Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1969 > Etape par étape > Etape 11 : Briançon - Digne

Etape 11 : Briançon - Digne

198 km. 9 juillet 1969

- 2 espagnols devant
Peu après le 8ème km, Santamarina (Fagor) s’échappe avec à ses trousses Mascaro (Kas). Les 2 espagnols font cause commune à partir du 37ème km, le col de Vars bien entamé. Au sommet (km 52), le peloton est pointé à 9’30’’ puis à 13’20’’ au 74ème km. Peut-être sont-ils bien partis pour rouler de concert jusqu’à Digne car, derrière, les organismes sont fatigués ?

- Les événements se précipitent
Les premiers kilomètres du col d’Allos ne semblent pas modifier la donne, jusqu’à ce que Pingeon passe à l’attaque à 12,5 km du sommet. Merckx le rattrape aussitôt avec Gimondi et Gandarias. Hoban et Poulidor rappliquent également. La logique voudrait que les 6 hommes se regardent quelque peu et calment leurs ardeurs. Merckx ne l’entend pas ainsi. Il contre-attaque et, cette fois, personne ne le suit. Au sommet (km 102), le maillot jaune n’a plus que 2’20’’ de retard sur les 2 espagnols et 45’’ d’avance sur ses poursuivants.
Dans la descente, Merckx se rapproche encore des 2 fugitifs qu’il récupère à Allos. Derrière, Gimondi et Pingeon ont roulé à bloc et les voici qui recollent aux 3 hommes de tête (km 127). Contrairement à Poulidor (3ème du général ce matin) qui n’a pas osé prendre beaucoup de risques en descente et qui pointe à 2’25’’ au moment d’aborder le col de Corobin (km 174).

- Merckx intraitable
L’ascension du col se déroule sans heurts. C’est dans la descente que Merckx et Gimondi donnent la pleine mesure de leur talent. Au péril même de leur vie, les deux champions parviennent à semer Pingeon, Santamarina et Mascaro pour se disputer la victoire au sprint. Très souvent dans ce cas, le leader de l’épreuve laisse l’étape à son accompagnateur, et ce d’autant plus qu’il n’y a pas de bonification aux arrivées. Avec Merckx, pas de pitié ! Le match se joue toujours à la régulière et c’est le plus fort (lui le plus souvent) qui l’emporte. Gimondi est écoeuré.
L’italien peut cependant se consoler en consultant le classement général. « Poupou » a concédé 2’52’’, Wagtmans 4’19’’. C’est lui, Gimondi, qui prend place désormais sur le podium.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Eddy Merckx (Bel) en 5h58’55’’
2 Felice Gimondi (Ita) m.t.
3 Gabriel Mascaro (Esp) à 22’’
4 Roger Pingeon (Fra) m.t.
5 Luis-Pedro Santamarina (Esp) à 23’’
6 Joaquim Agostinho (Por) à 2’50’’
7 Joaquim Galera (Esp) à 2’52’’
8 Lucien Van Impe (Bel)
9 Andres Gandarias (Esp)
10 Raymond Poulidor (Fra) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Eddy Merckx (Bel) en 53h34’20’’
2 Roger Pingeon (Fra) à 5’43’’
3 Felice Gimondi (Ita) à 7’29’’
4 Raymond Poulidor (Fra) à 9’41’’
5 Marinus Wagtmans (PB) à 11’35’’
6 Andres Gandarias (Esp) à 12’16’’
7 Pierfranco Vianelli (Ita) à 14’4’’
8 Joaquim Galera (Esp) à 18’35’’
9 Herman Van Springel (Bel) à 21’34’’
10 Désiré Letort (Fra) à 23’2’’
<< étape précédente | étape suivante >>