Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1929 > Etape par étape > Etape 16 : Evian - Belfort

Etape 16 : Evian - Belfort

283 km. 22 juillet 1929

- « Charlot » est né
Gex est atteint à 8h58’. Il est temps alors d’aborder le col de la Faucille que Mazeirat, Faure et Delannoy franchissent en tête à 9h35, avant d’être rejoints dans la descente.
Plus loin, vers Morez, Charles Pélissier profite de l’apathie du peloton pour s’enfuir. Il reste 186 km à parcourir, sous la chaleur, sur une route défoncée, pour celui qui n’était considéré jusqu’à présent que comme «  un champion pour rire », incapable de rouler plus de 200 km. En vérité, une sinécure pour le cadet des Pélissier qui remporte à Belfort sa 1re étape sur le Tour avec près de 25’ d’avance sur le peloton, et ce le jour de la Sainte-Madeleine, le prénom de sa femme (« la Pélissette ») à qui il dédie sa victoire.

JPEG - 35.8 ko
1er bouquet pour Charles Pélissier

"Si vous examinez l’architecture du troisième de la famille des Pélissier, vous vous apercevrez que son corps est à refaire presque complètement ; il n’a pas de pectoraux, sa respiration est donc insuffisante ; il lui manque, de toute évidence, des pratiques suivies de culture physique et, ceux qui s’intéressent à lui vont se trouver devant une double tâche pour les efforts de la saison prochaine, et qui consistera à lui faire un cerveau et un corps. Un cerveau, je crois que ce ne sera pas impossible., le présent Tour de France lui ayant révélé un certain nombre de choses intéressantes qu’on avait pris soin de lui laisser ignorer, et, entre autres, que les organisateurs de courses ne sont pas forcément des ennemis jurés des coureurs, et aussi que le constructeur de cycles n’est pas forcément un exploiteur. Quant au corps, Charles s’en rapportera utilement à ceux qui lui veulent du bien, et il n’aura qu’à écouter leurs conseils amicaux. Je crois que ce grand corps interminable, et qui possède une qualité incontestable, peut devenir le corps d’un athlète parfait en 1930 et celui d’un gagnant du Tour de France" (H. Desgrange "L’Auto" du 24 juillet).

- Les Alcyon contrôlent
Dans la côte de Morteaux, alors que C. Pélissier caracole avec 16’30’’ d’avance, Faure tente de secouer quelque peu le peloton. Peut-être le touriste-routier a-t-il oublié que les Alcyon ont décidé de cadenasser la course, le maillot jaune De Waele étant « en convalescence » ? Toujours est-il que Marcel Bidot se charge de le lui rappeler : « Je remonte en tête du peloton, pour « arrêter » la course, rejoins Benoit Faure et l’engueule : « Alors, qu’est-ce que tu essaies de prouver ? »… Cardona débouche à son tour. Je vais le chercher. Puis, j’avise Rebry : « Reste avec Leducq et De Waele. Je m’occupe des autres » (P. Chany « La Fabuleuse Histoire du Tour de France »).
Il est clair, désormais, que le Tour 1929 est terminé.

-  Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Charles Pélissier (Fra) en 9h34’5’’
2 André Leducq (Fra) à 24’31’’
3 Bernard Van Rysselberghe (Bel)
4 Antonin Magne (Fra)
5 Frans Bonduel (Bel)
6 Armand Van Bruaene (Bel)
7 Jef Demuysère (Bel)
7 Nicolas Frantz (Lux)
7 Giuseppe Pancera (Ita)
7 Benoit Faure (Fra) t.m.t.

- Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Maurice De Waele (Bel) en 140h59’35’’
2 Giuseppe Pancera (Ita) en 141h15’26’’
3 Jef Demuysère (Bel) en 141h23’15’’
4 Nicolas Frantz (Lux) en 141h45’14’’
5 Salvador Cardona (Esp) en 141h48’53’’
6 Louis Delannoy (Bel) en 141h57’16’’
7 Antonin Magne (Fra) en 141h59’7’’
8 Pierre Magne (Fra) en 142h19’1’’
9 André Leducq (Fra) en 142h41’57’’
10 Julien Vervaecke (Bel) en 142h43’6’’
<< étape précédente | étape suivante >>