Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1955 > Etape par étape > Etape 6 : Colmar - Zürich

Etape 6 : Colmar - Zürich

195 km. 12 juillet 1955

-  Kubler chez lui ?
Kemp au Luxembourg, Hassenforder en Alsace. Kubler à Zürich ?
Autant dire que Ferdi avait « la pancarte dans le dos » aujourd’hui !
Et effectivement, un groupe d’attaquants réussissait à se former sous son impulsion. On retrouvait là le champion de France Darrigade, Fornara, Van Donden, Ruby (Ouest), Molinéris et Rémy (Sud-Est).
Un passage à niveau fermé à Grenzach les contraignait à mettre pied à terre mais ils réussissaient quand même à se faufiler, contrairement au peloton.
Malgré cet incident, 4 hommes les rejoignaient à plus de 80 km de l’arrivée : Dacquay (Île de France), De Bruyne, Van Steenbergen, Giudici. Par contre, Rémy lâchait prise sur crevaison.
Kubler ne demandait rien à personne. Il roulait. Surtout, il plaçait de petits démarrages pour disloquer la file plutôt que d’assurer le train. Résultat : Ruby puis Van Steenbergen puis Van Dongen explosaient.

- Darrigade lui souffle la victoire
Sous la flamme rouge du dernier kilomètre, Molinéris filait comme une anguille. Que faire lorsque l’on s’appelle Kubler ? Le laisser s’envoler vers la victoire, chez soi ? Non, pas question : sur le circuit d’Oerlikon, L’ « Aigle d’Adziwil » remontait « Maître Pierre ». Mais alors, qui surgissait, sous les huées de la foule, pour tirer les marrons du feu ? André Darrigade, bien sûr !
Kubler ne décolérait pas : "Moi aussi 200 kilomètres dans la roue je peux battre Van Steenbergen... et même Harris. Mais Ferdi toujours victime de sa bonté".
Le dacquois (à qui Kubler avait peut-être proposé 2000 francs suisses) relativisait : "C’est une revanche que j’attendais depuis longtemps. Combien de fois Kubler dans le Tour, profita-t-il outrageusement de l’esprit d’équipe. Je me souviens d’en avoir été victime et je ne pouvais pas oublier. Il avançait toujours de bonnes raisons pour ne pas mener : "Hugo échappé, pas possible à Ferdi rouler..." ou bien "Schaer derrière à une minute. Ferdi attend." Et dans les 200 derniers mètres, oubliant tout code de l’honneur sportif, il surgissait. C’est un roublard. Il ne faut pas se laisser apitoyer sur son sort".

JPEG - 31.5 ko
Darrigade attend son heure, protégé par Kubler et Molinéris


Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 André Darrigade (Fra) en 4h32’14’’
2 Ferdinand Kubler (Sui)
3 Pierre Molinéris (Fra)
4 Pietro Giudici (Ita)
5 Alfred De Bruyne (Bel)
6 Pasquale Fornara (Ita)
7 Jean Dacquay (Fra) t.m.t.
8 Wies Van Dongen (PB) à 3’22’’
9 Pierre Ruby (Fra) à 5’3’’
10 Rik Van Steenbergen (Bel) m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Antonin Rolland (Fra) en 32h55’20’’
2 Roger Hassenforder (Fra) à 4’56’’
3 Wout Wagtmans (PB) à 9’21’’
4 Pasquale Fornara (Ita) à 13’2’’
5 Jean Robic (Fra) à 13’3’’
6 Louis Bobet (Fra) à 13’32’’
7 Giancarlo Astrua (Ita) à 13’53’’
8 Vincent Vitetta (Fra) à 14’11’’
9 Richard Van Genechten (Bel) à 14’25’’
10 Raymond Impanis (Bel) à 14’40’’
<< étape précédente | étape suivante >>