Accueil > Le Tour des étapes > Edition 2017 > Etape par étape > Etape 9 : Nantua - Chambéry

Etape 9 : Nantua - Chambéry

181,5 km. Dimanche 9 juillet 2017

- Le programme du jour

PNG - 168.6 ko
Source : ASO

. Km 3,5 - Côte des Neyrolles, catégorie 2 (3,2 km de montée à 7,2%)
(Pinot : 5, Wellens : 3, Mollema : 2, Barguil : 1)
. Km 11 - Col de Bérentin, catégorie 3 (4,1 km de montée à 6,1%)
(Pinot : 2, De Gendt : 1)
. Km 38 - Côte de Franclens, catégorie 3 (2,4 km de montée à 6%)
(De Gendt : 2, Lutsenko : 1)
. Km 67,5 - Col de la Biche, hors catégorie (10,5 km de montée à 9%)
(Roglic : 20, Vuillermoz : 15, Barguil : 12, Pinot : 10, Mollema : 8)
. Km 91 - Grand Colombier, hors catégorie (8,5 km de montée à 9,9%)
(Barguil : 20, Benoot : 15, Vuillermoz : 12, Roglic : 10, Mollema : 8)
. Km 126,5 - Sprint de Massignieu-De-Rives
(Matthews : 20, Bakelants : 17, Gallopin : 15, Geschke : 13, Benoot : 11)
. Km 134 - Côte de Jongieux, catégorie 4 (3,9 km de montée à 4,2%)
(Bakelants : 1)
. Km 155,5 - Mont du Chat, hors catégorie (8,7 km de montée à 10,3%)
(Barguil : 20, Martin : 15, ulgsang : 12, Froome : 10, Porte : 8)

- Les AG2R durcissent la course
Une cinquantaine de coureurs se détachent au 7ème km pour franchir le col de la Biche (10,5 km à 9%) avec 6’30’’ d’avance sur le peloton. Dans la descente de ce col, à une centaine de kilomètres de l’arrivée, les AG2R prennent leurs responsabilités. Romain Bardet (2ème du Tour l’année dernière ; 7ème cette année à 47’’ de Froome), le leader de la formation dirigée par Vincent Lavenu, doit en effet profiter de la montagne s’il veut un jour remporter l’épreuve. Il faut donc durcir la course, de manière à éliminer le maximum d’équipiers de la surpuissante formation Sky. Et c’est ce qu’ils font : Devant, Bakelants, Domont et Vuillermoz essorent le groupe des échappés réduit à 4 éléments au moment d’affronter le col du Grand Colombier (8,5 km à 9,9 %) : Vuillermoz, Pantano (Trek), Benoot (Lotto) et Barguil (Sunweb).

- Thomas à l’hôpital
Derrière, toujours dans la descente du col de la Biche, les événements se précipitent sous l’impulsion, là encore, des AG2R. Thomas, le lieutenant de Froome, 2ème du général, se fracture la clavicule. Majka , meilleur grimpeur 2014 et 2016, tombe au même endroit. Le Polonais terminera l’étape mais ne prendra pas le départ de la suivante.

- Barguil au Grand Colombier et au mont du Chat
Le Grand Colombier permet à Barguil (1er au sommet) et à Benoot de s’isoler en tête mais Vuillermoz, Mollema, Roglic, Pantano, Matthews, Betancur, Bakelants, Gallopin, Geschke et Navarro profitent de la descente et de la vallée pour revenir. Tandis que le sprint intermédiaire offre 20 points à Matthews dans sa lutte pour le maillot vert, Gallopin et Bakelants sautent sur l’occasion pour se faire la belle. Les voilà avec 30’’ d’avance au pied du mont du Chat (8,7 km à 10,3 %). Trop peu pour éviter le retour de Barguil qui franchit en premier cette terrible difficulté. Une belle opération pour le Breton, désormais solide meilleur grimpeur du Tour.

