Accueil > Le Tour des étapes > Edition 2005 > Etape par étape > Etape 15 : Lezat sur Lèze - Saint Lary Soulan

Etape 15 : Lezat sur Lèze - Saint Lary Soulan

17 juillet. 205 km.

- Le programme du jour

GIF - 23.7 ko
Source : ASO



- En souvenir de Casartelli
Cette grande étape pyrénéenne passait par le col du Portet d’Aspet. C’est dans la descente de ce col que Fabio Casartelli avait fait une chute mortelle en 1995. Cela faisait dix ans jour pour jour.

- L’échappée belle
Au kilomètre 28, Boogerd tentait sa chance et treize autres coureurs l’imitaient : Hincapie, Sevilla, Boogerd, Dekker, Kroon, Pereiro, Bertogliati, Davis, Caucchioli, Brochard, Pineau, Bertolini, Camano et
Astarloza.
Derrière, le peloton ne réagissait pas. L’avance des échappés était de 17 minutes au sommet du Portet d’Aspet, première difficulté du jour, et de plus de 18 minutes au sommet de col de Menté.
C’est alors que le peloton, sous l’impulsion de la CSC, décidait de se mettre en route.

- La bataille décisive
Dans le col du Portillon, les coureurs de tête donnaient des signes de faiblesse.
Au sommet du col de Peyresourde, il ne restait plus six hommes en tête, Brochard, Cauchiolli, Sevilla, Hincapie, Pereiro et Boogerd, avec onze minutes d’avance sur le peloton. La victoire d’étape allait se jouer entre eux.
Dans la montée finale, le Plat d’Adet, Brochard, Sévilla et Cauchiolli tentaient de partir seul chacun leur tour mais ils étaient repris.
Finalement, Pereiro contrait la dernière tentative et seul Hincapie parvenait à le suivre.
Pereiro effectuait tout le travail, Hincapie se contentant de suivre.
Plus frais, l’américain démarrait aux 300 mètres et remportait sa première
victoire d’étape.

- La bataille des favoris
Kloden et Moreau étaient déjà en difficulté lorsque Vinokourov, encore lui, lança les hostilités mais il n’allait pas pouvoir tenir longtemps le rythme. Il lassait le champ libre à Ullrich, Basso et Armstrong qui passaient au sommet du Val Luron avec 7’44 de retard sur les six échappés mais avec une minute d’avance sur le groupe des poursuivants comprenant Vinokourov et Rasmussen.
Dans la dernière ascension, Basso plaçait une accélération qui causait la perte d’Ullrich. Ce dernier concédait 1’25 à l’arrivée.
Basso profitait de cette journée pour remonter à la 2ème place.
 

JPEG - 6.9 ko
Victoire d’Hincapie

- L’ami d’Armstrong
George Hincapie est le seul à avoir participé à toutes les campagnes victorieuses du texan.
Quelle surprise quand même que ce soit la plus difficile des étapes de montagne qu’il s’adjuge, lui, le spécialiste des classiques flamandes, peu adapté (jusqu’à présent) pour les longs efforts à haute altitude !

- Classement de l’étape

Pos. Coureur Équipe Nat. Écart
1 HINCAPIE George DSC USA 6h 06’ 38"
2 PEREIRO SIO Oscar PHO ESP 00’ 06"
3 CAUCCHIOLI Pietro C.A ITA 00’ 38"
4 BOOGERD Michael RAB NED 00’ 57"
5 BROCHARD Laurent BTL FRA 02’ 19"
6 BASSO Ivan CSC ITA 05’ 04"
7 ARMSTRONG Lance DSC USA 05’ 04"
8 SEVILLA Oscar TMO ESP 06’ 28"
9 ULLRICH Jan TMO GER 06’ 28"
10 RASMUSSEN Mickael RAB DEN 06’ 32"

- Classement général

Pos. Coureur Équipe Nat. Écart
1 ARMSTRONG Lance DSC USA 62h 09’ 59"
2 BASSO Ivan CSC ITA 02’ 46"
3 RASMUSSEN Mickael RAB DEN 03’ 09"
4 ULLRICH Jan TMO GER 05’ 58"
5 MANCEBO Francisco IBA ESP 06’ 31"
6 LEIPHEIMER Levi GST USA 07’ 35"
7 LANDIS Floyd PHO USA 09’ 33"
8 VINOKOUROV Alexandre TMO KAZ 09’ 38"
9 MOREAU Christophe C.A FRA 11’ 47"
10 KLÖDEN Andréas TMO GER 12’ 01"


<< étape précédente | étape suivante >>
Source : Jan Dorrestijn
Source : Jan Dorrestijn