Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1951 > Etape par étape > Etape 13 : Dax - Tarbes

Etape 13 : Dax - Tarbes

201 km. 17 juillet 1951

- Van Est l’a échappé belle
Ce matin à Dax, Wim Van Est est fier. Il porte le maillot jaune, privilège qu’aucun néerlandais n’avait obtenu avant lui. Au fond de lui-même, il doit cependant être inquiet : il va escalader et descendre pour la première fois de sa vie un géant du Tour, l’Aubisque.
Dans la montée, tout se passe bien. Il bascule au sommet à quelques encablures des cracks du peloton.
Les soucis commencent ensuite. Van Est se souvient : " Je n’ai rien compris. J’ai senti que je virais mal, j’étais déjà tombé et j’aurais dû être prudent. Mais je voulais tant garder le maillot. Alors, j’ai foncé et je me suis envolé...En un éclair, j’ai vu la mort...et le reste, je ne me rappelle plus très bien, un grand boum dans ma tête...et un silence religieux. »
Il a plongé d’une quarantaine de mètres dans le ravin. Pour le remonter sur la route, il faut « tresser » une corde à l’aide de boyaux.
Traumatisé, le « hollandais volant » est conduit à l’hôpital mais il ne souffre que de légères blessures.
De retour chez lui, la gloire l’attend. Un publicitaire fera même fortune en faisant dire au héros : « Je suis tombé à 70 m de profondeur, mon cœur s’est arrêté de battre, mais ma montre Pontiac fonctionnait toujours. »

- Bauvin nouveau maillot jaune
Cela faisait de nombreuses journées que Gilbert Bauvin, le coureur de l’Est - Sud-Est, flirtait avec la 1ère place. Il avait raté le coche d’extrême justesse à Brive. Malheureusement pour lui, l’échappée fleuve de Dax l’avait relégué à la 5ème position du général.
Peut-être était-ce bien sa dernière chance aujourd’hui avant l’étape reine des Pyrénées demain ?
C’est pour cela qu’il s’enfuit dès le début d’étape. Au sommet de l’Aubisque, 4 coureurs l’accompagnent encore : les 2 tricolores Geminiani et Lauredi, Biagioni, l’italien déjà vainqueur à Caen, et le belge Van Ende (qui cédera en fin de parcours).
Les derniers kilomètres de route plate ne changent rien.
Au sprint, Geminiani l’emporte mais il est déclassé pour avoir bénéficié d’une poussée de son équipier. Serafino Biagioni (décédé d’un accident de la circulation en 1983) est déclaré vainqueur.
Le peloton termine 9’15’’ plus tard.
Gilbert Bauvin endosse le maillot jaune dès sa 2ème participation au Tour. C’est le début d’une belle carrière.
L’Aubisque n’a pas donné lieu à une grande bataille. Seuls Bobet et Robic y ont laissé des plumes, 2’37’’ sur les autres favoris de l’épreuve exactement.

JPEG - 36.6 ko
Geminiani mène dans l’Aubisque devant Bauvin, Van Ende, Lauredi et Biagioni


Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Serafino Biagioni (Ita) en 5h47’57’’
2 Gilbert Bauvin (Fra)
3 Nello Lauredi (Fra)
4 Raphaël Geminiani (Fra) t.m.t.
5 Maurice Diot (Fra) à 7’55’’
6 Pierre Brambilla (Fra)
7 Edward Van Ende (Bel) t.m.t.
8 Gino Bartali (Ita) à 9’15’’
9 Adolphe Deledda (Fra)
10 Constantin Ockers (Bel) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Gilbert Bauvin (Fra) en 74h22’37’’
2 Serafino Biagioni (Ita) à 6’18’’
3 Raphaël Geminiani (Fra) m.t.
4 Georges Meunier (Fra) à 10’5’’
5 Hugo Koblet (Sui) à 12’56’’
6 Nello Lauredi (Fra) à 13’19’’
7 Marcel Demulder (Bel) à 13’21’’
8 Bernardo Ruiz (Esp) à 15’43’’
9 Lucien Lazaridès (Fra) à 16’33’’
10 Fausto Coppi (Ita) à 18’35’’
<< étape précédente | étape suivante >>