- Froome attaqué dans le mont du Chat
Derrière, Froome connait un ennui mécanique dans le mont du Chat. Aussitôt, Aru (3ème du général à 14’’) porte une offensive mais Porte et Quintana qui l’accompagnent refusent de le relayer et Froome, parfaitement protégé par ses équipiers de la Sky, recolle rapidement. Plus tard, le maillot jaune reviendra sur cet épisode : " Je n’ai pas vu son attaque (celle d’Aru), j’étais trop occupé par mon changement de vélo. J’étais concentré sur moi-même, mais de ce que j’ai compris, c’est Richie qui a dit aux autres que ce n’était pas le moment d’attaquer le leader de la course, sur un incident mécanique. Je veux vraiment le remercier ". Peut-être mais les images de la télévision le montre quelques instants plus tard dévier sa route au sortir d’un virage et tasser l’Italien contre les spectateurs. Nouvelle polémique que le "Kényan blanc" s’empresse de calmer : " J’ai eu un problème avec mon guidon et je n’ai pas du tout voulu bousculer Aru, je ne savais même pas qu’il avait attaqué ".
Qu’à cela ne tienne, Froome tient à montrer qui est le maître et c’est lui qui passe à l’attaque à 2 km du sommet. Quintana (10ème de l’étape à 1’15’’) et Contador (20ème à 4’19’’) en font les frais.

- Porte à l’hôpital
Depuis quelques années, les descentes semblent faire plus de dégâts que les montées. C’est particulièrement le cas aujourd’hui, physiquement surtout ! Après Thomas et Majka, voilà Richie Porte (5ème du général ce matin) qui, après avoir raté un virage à l’intérieur, s’écrase contre la paroi de l’autre côté de la route. Impressionnante chute qui dégomme au passage Dan Martin. Le pauvre Irlandais de la Quick Step se relève aussitôt, contrairement à l’Australien pour qui on craint le pire... Fractures du bassin et de la clavicule... Ouf...

- Uran à la photo-finish
Pendant ce temps, la course se poursuit. Et c’est au tour de Bardet de tirer ses cartouches, toujours dans la descente du mont du Chat. Le Français dépose Barguil à 12 km de la ligne. Il possède 20’’ d’avance à 8 km mais Froome, Uran, Fuglsang et Aru (2 Astana) s’unissent pour revenir sur l’Auvergnat tandis que Barguil attend sagement son heure, accroché à leurs basques. La jonction se produit à 2 km de l’arrivée. Le sprint entre Uran et Barguil s’avère particulièrement indécis. Le Français de la Sunweb lève le poing, persuadé d’avoir triomphé jusqu’à ce que le verdict annonce la victoire du Colombien Rigoberto Uran. Déjà à la Vuelta en 2013 à Formigal, les 2 hommes s’étaient livrés à un tel duel, remporté cette fois là par Barguil.

JPEG - 59.6 ko
2ème du Tour d’Italie 2013, Uran s’impose d’un cheveu
Source : lavenir.net

- Démare à la maison
Cette extraordinaire étape disputée à 35,43 km/h de moyenne n’a permis à aucun coureur de démontrer sa nette supériorité. Par contre, Arnaud Démare, le champion de France, vainqueur de la 4ème étape, favori, au même titre que Kittel à la course au maillot vert, est arrivé hors-délais. Ses équipiers Delage, Guarnieri et Konovalovas l’ont accompagné dans la charrette des condamnés. La FDJ s’est faite hara-kiri ! "Cela faisait 48 heures qu’il devait faire face à une quasi-impossibilité de s’alimenter, aussi bien en liquide qu’en solide " (J. Maillot, médecin à la FDJ).

- Classement de l’étape


Rang

Coureur

Équipe

Temps/Ecarts
1 URAN RIGOBERTO CANNONDALE DRAPAC 05H 07’ 22’’
2 BARGUIL WARREN TEAM SUNWEB + 00’ 00’’
3 FROOME CHRISTOPHER TEAM SKY + 00’ 00’’
4 BARDET ROMAIN AG2R LA MONDIALE + 00’ 00’’
5 ARU FABIO ASTANA PRO TEAM + 00’ 00’’
6 FUGLSANG JAKOB ASTANA PRO TEAM + 00’ 00’’
7 BENNETT GEORGE TEAM LOTTO NL - JUMBO + 01’ 15’’
8 LANDA MIKEL TEAM SKY + 01’ 15’’
9 MARTIN DANIEL QUICK - STEP FLOORS + 01’ 15’’
10 QUINTANA NAIRO MOVISTAR TEAM + 01’ 15’’

