Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1983 > Etape par étape > Etape 11 : Bagnères-de-Luchon - Fleurance

Etape 11 : Bagnères-de-Luchon - Fleurance

177 km. 12 juillet 1983

- La catastrophe
Dès les premiers kilomètres, l’allure est vive. Duclos-Lassalle passe en tête la côte de Montréjeau (km 37). Aussitôt après, Agostinho démarre, le béarnais dans son sillage. Les Peugeot n’entendent pas laisser partir le portugais. Ils se mettent immédiatement à rouler tandis que Boyer, un équipier d’Agostinho au sein de la formation SEM-Mavic, tente de perturber le bon ordonnancement de l’ensemble. Résultat : on se chamaille et Bourreau se retrouve au tapis. Pascal Simon, le héros de la veille, ne peut l’éviter. Il se reçoit sur son épaule gauche et se fracture l’omoplate !
Courageusement, le maillot jaune se remet en selle. Abrité par son équipe, il revient dans le peloton puis sur Agostinho (km 93).

JPEG - 64.2 ko
Simon, secouru par Brun, vient de tomber.
Ses chances de remporter le Tour s’amenuisent...

- Les Renault durcissent la course
Peut-être aurait-on pu s’attendre à une trêve ? Au contraire, « c’est 14-18, 39-45 réunis », selon l’expression de Geminiani.
En effet, les Renault (Jules, Poisson, Vigneron, Chevallier et Fignon, 2ème du général à 4’22’’ de Simon) brûlent le ravitaillement de Saint-Elix-Theux (km 94) et emmènent avec eux une trentaine de coureurs. Les Peugeot et les Coop de Zoetemelk (piégé dans un 3ème peloton) sont contraints à une nouvelle course-poursuite de 41 km sur les routes vallonnées du Gers avant de colmater la brèche. Simon, visiblement diminué, a fait front mais ses jours sont comptés...

- Les Coop en surnombre. Clère en profite
Pas le temps de souffler. Km 135, Laurent repart à l’offensive, rejoint par 2 autres "Coop" Clère et Bazzo) ainsi que par Pirard (Metauromobili), Demierre (Cilo), Delgado (Reynolds), Jourdan (La Redoute), L. Wijnants (Boule d’Or), Van Der Poel (Hoonved) et Lubberding (Ti-Raleigh).
Sur le circuit d’arrivée, les attaques se multiplient. On pense un instant que Wijnants a course gagnée mais Régis Clère, le champion de France 1982, s’arrache et le dépasse.
Le peloton concède 2’6’’. Delgado en profite pour récupérer une place au général (7ème).

- Zoetemelk positif
Joop Zoetemelk (Coop) a reçu le résultat de la contre-expertise. Il a été reconnu positif aux anabolisants lors de l’étape contre-la-montre par équipes que sa formation avait remporté. Le hollandais est sanctionné de 10’ de pénalités, déclassé à la dernière place de l’étape (il perd ainsi le bénéfice des 3’45’’ de bonification) et puni d’un mois de suspension avec sursis.
Pierre Bazzo (Coop) et Jean-François Rodriguez (Mavic) ont également été pris par la patrouille.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Régis Clère (Fra) en 4h27’6’’
2 Christian Jourdan (Fra) à 3’’
3 Frits Pirard (PB) à 5’’
4 Ludwig Wijnants (PB) à 25’’
5 Michel Laurent (Fra) à 28’’
6 Adrie Van Der Poel (PB) à 33’’
7 Serge Demierre (Sui)
8 Henk Lubberding (PB)
9 Pierre Bazzo (Fra)
10 Pedro Delgado (Esp) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Pascal Simon (Fra) en 53h3’15’’
2 Laurent Fignon (Fra) à 4’22’’
3 Jean-René Bernaudeau (Fra) à 5’34’’
4 Sean Kelly (Irl) à 5’57’’
5 Joop Zoetemelk (PB) à 6’21’’*
6 Jacques Michaud (Fra) à 7’16’’
7 Pedro Delgado (Esp) à 7’32’’
8 Marc Madiot (Fra) à 7’36’’
9 Robert Alban (Fra) à 9’9’’
10 Phil Anderson (Aus) à 9’19’’

* Non encore pénalisé

<< étape précédente | étape suivante >>