Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1929 > Etape par étape > Etape 14 : Nice - Grenoble

Etape 14 : Nice - Grenoble

333 km. 18 juillet 1929

- Les costauds devant
Le col d’Allos débute juste après que le peloton se soit ravitaillé à Colmars. C’est là que l’étape commence réellement. Nicolas Frantz s’arrête bien vite pour retourner sa roue. Le Luxembourgeois, 5ème du général, ne semble pas dans un grand jour. Contrairement à Gaston Rebry (18ème) qui mène constamment, jusqu’à qu’il éprouve le besoin, lui aussi, de changer de braquet. Demuysère (3ème) franchit le sommet à 9h9’, 6’’ avant Rebry, 15’’ avant le maillot jaune De Waele, 50’’ avant le touriste-routier Faure. Frantz est à 3’45’’.
Dans la descente puis sur le plat, Demuysère, Rebry, De Waele, Faure et Pancera (2ème) se regroupent. Pas pour longtemps car Faure crève à plusieurs reprises, laissant les 3 premiers du général, accompagnés de Rebry, s’expliquer.

- La course d’équipe prédomine toujours
«  Le col Bayard n’est assurément pas le plus dur du Tour de France ; il est cependant l’un des plus redoutés. Il n’a pourtant que 7 kilomètres. Son pourcentage est élevé, atteignant parfois 18 %. Puis, la route est trop large, trop dégagée, sans arbres ni rochers ; le soleil est de plomb à l’heure où les coureurs passent, si bien que le Bayard est peut-être celui qui a la plus mauvaise presse (R. Huttier "Le Miroir des Sports"). »
A son sommet, Demuysère est parvenu à lâcher ses compagnons de route. Mais, bien que cette année le règlement stipule que toute entraide entre coureurs est illicite, Rebry (Alcyon-Dunlop), très fort aujourd’hui, ramène De Waele (Alcyon-Dunlop) sur Demuysère (Lucifer-Hutchinson).
En fin d’étape, 10 fois Demuysère attaque. 10 fois Rebry colmate la brèche. Ce n’est que dans la côte de La Mure que le maillot jaune, épuisé, laisse filer ses 2 compatriotes avant de se faire rejoindre par Pancera (La Rafale-Hutchinson).
Au sprint, Gaston Rebry remporte sa 2ème victoire sur le Tour de France. De Waele et Pancera concèdent 6’42’’ sur Demuysère. Frantz termine 18ème à 27’47’’. Ses chances de s’imposer une 3ème fois sur la Grande Boucle s’amenuisent considérablement.

JPEG - 37 ko
Rebry traverse Ubaye devant Demuysère, De Waele et Pancera.

- C. Pélissier s’en sort bien
Frère cadet d’Henri (vainqueur du Tour 1923) et de Francis, Charles Pélissier (3ème de Paris-Roubaix 1927) participe, à 26 ans, à son premier Tour de France. 24ème du classement général, le Parisien est surpris accroché à un motocycliste dans la montée du col de La Mure. Le règlement est formel : c’est l’exclusion pure et simple. Mais Henri Desgrange se laisse séduire par la courtoisie de celui que l’on appellera bientôt "Charlot" et le laisse continuer l’épreuve. A la fin du Tour, C. Pélissier sera déclassé à la dernière place de l’étape, pénalisé de 30’ au général et suspendu 6 mois.
En attendant, ses adversaires sont scandalisés et menacent de ne pas repartir de Grenoble...

- Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Gaston Rebry (Bel) en 13h19’6’’
2 Jef Demuysère (Bel) m.t.
3 Giuseppe Pancera (Ita) à 6’42’’
4 Maurice De Waele (Bel) m.t.
5 Bernard Van Rysselberghe (Bel) à 11’51’’
6 Benoit Faure (Fra)
7 Salvador Cardona (Esp)
8 Frans Bonduel (Bel) t.m.t.
9 Charles Pélissier (Fra) à 13’55’’
10 André Leducq (Fra) à 14’59’’

- Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Maurice De Waele (Bel) en 117h37’58’’
2 Giuseppe Pancera (Ita) en 117h59’40’’
3 Jef Demuysère (Bel) en 118h1’35’’
4 Salvador Cardona (Esp) en 118h25’18’’
5 Louis Delannoy (Bel) en 118h35’39’’
6 Nicolas Frantz (Lux) en 118h37’21’’
7 Antonin Magne (Fra) en 118h43’21’’
8 André Leducq (Fra) en 119h3’31’’
9 Pierre Magne (Fra) en 119h6’14’’
10 Frans Bonduel (Bel) en 119h12’6’’
<< étape précédente | étape suivante >>