Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1923 > Etape par étape > Etape 10 : Nice - Briançon

Etape 10 : Nice - Briançon

275 km. 12 juillet 1923

- Le col de Vars neutralisé
55 coureurs prennent le départ de Nice à 4h5’, tous heureux de ne pas avoir à gravir le col de Vars, impraticable du fait d’éboulements causés par un orage.

- H. Pélissier porte l’estocade
3ème du général à 29’52’’ de Bottecchia, Henri Pélissier sait parfaitement que s’il veut s’imposer dans l’épreuve, c’est aujourd’hui qu’il doit porter le fer. En partant de loin, si possible. Pourquoi pas dès le col d’Allos ? Encore faut-il trouver l’ouverture. Au moment où le maillot jaune met pied à terre pour changer de développement peut-être ? En effet, H. Pélissier a discrètement effectué l’opération un peu auparavant. Sur le bon braquet (44X22 soit 4,27 m.), " la Ficelle " se lance à l’offensive pour franchir le sommet 2’ avant l’Italien. 5 hommes le rejoignent dans la phase de transition qui les conduit au pied de l’Izoard mais " Collé (...) perd contact avant Guillestre, Allancourt, lui, préfère s’arrêter à une fontaine, puis voici Tiberghien et Francis Pélissier qui perdent contact pour changer de braquet de sorte qu’il ne reste plus qu’Henri Pélissier et Buysse ". Pélissier « descendra 2 fois pour boire de l’eau ou s’en verser sur la tête. » (...) « Derrière lui, Lucien Buysse se défend en bouledogue accroché jusqu’à la mort. Il perdra contact 2 fois et 2 fois il reviendra courageusement. Mais tout à une fin. Pris de fringale, il met pied à terre et c’est tout ce qu’il faut pour que, dans le dernier kilomètre, Henri lui ait pris 3’10’’ » (H. Desgrange). Pélissier n’ajoutera qu’un détail à l’article du journal « L’Auto » : en prévision de la descente, il avait changé de braquet peu avant le sommet pour mettre le 44X17 soit 5,52 m. d’amplitude.
A Briançon, Henri a fait la différence : 26’58’’ sur Alavoine (5ème) ; 41’8’’ sur Bottecchia (12ème).

- Quid de Bottecchia et d’Alavoine ?
2ème du général ce matin, Jean Alavoine n’a pas réussi à suivre Pélissier dans Allos. « Le Gars Jean » est passé à Barcelonnette avec 10’ de retard. Au sommet de l’Izoard, c’est un handicap de 25’ qui le séparait du nouveau leader de l’épreuve. Pire ! Alavoine tombait dans la descente de ce col et se fracturait le bras. Le pauvre terminait quand même l’étape mais il lui sera évidemment impossible de poursuivre l’aventure plus loin.
Bottecchia a connu, lui aussi, une très mauvaise journée. L’estomac barbouillé, la gorge en feu, les jambes cotonneuses, il a gravi l’Izoard tantôt à pied, tantôt à vélo. Certains insinueront que le « Maçon du Frioul » a été empoisonné. Une opinion que reprendra P. Chany dans son livre «  La Fabuleuse histoire du Tour de France » lorsqu’il récupérera les termes de Léon Scieur, malade comme un chien dans les Pyrénées : « Alors que je grimpais le Tourmalet, on me présenta un bidon de café, expliqua le Belge, un peu plus tard. Je ne sais ce qu’on y avait mis, mais je suis resté une semaine dans une clinique de Lourdes. Quelques jours plus tard, le même avatar est arrivé à Bottecchia...La veille de l’incident qui me concerne, nous étions au repos dans la chambre, avant l’étape des cols, Hector Heusghem se rasait. Tout à coup, prêtant l’oreille, il a entendu ce propos : « Scieur et Lambot sont dangereux, il faut les éliminer. » Plutôt que patienter, afin de voir qui sortirait de la chambre, Heusghem s’est précipité, mais sa brusque intervention a eu pour effet de mettre en garde les occupants. Moi, je pris la direction de l’hôpital le lendemain, et Lambot s’est retrouvé en plein col avec une manivelle casée ! On l’avait sciée préalablement. »
Aucune enquête n’a été engagée.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Henri Pélissier (Fra) en 12h45’29’’
2 Lucien Buysse (Bel) à 5’28’’
3 Arsène Alancourt (Fra) à 18’24’’
4 Hector Tiberghien (Bel) m.t.
5 Jean Alavoine (Fra) à 26’58’’
6 Henri Collé (Sui) à 32’26’’
7 Léon Despontin (Bel) à 33’40’’
8 Romain Bellenger (Fra) à 38’35’’
9 Théophile Beeckman (Bel) m.t.
10 Eugène Dhers (Bel) à 39’29’’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Henri Pélissier (Fra) en 150h50’
2 Jean Alavoine (Fra) en 151h1’25’’
3 Ottavio Bottecchia (Ita) en 151h3’16’’
4 Hector Tiberghien (Bel) en 151h39’45’’
5 Romain Bellenger (Fra) en 151h44’41’’
6 Henri Collé (Sui) en 152h16’17’’
7 Arsène Alancourt (Fra) en 152h42’25’’
8 Léon Despontin (Bel) en 152h56’27’’
9 Lucien Buysse (Bel) en 153h0’10’’
10 Eugène Dhers (Bel) en 153h5’5’’
<< étape précédente | étape suivante >>