Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1983 > Etape par étape > Etape 10 : Pau - Bagnères de luchon

Etape 10 : Pau - Bagnères de luchon

201 km - 11 juillet 1983

- L’étape reine des Pyrénées
4 cols (Aubisque - Tourmalet - Aspin - Peyresourde) au programme de cette 10ème étape parcourue sous un temps chaud. Vanderaerden ne prend pas le départ.

- Les colombiens mettent le feu aux poudres
Dès le 16ème km, Jourdan se porte en tête (2’23’’ d’avance, km 23) mais les colombiens (malgré l’effondrement de leur leader Alfonso Florès) ont décidé de durcir la course dès l’Aubisque et le français cède rapidement. Van Impe passe le 1er au sommet. Le maillot jaune Kelly ( " bloqué " par une injection de " Synacten Retard " selon Willy Voet dans son livre " Massacre à la Chaîne ") est pointé à 4’18’’.

- Mille "Millar" de mille sabords
Michaud file seul dans la descente de l’Aubisque. Arnaud puis Bazzo, Fignon, De Rooy, Veldscholten, Millar, Seznec, Jimenez et Delgado le poursuivent.
Dans la montée du Tourmalet, Patrocinio Jimenez (Colombie-Varta) et Robert Millar (Peugeot) partent à la recherche de Michaud qu’ils laissent bientôt sur place. Au sommet (km 123), le colombien devance Millar de 15’’, Delgado de 3’54’’, Fignon de 4’6’’. Le peloton Zoetemelk - Simon est à 8’30’’, le maillot jaune Kelly à près d’un quart d’heure.
Jimenez et Millar font cause commune jusqu’à 500 m du sommet de Peyresourde, le dernier col de la journée. C’est là que l’écossais produit son effort avant de distancer irrémédiablement Jimenez (meilleur grimpeur à l’issue de cette étape) dans la descente vers Luchon où il s’adjuge, à 25 ans, sa 1ère victoire chez les professionnels.

- Simon, le nouvel homme fort
Revenons quelque peu en arrière :
8ème du général à 2’45’’ de Kelly, Pascal Simon (Peugeot) passe à l’offensive dans le col d’Aspin au sommet duquel (km 153) il est pointé à 4’20’’ des 2 hommes de tête. Il profite du col de Peyresourde pour rattraper Fignon, Delgado et Michaud puis de la descente pour dépasser Jimenez et terminer 3ème de l’étape derrière Pedro Delgado (Reynolds).
Voici désormais Simon vêtu de jaune avec 4’22’’ d’avance sur ... Laurent Fignon (Renault), 7ème de l’étape.

- Simon et Fignon, vraiment ?
Qui aurait misé en début de Tour sur ces 2 jeunes français ? Pas grand monde en vérité.
A 27 ans, le nouveau porteur du maillot jaune a certes fini meilleur grimpeur du Dauphiné Libéré cette année mais il travaille surtout comme équipier d’Anderson chez Peugeot (bravo d’ailleurs, à Roland Berland, directeur sportif aujourd’hui comblé).
Quant à son dauphin, Fignon n’a pas encore 23 ans. Son succés au Critérium International en 1982 a certes marqué les esprits mais il ne voit pas trop comment remonter son handicap : " Il faudra qu’il ait une grosse défaillance car, si nous sommes de valeur sensiblement égale dans les contre-la-montre, il est supérieur en montagne ".

- La débandade
Où sont donc passés les prétendus favoris de ce Tour ?
Van Impe est 11ème à 5’45’’, Zoetemelk 15ème à 8’55’’. Kelly (18ème à 10’11’’), protégé par Agostinho, s’est bien rattrapé en fin de parcours. Anderson est 25ème à 12’41’’, Andersen 34ème à 18’17’’. Kuiper a abandonné (ainsi que Gorospe) après avoir appris l’accident de son père.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Robert Millar (GB) en 6h23’27’’
2 Pedro Delgado (Esp) à 6’’
3 Pascal Simon (Fra) à 1’13’’
4 Patrocinio Jimenez (Col) à 1’30’’
5 Edgar Corredor (Col) à 3’40’’
6 Jean-René Bernaudeau (Fra) à 4’6’’
7 Laurent Fignon (Fra) à 4’23’’
8 Jacques Michaud (Fra) à 5’45’’
9 Marc Madiot (Fra)
10 Robert Alban (Fra) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Pascal Simon (Fra) en 48h34’3’’
2 Laurent Fignon (Fra) à 4’22’’
3 Jean-René Bernaudeau (Fra) à 5’34’’
4 Sean Kelly (Irl) à 6’13’’
5 Joop Zoetemelk (PB) à 6’21’’
6 Jacques Michaud (Fra) à 7’16’’
7 Marc Madiot (Fra) à 7’36’’
8 Pedro Delgado (Esp) à 9’9’’
9 Robert Alban (Fra) m.t.
10 Phil Anderson (Aus) à 9’22’’
<< étape précédente | étape suivante >>