Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1986 > Etape par étape > Etape 12 : Bayonne - Pau

Etape 12 : Bayonne - Pau

217,5 km. 15 juillet 1986

- Parcours : Cols de Burdincurutcheta ; de Bagargui, d’Ichère et de Marie-Blanque

- Le col de Burdincurutcheta fait peur
L’étape commence par une chute au 29ème km. Duclos-Lassalle est évacué en ambulance.
Avant que les difficultés ne surviennent, 17 hommes, parmi lesquels on reconnaît Bernard, Chozas, Bauer et Rooks ont pris une certaine avance : 6’50’’ au 68ème km.
Le premier col de ce Tour est inédit (c’est Jean Bobet qui en révèle l’existence aux organisateurs). Il inquiète les coureurs. Son nom, le Burdincurutcheta, pratiquement imprononçable, est escamoté par Guimard qui préfère l’appeler le « Burruchaga ». Il est vrai que l’Argentine vient d’être sacrée championne du monde ... de football.
Sur ses pentes, le peloton explose.
Hinault conduit un 1er groupe qui passe au sommet 2’10’’ après les échappés. Roche et Mottet suivent à 2’35’’. Fignon est au plus mal, à 4’39’’.
Quant au maillot jaune Pedersen, il a depuis longtemps explosé. Il terminera l’étape à 33’57’’ du vainqueur.

- Hinault frappe fort
Les positions restent inchangées dans le col de Bagargui mais, dans la descente, Chozas (Téka) s’échappe du groupe de tête tandis que ses compagnons sont repris par le groupe Hinault.
Fignon est alors pointé à 1’40’’.
La logique voudrait que tout rentre dans l’ordre, que l’on conserve quelques forces avant la grande journée de montagne du lendemain.
Et bien, Hinault ne l’entend pas de cette oreille !
A 90 km de Pau, à l’occasion du catch de Lanne, « le blaireau » attaque. Seuls son coéquipier Bernard et l’espagnol de l’équipe PDM Delgado le suivent.
Lemond est piégé ! Il ne peut pas rouler derrière son leader !
Chozas est rapidement rejoint puis lâché dans le col d’Ichère.
Dans le col de Marie-Blanque, c’est au tour de Bernard de céder.
Il ne reste plus que 2 hommes en tête, Hinault effectuant la majeure partie du travail et Delgado.
Au sommet de Marie-Blanque, Millar, Hampsten, Lemond, Herrera et Y. Madiot passent à 2’45’’. Fignon et Mottet à 9’49’’.
A 20 km de Pau, 5 autres coureurs (Zimmermann, Criquielion, Bauer, Rooks et Winnen) reviennent sur le groupe Lemond et sur Bernard.
Voici donc 11 hommes ensemble mais Delgado et Hinault sont loin devant !

-  Lemond se révolte
Dans la côte Larroude, à 19 km de l’arrivée, Lemond démarre, flanqué de Herrera. Ils passent au sommet avec 4’30’’ de retard.
Sur la ligne, les écarts restent sensiblement identiques.
Lemond s’exprime ensuite clairement devant les journalistes :
« J’ai attaqué parce que cela ne servait à rien que je perde 10’. Personne ne roulait. »
Il continue : «  Si Hinault a un mauvais jour, je serai là. Mais il faut que j’attende le moment où il craque. »
Puis : « Ma vie, ce n’est pas « La Vie Claire ». C’est dur pour moi d’être encore derrière Hinault. Physiquement, on est pourtant très proche l’un de l’autre. »

-  Delgado l’emporte
Les Pyrénées inspirent l’espagnol. Il avait remporté sa 1ère victoire dans le Tour l’année dernière à Luz-Ardiden.
Il gagne aujourd’hui à Pau.
Dommage pour lui qu’il ait concédé 5’ sur Hinault lors du chrono de Nantes.

- Hinault maillot jaune
Le Tour vient de retrouver le Hinault de la fin des années 70.
Il a frappé un grand coup, rejetant le 2ème au classement général, son équipier Lemond, à 5’25’’ !
Fignon a terminé 20ème à 11’2’’ ; Roche à 21’ !
Ils ont perdu.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Pedro Delgado (Esp) en 6h3’18’’
2 Bernard Hinault (Fra) m.t.
3 Greg Lemond (USA) à 4’37’’
4 Luis Herrera (Col) à 4’38’’
5 Steve Bauer (Can) à 5’10’’
6 Claude Criquielion (Bel) à 5’31’’
7 Steven Rooks (PB)
8 Andrew Hampsten (USA) t.m.t.
9 Peter Winnen (PB) à 5’32’’
10 Urs Zimmermann (Sui) m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Bernard Hinault (Fra) en 51h36’27’’
2 Greg Lemond (USA) à 5’25’’
3 Urs Zimmermann (Sui) à 6’22’’
4 Pedro Delgado (Esp) à 6’57’’
5 Robert Millar (GB) à 7’3’’
6 Jean-François Bernard (Fra) à 7’47’’
7 Steve Bauer (Can) à 7’49’’
8 Yvon Madiot (Fra) à 8’42’’
9 Claude Criquielion (Bel) à 9’55’’
10 Peter Winnen (PB) à 10’35’’
<< étape précédente | étape suivante >>