Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1939 > Etape par étape > Etape 9 : Pau - Toulouse

Etape 9 : Pau - Toulouse

311 km. 19 juillet 1939

- Vervaecke se retire
6 heures du matin. Les coureurs quittent Pau sous la pluie et le vent. A 7h48, les voici à Eaux-Bonnes avec un quant d’heure de retard sur l’horaire. Première surprise : dans l’Aubisque, Félicien Vervaecke fait partie de la 1ère liste de lâchés. On apprendra bientôt son abandon (ainsi que celui de Litschi, vainqueur du chrono de la veille). Pendant ce temps, au sommet, Vissers, Bailleux, Maes et Ritserveldt (Belgique B) sprintent tandis que le maillot jaune Vietto est pointé à 2’3’’. La descente s’effectue dans la brume, sans aucune visibilité, sur un sentier boueux. Bailleux chute et casse son guidon. Les autres ne prennent pas trop de risques. Ce qui permet à une quinzaine d’hommes dont le « Roi René » de se regrouper à l’avant.

- Vissers en solitaire
Dès les premières pentes du Tourmalet, Vietto se projette devant en compagnie de Vanoverberghe et de Gianello. Edward Vissers (23ème du général à 16’32’’) estime qu’il est temps de mettre fin à la plaisanterie. Le Belge d’Anvers, cité parmi les favoris au départ de Paris, dépasse un à un les fugitifs et franchit le sommet avec 2’8’’ d’avance sur Gianello (France), 5’28’’ sur Maes, 7’13’’ sur Vietto qui se plaint de douleurs aux genoux. Passons au col d’Aspin que Vissers avale allègrement (4’45’’ au sommet sur Gianello, 7’ sur Maes et Ritserveldt, 9’ sur Vietto) et nous voici à Saint-Gaudens où celui que Bartali considérait l’année dernière comme son plus dangereux adversaire est contrôlé à 13h55 7’ avant ses 4 poursuivants. Il lui reste encore à peu près 90 km à parcourir !

JPEG - 38.5 ko
Le plus beau fait de gloire de Vissers (1912-94), 4ème du Tour de France 1938, 3ème du Tour des Flandres et de Liège-Bastogne-Liège cette année.

- Maes et Vissers font-ils partie de la même équipe ?
Arrêtons quelques instants sur Sylvère Maes. Vainqueur du Tour en 1936, actuellement 4ème du général à moins de 3’ de Vietto, le leader de la formation belge va-t-il laisser le maillot jaune effectuer l’essentiel du travail avant de l’achever dans les derniers kilomètres ? Le Cannois va-t-il se prêter à ce jeu ? S’il refuse, Vissers va accroître son avance dans de telles proportions qu’il deviendrait le nouvel homme fort ! Pas question de prendre de tels risques. Maes décide de faire fi de tout esprit d’équipe. Il prend rapidement des relais appuyés qui permettent de ramener l’écart, au Stade-Vélodrome de Toulouse, à 4’4’’. Laissons les Belges s’entre-déchirer le soir à l’hôtel et félicitons Vissers de son exploit : 311 km de course dont 155 en solitaire à 29,330 km/h de moyenne. Le Flamand se positionne désormais à la 4ème place du général.

- Archambaud et Cosson loin derrière
Archambaud (Nord-Est-Île-de-France) et Disseaux (2ème du général ce matin) terminent à 17’48’’, Cosson (France) 42ème à 46’27’’.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Edward Vissers (Bel) en 10h23’27’’
2 Sylvère Maes (Bel) à 4’4’’
3 Albert Ritserveldt (Bel)
4 Dante Gianello (Fra)
5 René Vietto (Fra) t.m.t.
6 Sylvain Marcaillou (Fra) à 7’42’’
7 Jan Lambrichs (PB)
8 Christophe Didier (Lux)
9 Auguste Mallet (Fra)
10 Lucien Vlaemynck (Bel) t.m.t.


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 René Vietto (Fra) en 60h45’11’’
2 Sylvère Maes (Bel) en 60h48’8’’
3 Lucien Vlaemynck (Bel) en 60h51’26’’
4 Edward Vissers (Bel) en 60h54’39’’
5 Jan Lambrichs (PB) en 60h54’42’’
6 Sylvain Marcaillou (Fra) en 60h57’24’’
7 Albertin Disseaux (Bel) en 60h59’53’’
8 Louis Thiétard (Fra) en 61h1’45’’
9 Mathias Clemens (Lux) en 61h2’24’’
10 Maurice Archambaud (Fra) en 61h2’52’’
<< étape précédente | étape suivante >>