Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1968 > Etape par étape > Etape 18 : Saint-Etienne - Grenoble

Etape 18 : Saint-Etienne - Grenoble

235 km. 17 juillet 1968

-  Gonzalez et le Grand Prix de la Montagne
Les coureurs prennent le départ au bas du col du Grand-Bois. Gonzalez accélère en vue du sommet (km 13,5) de façon à engranger quelques points au classement du meilleur grimpeur. L’espagnol réédite sa performance au col de l’Epine (km 154,5). Puis, tout rentre dans l’ordre.

- Nouvel exploit de Pingeon, titillé par Aimar
C’est dans le col du Granier, le premier des 3 cols de la Chartreuse, que la course se décante. Roger Pingeon (France A) attaque à 7,5 km du sommet. En haut (km 185), « l’Echassier » a déjà fait la différence : 1’40’’ sur Gandarias, 1’55’’ sur le peloton.
Dans la descente, Lucien Aimar (France B) se lance à sa poursuite mais Pingeon ne s’en laisse pas compter. Le bressan franchit le col du Cucheron (km 203) avec 2’30’’ d’avance sur son poursuivant. Le col de Porte accentue encore les écarts : 4’ au sommet, situé à 19 km de l’arrivée.
Dans la descente vers Grenoble, Pingeon est victime d’une crevaison. Ce qui ne l’empêche pas de remporter un 2ème succès prestigieux. Aimar dont on connaît les qualités de descendeur, en profite pour se rapprocher à 2’35’’.
Les 2 français réalisent une belle opération au général (Aimar 7ème ; Pingeon 9ème). Ce sera quand même difficile...

JPEG - 14.4 ko
La crevaison de Pingeon dans la descente vers Grenoble

- Wolfshohl s’effondre
Le maillot jaune Rolf Wolfshohl a souffert toute la journée. Bien aidé par Puschel, il a limité les dégâts jusqu’au col de Porte avant de céder définitivement dans cette dernière difficulté : 6’30 de retard sur Pingeon au sommet ; 4’50’’ sur un groupe comprenant entre autres San Miguel (2ème du général ce matin), Van Springel, Janssen, Bracke et Gandarias.
Dans la descente, les affaires du colonais ne se sont pas améliorées. Il est tombé, est reparti puis s’est arrêté pour remettre sa chaîne en place. Résultat : 23ème de l’étape à 7’34’’ de Pingeon. L’allemand doit laisser le maillot à Grégorio San Miguel, un basque né il y a 28 ans à Valmaceda, près de Bilbao.
A 4 jours de Paris, le Tour 1968 reste particulièrement serré. Bien malin qui connaît le vainqueur.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Roger Pingeon (Fra) en 7h47’13’’
2 Lucien Aimar (Fra) à 2’35’’
3 Jan Janssen (PB) à 3’53’’
4 Georges Pintens (Bel)
5 Antoon Houbrechts (Bel)
6 Herman Van Springel (Bel) t.m.t.
7 Ferdinand Bracke (Bel) à 4’29’’
8 Andres Gandarias (Esp) à 4’42’’
9 Gregorio San Miguel (Esp) m.t.
10 Georges Vandenberghe (Bel) à 5’45’’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Gregorio San Miguel (Esp) en 107h18’6’’
2 Herman Van Springel (Bel) à 30’’
3 Jan Janssen (PB) à 42’’
4 Ferdinand Bracke (Bel) à 1’7’’
5 Andres Gandarias (Esp) à 1’28’’
6 Franco Bitossi (Ita) à 1’30’’
7 Lucien Aimar (Fra) à 1’51’’
8 Rolf Wolfshohl (RFA) à 2’2’’
9 Roger Pingeon (Fra) à 2’54’’
10 Antonio Gomez Del Moral (Esp) à 3’21’’
<< étape précédente | étape suivante >>