- Classement général


Rang

Coureur

Équipe

Temps/Ecarts
1 FROOME CHRISTOPHER TEAM SKY 38H 26’ 28’’
2 ARU FABIO ASTANA PRO TEAM + 00’ 18’’
3 BARDET ROMAIN AG2R LA MONDIALE + 00’ 51’’
4 URAN RIGOBERTO CANNONDALE DRAPAC + 00’ 55’’
5 FUGLSANG JAKOB ASTANA PRO TEAM + 01’ 37’’
6 MARTIN DANIEL QUICK - STEP FLOORS + 01’ 44’’
7 YATES SIMON ORICA - SCOTT + 02’ 02’’
8 QUINTANA NAIRO MOVISTAR TEAM + 02’ 13’’
9 LANDA MIKEL TEAM SKY + 03’ 06’’
10 BENNETT GEORGE TEAM LOTTO NL - JUMBO + 03’ 53’’

- Classement des jeunes


Rang

Coureur

Équipe

Temps/Ecarts
1 YATES SIMON ORICA - SCOTT 38H 28’ 30’’
2 MEINTJES LOUIS UAE TEAM EMIRATES + 02’ 58’’
3 LATOUR PIERRE-ROGER AG2R LA MONDIALE + 03’ 28’’
4 BUCHMANN EMANUEL BORA - HANSGROHE + 06’ 44’’
5 MARTIN GUILLAUME WANTY - GROUPE GOBERT + 13’ 21’’
6 BENOOT TIESJ LOTTO SOUDAL + 16’ 42’’
7 CALMEJANE LILIAN DIRECT ENERGIE + 32’ 49’’
8 VALGREN ANDERSEN MICHAEL ASTANA PRO TEAM + 41’ 53’’
9 LUTSENKO ALEXEY ASTANA PRO TEAM + 47’ 42’’
10 MC CARTHY JAY BORA - HANSGROHE + 52’ 17’’

- Classement par Équipe


Rang

Équipe

Temps/Ecarts
1 TEAM SKY 115H 25’ 25’’
2 AG2R LA MONDIALE + 07’ 12’’
3 ASTANA PRO TEAM + 26’ 17’’
4 TREK - SEGAFREDO + 27’ 26’’
5 MOVISTAR TEAM + 38’ 14’’
6 CANNONDALE DRAPAC + 42’ 13’’
7 ORICA - SCOTT + 45’ 57’’
8 BMC RACING TEAM + 51’ 39’’
9 TEAM LOTTO NL - JUMBO + 01H 05’ 31’’
10 TEAM FORTUNEO - OSCARO + 01H 07’ 25’’

- Classement par points


Rang

Coureur

Équipe

Points
1 KITTEL MARCEL QUICK - STEP FLOORS 212
2 MATTHEWS MICHAEL TEAM SUNWEB 160
3 GREIPEL ANDRÉ LOTTO SOUDAL 130
4 KRISTOFF ALEXANDER TEAM KATUSHA ALPECIN 113
5 COLBRELLI SONNY BAHRAIN - MERIDA 73
6 BOASSON HAGEN EDVALD TEAM DIMENSION DATA 66
7 MARTIN DANIEL QUICK - STEP FLOORS 58
8 ARU FABIO ASTANA PRO TEAM 56
9 FROOME CHRISTOPHER TEAM SKY 56
10 BOUHANNI NACER COFIDIS, SOLUTIONS CREDITS 54

- Classement du meilleur grimpeur


Rang

Coureur

Équipe

Points
1 BARGUIL WARREN TEAM SUNWEB 60
2 ROGLIC PRIMOZ TEAM LOTTO NL - JUMBO 30
3 VUILLERMOZ ALEXIS AG2R LA MONDIALE 27
4 MARTIN DANIEL QUICK - STEP FLOORS 23
5 MOLLEMA BAUKE TREK - SEGAFREDO 18
6 PINOT THIBAUT FDJ 17
7 FROOME CHRISTOPHER TEAM SKY 16
8 BENOOT TIESJ LOTTO SOUDAL 15
9 ARU FABIO ASTANA PRO TEAM 14
10 FUGLSANG JAKOB ASTANA PRO TEAM 12

<< étape précédente | étape suivante >>
Source : ASO
Source : ASO
La carte
La carte

Source : ASO

Source : ASO
Source : ASO