Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1980 > Etape par étape > Etape 6 : Lille - Compiègne

Etape 6 : Lille - Compiègne

219 km. 2 juillet 1980

-  Réduction de parcours
Etant données les conditions atmosphériques particulièrement éprouvantes depuis le début de ce Tour, les organisateurs de l’épreuve ont supprimé 8,5 km de pavés (dont l’épouvantable tranchée d’Avelin) sur un total de 20,4 initialement prévu. La distance globale s’en trouve réduite d’environ 7 km.

- La trêve
Personne n’est animé d’intentions belliqueuses. Dès l’attaque de secteurs pavés, Hinault se porte en tête pour aussitôt ralentir à la sortie de ceux-ci. Le seul coup de théâtre réside en la chute du maillot vert Bazzo (2ème du général) au 176ème km. Le coureur de La Redoute, touché à la jambe droite, réintègre le peloton 8 km plus loin. Une journée à oublier pour le bordelais puisqu’il sera dépossédé de son maillot au profit de Bertin.

- Gauthier au nez et à la barbe des Ti-Raleigh
Peu après la descente de la côte de Thiescourt, à 20 km de l’arrivée, Knetemann (Ti-Raleigh), Bonnet (Renault), Bourreau (Peugeot), Verlinden (Ijsboerke) et Gauthier (Mercier) s’enfuient. 5 grosses équipes représentées à l’avant, aucune incidence au général : idéal pour envisager la victoire !
De nombreux pronostiqueurs jouent Knetemann mais Jean-Louis Gauthier connaît bien l’arrivée à Compiègne pour avoir disputé le Tour de l’Oise. Il sait qu’un long virage à 500 m. du terme peut l’aider à réussir dans son entreprise, lui qui n’est pas un sprinter. L’angoumoisin attaque à cet instant précis et résiste au retour désespéré de ses adversaires : « Les Ti-Raleigh me réussissent, plaisante-t-il à l’arrivée. Déjà au Midi-Libre, j’ai gagné une étape en surprenant Raas à 20 km du but. Cette fois, je file sous le nez de Knetemann. Ils vont m’avoir à l’œil désormais... »

JPEG - 36.4 ko
Quel bonheur pour Gauthier :
"Gagner une étape du Tour, alors qu’il y a 3 ans, je n’étais qu"un cycliste du dimanche, travaillant chaque jour de la semaine à la pose de poteaux électriques. C’est inouï"


- Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Jean-Louis Gauthier (Fra) en 5h57’11’’
2 Gery Verlinden (PB) à 1’’
3 Bernard Bourreau (Fra)
4 Gerrie Knetemann (PB)
5 Patrick Bonnet (Fra) t.m.t.
6 Sean Kelly (Irl) à 39’’
7 Yvon Bertin (Fra)
8 Jacques Osmont (Fra)
9 Johan Van der Velde (PB)
10 Frank Hoste (Bel) t.m.t.

- Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Rudy Pévenage (Bel) en 33h59’57’’
2 Pierre Bazzo (Fra) à 1’4’’
3 Bernard Hinault (Fra) à 3’28’’
4 Hennie Kuiper (PB) à 6’47’’
5 Henk Lubberding (PB) à 7’6’’
6 Joop Zoetemelk (PB) à 7’11’’
7 Ronny Claes (Bel) à 7’20’’
8 Johan Van der Velde (PB) à 7’48’’
9 Jean-Luc Vandenbroucke (Bel) m.t.
10 Patrick Bonnet (Fra) à 8’48’’

 

<< étape précédente | étape suivante >>
Le parcours
Le parcours