Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1930 > Etape par étape > Etape 16 : Grenoble - Evian

Etape 16 : Grenoble - Evian

331 km. 21 juillet 1930

- Leducq au bord de l’abandon
Sous le coup de 3 heures du matin, le peloton quitte Grenoble pour gravir à faible allure le col du Galibier par le Lautaret. P. Magne remporte la prime au sommet devant Faure. Demuysère (4ème du général) est à 50’’, le maillot jaune Leducq à 1’35’’, Guerra (2ème) à 1’45’’. Leducq se lance comme à son habitude à corps perdu dans la descente mais il dérape sur le sol caillouteux et part en vol plané, à plus de 70 km/h ! A demi-inconscient, blessé aux genoux et aux mains, il se remet en selle, plonge vers Valloire. C’est alors qu’une de ses pédales, faussée par la chute, casse net et notre malheureux champion tombe une 2ème fois très lourdement, entraînant avec lui son équipier Marcel Bidot.

JPEG - 36.7 ko
Leducq a perdu le moral


Assis sur une pierre, André Leducq pleure. Ses forces l’abandonnent. Pas ses équipiers qui récupèrent la pédale d’un spectateur pour la remonter sur sa machine. Et voilà les 6 « tricolores », unis comme jamais, lancés à la poursuite des hommes de tête (Guerra, Demuysère, lui aussi blessé après une chute dans le Galibier, Faure et Trueba).

- Leducq remporte l’étape !
A Saint-Michel-de-Maurienne (km 131), le quatuor possède 13’13’’ d’avance sur l’équipe de France (Leducq, les frères Magne, Pélissier, extraordinaire d’abnégation, Bidot et Merviel qui ne tiendra pas jusqu’au bout). La poursuite dure 75 km. Quelques touristes-routiers (Mazeyrat, Berton), rejoints en cours de route, offrent une légère assistance et, miracle, 2 km après Albertville, Guerra et ses compagnons sont repris.
La bataille a été totale. Les coureurs sont exténués, le col des Aravis escaladé le plus lentement possible. Peut-être auraient-ils mérité une fin de course ensoleillée ? Ce sera un bel orage qui les accompagnera pendant les 40 derniers kilomètres jusqu’Evian. Peut-être «  Dédé » aurait-il aimé offrir l’étape à «  Charlot » pour le récompenser de ses efforts ? Epuisé, ce dernier ne parviendra pas à le remonter. Peu importe. C’est le triomphe de l’équipe de France. Et de la nouvelle formule créée cette année par Henri Desgrange.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 André Leducq (Fra) en 13h39’23’’
2 Charles Pélissier (Fra)
3 Aimé Dossche (Bel)
4 Jef Demuysère (Bel)
5 Frans Bonduel (Bel)
6 Learco Guerra (Ita)
7 Jean Mertens (Bel)
8 Giuseppe Pancera (Ita)
9 Georges Laloup (Bel)
10 Louis Delannoy (Bel) t.m.t.

Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 André Leducq (Fra) en 126h25’23’’
1 Learco Guerra (Ita) en 126h41’36’’
3 Antonin Magne (Fra) en 126h43’26’’
4 Jef Demuysère (Bel) en 126h44’16’’
5 Marcel Bidot (Fra) en 127h4’
<< étape précédente | étape suivante >>