lui écrasa son vélo". C’en est terminé de ses chances de victoire. Le Cannois achève l’étape à la 7ème position à plus de 6’ du vainqueur.
Lucien Lazaridès et Jean Robic continuent tous deux jusqu’à Pau où «  Biquet », plus rapide au sprint, bat son compagnon. Coppi, 3ème, arrive 57’’ plus tard. Bartali (6ème de l’étape) qui n’a jamais aimé la canicule se fait doubler sur la fin par André Brulé et Pierre Cogan, remarquables.

JPEG - 10 ko
Jean Robic, 19ème du général ce matin, remonte à la 10ème place.

-  Magni et Marinelli limitent les dégâts
Le maillot jaune Fiorenzo Magni n’est pas un grand grimpeur. Il a cependant bien défendu sa Tunique en finissant 31ème à 16’3’’ de Robic.
Jacques Marinelli (2ème du général ce matin) rétrograde d’une place. Il n’a pu faire mieux que 29ème à 15’5’’.

- Abandon d’Impanis
La surprise vient d’Impanis, 6ème du général, qui a abandonné et promis de ne plus jamais revenir sur le Tour. On retrouvera pourtant des traces de son passage jusqu’en 1963 !

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Jean Robic (Fra) en 7h6’22’’
2 Lucien Lazaridès (Fra) m.t.
3 Fausto Coppi (Ita) à 57’’
4 André Brulé (Fra) à 3’40’’
5 Pierre Cogan (Fra) à 3’42’’
6 Gino Bartali (Ita) à 4’37’’
7 Jules-Apôtre Lazaridès (Fra) à 6’12’’
8 René Vietto (Fra) à 7’49’’
9 Edouard Fachleitner (Fra) à 7’52’’
10 Gino Sciardis (Ita) à 8’40’’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Fiorenzo Magni (Ita) en 72h23’44’’
2 Edouard Fachleitner (Fra) à 2’40’’
3 Jacques Marinelli (Fra) à 3’11’’
4 Ferdinand Kubler (Sui) à 11’22’’
5 Marcel Dupont (Bel) à 11’57’’
6 Constantin Ockers (Bel) à 11’59’’
7 Pierre Cogan (Fra) à 12’34’’
8 Gino Bartali (Ita) à 13’4’’
9 Fausto Coppi (Ita) à 14’46’’
10 Jean Robic (Fra) à 14’54’’
<< étape précédente | étape suivante >>