Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1986 > Etape par étape > Etape 18 : Briançon - L’Alpe d’Huez

Etape 18 : Briançon - L’Alpe d’Huez

162,5 km. 21 juillet 1986

- Parcours : Cols du Galibier, de la Croix de Fer et montée de L’Alpe d’Huez

- Hinault tiendra-t-il le coup ?
Bernard Hinault a perdu hier le maillot jaune au profit de son coéquipier Greg Lemond. Souffrant au mollet, il a subi dans la soirée une séance de mésothérapie. Il s’agit d’une aiguille qui effectue des dizaines de petites piqûres sur la zone malade pour infiltrer le médicament. L’étape s’annonce donc délicate.
Au moment d’aborder le Galibier, Herrera et Winterberg sont en tête. Ils passent au sommet 1’28’’ avant le peloton. Comment se comporte Hinault ? Ma foi, très bien ! Dans la descente, en compagnie de son équipier Bauer, il attaque. Zimmermann (2ème du général avec 23’’ d’avance sur Hinault), Lemond et Ruiz-Cabestany les récupèrent. Winterberg et Herrera (qui terminera à 26’54’’) sont dépassés.
Dans la vallée, le Suisse de la Carrera ne tient pas le choc. Bauer, après avoir effectué un travail considérable, se relève. Au pied de la Croix de Fer, il ne reste donc plus que 3 hommes avec 2’49’’ d’avance.

-  Le couple de l’année
Hinault et Lemond se retrouvent vite en tête à tête, Ruiz-Cabestany étant depuis quelque temps en surrégime.
Derrière, alors que Delgado abandonne (effondré par l’annonce du décès de sa mère), Zimmermann se lance seul à la poursuite des 2 compères. Au sommet, les écarts ne se sont pas creusés : 2’50’’ par rapport au Suisse ; 3’50’’ par rapport au peloton.
C’est dans la descente que les 2 « La Vie Claire » font un festival. Le compteur de la voiture suiveuse flirtera avec les 110 km/h ! Zimmermann est pointé à 4’50’’ à Bourg d’Oisans. La montée de l’Alpe d’Huez s’effectue, pour Hinault et Lemond, côte à côte, sans heurt, comme le Français les préfère. Il n’y a pas de sprint à l’arrivée mais une large effusion de joie, bras dessus, bras dessous. Hinault passe la ligne en premier. Ce qui lui permet d’inscrire la 26ème victoire d’étape à son palmarès (si l’on ne compte pas le contre-la-montre par équipes de 1985) et de dépasser André Leducq à la 2ème place de l’histoire, assez loin encore de Merckx (34 bouquets).
Zimmermann arrive 5’15’’ plus tard.

- Pensec, 5ème du général
En se classant 7ème de cette étape, le néophyte de chez Peugeot, Ronan Pensec s’empare de la 5ème place du général. Ce n’est pas encore suffisant pour qu’il puisse revêtir le maillot blanc de meilleur jeune, toujours sur les épaules d’Andrew Hampsten. Décidemment, l’équipe « La Vie Claire » rafle tout.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Bernard Hinault (Fra) en 5h3’3’’
2 Greg Lemond (USA) m.t.
3 Urs Zimmermann (Sui) à 5’15’’
4 Reynel Montoya (Col) à 6’6’’
5 Yvon Madiot (Fra) à 6’20’’
6 Andrew Hampsten (USA) à 6’22’’
7 Ronan Pensec (Fra) à 6’26’’
8 Samuel Cabrera (Col) à 6’34’’
9 Pascal Simon (Fra) à 6’45’’
10 Alvaro Pino (Esp) à 6’48’’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Greg Lemond (USA) en 86h27’11’’
2 Bernard Hinault (Fra) à 2’45’’
3 Urs Zimmermann (Sui) à 7’41’’
4 Andrew Hampsten (USA) à 16’46’’
5 Ronan Pensec (Fra) à 21’34’’
6 Claude Criquielion (Bel) à 22’27’’
7 Niki Ruttimann (Sui) à 23’37’’
8 Robert Millar (GB) à 26’
9 Steven Rooks (PB) à 26’30’’
10 Alvaro Pino (Esp) à 27’46’’
<< étape précédente | étape suivante >>