Accueil > Le Tour des étapes > Edition 2005 > Etape par étape > Etape 9 : Gérardmer - Mulhouse

Etape 9 : Gérardmer - Mulhouse

10 juillet. 170 km.

- Le programme du jour

GIF - 22.3 ko
Source : ASO




- Retour aux sources
Cette étape passait par le ballon d’Alsace, premier col jamais franchi par le Tour de France, il y a tout juste 100 ans.


- La course au pois
Porteur du maillot à pois depuis la veille, Rasmussen partait à l’attaque dès le quatrième kilomètre afin de conforter son maillot. Il passait en tête au sommet de la première difficulté du jour, le col de Grosse-Pierre puis
il était rejoint par Cioni, au kilomètre 13, au pied du col des Feignes. Les deux hommes collaboraient et augmentaient leur avance.


- En chasse
Au kilomètre 18, Voigt attaquait à son tour avec Moreau dans sa roue. Ils étaient rejoints par Landaluze, Vicioso, Moos et Zandio mais ils n’arrivaient pas à combler leur retard sur Rasmussen et Cioni.


- En solitaire
Dans le col de Bussang, après 82 kilomètres de collaboration, Cioni craquait et laissait partir seul Rasmussen à l’assaut du ballon d’Alsace. Le Danois comptait au sommet du ballon 4’20 d’avance sur Moreau et Voigt qui avaient également lâché leurs compagnons d’échappée dans l’ascension et 9’30 sur le peloton.


- Course poursuite
Après la dernière difficulté, il restait cinquante kilomètres avant l’arrivée. Avec un vent de face, le parcours n’était pas favorable à un homme seul.
Moreau et Voigt, anciens coéquipiers au Crédit Agricole, s’entendaient parfaitement. La preuve : Moreau attendait Voigt victime d’un incident mécanique. Malgré cela, les deux hommes n’arrivaient
pas à reprendre de terrain à Rasmussen qui effectuait une fin de parcours canon, un véritable contre-la-montre.
En tête depuis le début de l’étape, Rasmussen arrivait avec 3’04’’ d’avance sur le duo Voigt-Moreau et 6’04’’ sur le peloton.
A 31 ans, cet ancien champion du monde de V.T.T. n’est passé professionnel que depuis 3 ans. Il compte également à son palmarès une victoire d’étape à la Vuelta.

- Les bonnes affaires du jour
En passant premier au sommet de chaque difficulté, Rasmussen faisait le plein de points et confortait son maillot à pois avant d’attaquer les Alpes.
En terminant avec trois minutes d’avance sur le peloton, Voigt réalisait la bonne opération du jour. Il retrouvait la tunique jaune qu’il avait déjà porté une petite journée en 2001.
Moreau remontait à la 2ème place avec une trentaine de secondes d’avance sur Armstrong. Il était également compétitif dans la course au maillot à pois dont il a fait un objectif.

JPEG - 14.8 ko
Rasmussen, vainqueur en solitaire

- Classement de l’étape

Pos. Coureur Équipe Nat. Écart
1 RASMUSSEN Mickael RAB DEN 4h 08’ 20"
2 MOREAU Christophe C.A FRA 03’ 04"
3 VOIGT Jens CSC GER 03’ 04"
4 O’GRADY Stuart COF AUS 06’ 04"
5 GILBERT Philippe FDJ BEL 06’ 04"
6 GESLIN Anthony BTL FRA 06’ 04"
7 LANG Sebastian GST GER 06’ 04"
8 BROCHARD Laurent BTL FRA 06’ 04"
9 PINEAU Jérôme BTL FRA 06’ 04"
10 GLOMSER Gerrit LAM AUT 06’ 04"

- Classement général

Pos. Coureur Équipe Nat. Écart
1 VOIGT Jens CSC GER 32h 18’ 23"
2 MOREAU Christophe C.A FRA 01’ 50"
3 ARMSTRONG Lance DSC USA 02’ 18"
4 RASMUSSEN Mickael RAB DEN 02’ 43"
5 VINOKOUROV Alexandre TMO KAZ 03’ 20"
6 JULICH Bobby CSC USA 03’ 25"
7 BASSO Ivan CSC ITA 03’ 44"
8 ULLRICH Jan TMO GER 03’ 54"
9 SASTRE Carlos CSC ESP 03’ 54"
10 HINCAPIE George DSC USA 04’ 05"


<< étape précédente | étape suivante >>
Source : Jan Dorrestijn
Source : Jan Dorrestijn