Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1935 > Etape par étape > Etape 9 : Gap - Digne

Etape 9 : Gap - Digne

227 km. 13 juillet 1935

- Vervaecke meilleur grimpeur
Après 39 km de course, avant Embrun, Vietto se détache en compagnie de Vervaecke, Faure, Mauclair et Le Grevès. Ces 5 hommes arrivent à Guillestre avec 4’40’’ d’avance sur le gros du peloton. Vervaecke franchit le sommet du col de Vars (km 95) 40’’ avant Faure, 1’16’’ avant Vietto et Ruozzi (auteur d’un remarquable retour). A Barcelonnette, Vietto, Vervaecke et Faure se sont regroupés tandis que le pauvre Ruozzi est resté en panne sur le bord de la route, victime de plusieurs crevaisons et d’un bris de roue.
Dans le col d’Allos, Félicien Vervaecke reprend sa marche à l’avant. Dans son «  style peu agréable, pesant et désordonné mais vraiment très efficace » (R. Huttier), le flamand démontre qu’il est, cette année, supérieur à Vietto en montagne. Au sommet (km 132), il précède « la Souris » de 1’26’’, « le Roi René » de 3’17’’, Camusso, Morelli et Archambaud de 4’5’’.
Bon grimpeur, Vervaecke ne possède aucun talent de descendeur. Il se fait rejoindre par Vietto puis par Camusso avant de crever à 15 km de l’arrivée.

JPEG - 23.4 ko
F. Vervaecke dans le col d’Allos


- Vietto sans convaincre
Au sprint, René Vietto s’impose sans difficulté face à Camusso. Le cannois revient ainsi en 7ème position du général à plus de 20’ du leader mais il n’est pas tout à fait satisfait de lui-même : « J’ai gagné, bien sûr, mais ce n’était pas ça. Je me fais honte, tenez. Je ne fatigue pas mais je n’ai pas assez de force et je ne peux pas monter plus vite. Ah ! Malheur, si j’avais grimpé comme avant, tenez, c’est par une demi-heure que j’aurais voulu la gagner cette étape. Une demi-heure, vous m’entendez. Car les autres, ce n’étaient pas des gros méchants. Ruozzi les aurait tous mis dans sa poche, mais il n’était pas là. »

- R. Maes cède du terrain
2ème de l’étape, Camusso réalise la bonne opération puisqu’il reprend plus de 10’ au maillot jaune Romain Maes (11ème à 9’31’’). Ce dernier, bien épaulé toute la journée par S. Maes, a beaucoup souffert. Chacun s’attend désormais à ce qu’il craque dans la boucle de Sospel ou, au plus tard, dans les Pyrénées.
Notons toutefois que la menace Bergamaschi (2ème du général ce matin) s’estompe. Le vainqueur du dernier Giro a terminé 30ème à 32’50’’.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 René Vietto (Fra) en 8h1’27’’
2 Francesco Camusso (Ita) à 7’’
3 Felicien Vervaecke (Bel) à 2’23’’
4 Georges Speicher (Fra) à 3’7’’
5 Ambrogio Morelli (Ita)
6 Benoît Faure (Fra)
7 Léo Amberg (Sui)
8 Maurice Archambaud (Fra)
9 Fernand Fayolle (Fra) t.m.t.
10 Jules Lowie (Bel) à 3’20’’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Romain Maes (Bel) en 60h17’2’’
2 Francesco Camusso (Ita) à 4’31’’
3 Ambrogio Morelli (Ita) à 6’55’’
4 Georges Speicher (Fra) à 7’26’’
5 Jules Lowie (Bel) à 10’34’’
6 Felicien Vervaecke (Bel) à 12’32’’
7 René Vietto (Fra) à 20’26’’
8 Sylvère Maes (Bel) à 23’55’’
<< étape précédente | étape suivante >>