Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1968 > Etape par étape > Etape 12 : Pau - Saint-Gaudens

Etape 12 : Pau - Saint-Gaudens

226,5 km. 10 juillet 1968

- Jimenez, dernière apparition
Le col de l’Aubisque se présente rapidement sous les roues des coureurs. Julio Jimenez le franchit en tête, 5’’ devant Pingeon, 45’’ devant le peloton. Ne croyez pas cependant que l’espagnol va rééditer ses performances passées. Non, à 34 ans, le triple lauréat des Grands Prix de la Montagne 65, 66 et 67 jette ses derniers feux avant de rentrer dans le rang (28ème de l’étape ; 30ème à Paris pour son dernier Tour).

- Ducasse au Tourmalet
Après un regroupement dans la descente, Jean-Pierre Ducasse (France B) se détache dès les premiers lacets du Tourmalet. Pris en chasse par Gandarias, il franchit le sommet (km 120) avec 1’20’’ d’avance sur l’espagnol, 5’10’’ sur Poulidor tandis que Janssen et Pingeon pointent à 7’30’’.
Mais Saint-Gaudens, terme de cette 12ème étape, est encore à plus de 100 km, vent de face. Ducasse décide donc de couper son effort. Manque de chance, alors que le groupe de chasse vient de le récupérer, c’est là qu’il crève et laisse s’éloigner ses derniers espoirs de bien figurer. Il terminera 30ème de l’étape à 7’42’’ du vainqueur.
2ème de la Vuelta 1967, la carrière de Jean-Pierre Ducasse s’achèvera bien trop rapidement, victime dans son sommeil, en février 1969, d’une émanation de gaz provenant d’un appareil de chauffage défectueux.

- Poulidor assure
Durant cette longue portion qui sépare le sommet du Tourmalet de l’arrivée, 10 coureurs unissent leurs efforts de façon à reléguer le plus loin possible le maillot jaune Vandenberghe, Van Springel, Janssen, Pingeon, Aimar ou Bitossi.
Parmi ces 10 coureurs, 4 espagnols (Gandarias, Lopez-Carril, San Miguel, Gonzalez) qui assurent un travail considérable, 2 allemands (Wolfshohl, Kunde), 2 belges : Pintens (A) et Bracke (B), 1 italien : Schiavon (9ème du général ce matin) et 1 français, pas n’importe lequel, le favori de l’épreuve : Poulidor !
L’écart se stabilise d’abord aux alentours des 1’30’’ avant de s’élever à 2’29’’ sur la ligne où Georges Pintens (22 ans, vainqueur de Liège-Bastogne-Liège en 1974) l’emporte. "Poupou" (5ème du général) réalise une excellente opération.

JPEG - 12.9 ko
Belle victoire de Pintens devant Schiavon et Gandarias


- De nombreux abandons
Zilioli, très fringant en début de Tour, n’a pas pris le départ. L’italien souffre de la fièvre de Malte.
Pérez-Frances a percuté de plein fouet un rocher dans la descente du Tourmalet.
Jourden, l’un des échappés de l’étape de Pau, zigzaguait sur la route. Il a été conduit, à bout de forces, à l’hôpital. Letort (4ème du général l’année dernière), blessé lors d’une chute la veille, a renoncé.
Les hollandais Nijdam, Ottenbros et Schepers ont abandonné : Janssen ne dispose plus que de 3 équipiers !

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Georges Pintens (Bel) en 7h33’34’’
2 Silvano Schiavon (Ita)
3 Andres Gandarias (Esp)
4 Vicente Lopez-Carril (Esp)
5 Rolf Wolfshohl (RFA)
6 Raymond Poulidor (Fra)
7 Gregorio San Miguel (Esp)
8 Ferdinand Bracke (Bel) t.m.t.
9 Karl-Heinz Kunde (RFA) à 4’’
10 Aurelio Gonzalez (Esp) à 8’’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Georges Vandenberghe (Bel) en 65h33’52’’
2 Silvano Schiavon (Ita) à 1’34’’
3 Adriano Passuello (Ita) à 3’26’’
4 Georges Pintens (Bel) à 3’43’’
5 Raymond Poulidor (Fra) à 4’13’’
6 Gregorio San Miguel (Esp) à 4’22’’
7 Ferdinand Bracke (Bel) à 4’36’’
8 Rolf Wolfshohl (RFA) à 4’47’’
9 Aurelio Gonzalez (Esp) à 4’56’’
10 Vicente Lopez-Carril (Esp) à 5’9’’
<< étape précédente | étape suivante >>