Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1989 > Etape par étape > Etape 10 : Cauterets - Luchon Superbagnères

Etape 10 : Cauterets - Luchon Superbagnères

136 km. 11 juillet 1989

- Parcours : Cols du Tourmalet, d’Aspin, de Peyresourde et montée de Superbagnères

- Roche non-partant
Blessé au genou et en grande difficulté la veille, Stephen Roche ne prend pas le départ de cette 10ème étape.
2 ans de difficile collaboration avec l’équipe Fagor prennent fin.

- Millar et Mottet dès le Tourmalet
A Luz-Saint-Sauveur, Richard et Carlsen sont les premiers attaquants. Le danois est très vite lâché.
Dès le bas du Tourmalet, Cubino se lance également à l’aventure en compagnie de Robert Millar (Z-Peugeot) et de Charly Mottet (RMO).
Tandis que Cubino se rend, Millar et Mottet récupèrent puis abandonnent Richard.
Au sommet du Tourmalet, les 2 compères comptent 28’’ d’avance sur le groupe maillot jaune.

-  Delgado remet les pendules à l’heure
Dans la vallée, Julian Gorospe, un équipier de Delgado, sort.
Quelques instants plus tard, c’est Delgado en personne qui s’enfuit.
En bas du col d’Aspin, Delgado, seul, part à la recherche de Millar et de Mottet.
La jonction s’effectue rapidement et les écarts se creusent : 2’17’’ au sommet ; 4’58’’ à mi-pente de Peyresourde.
Charly Mottet est alors leader virtuel au général.
La montée finale de superbagnères est menée de main de maître par Delgado.
Mottet ne parvient plus à suivre à 2 km du sommet.
Millar s’accroche et bat au sprint l’espagnol. Il s’offre ainsi sa 3ème (et dernière) victoire sur le Tour. 3ème victoire dans les Pyrénées d’ailleurs, puisqu’il avait auparavant gagné à Luchon en 1983 et à Guzet-Neige en 1984 !
La bonne opération est cependant à mettre à l’actif de Delgado qui reprend 3’26’’ à Fignon. Il se replace ainsi à la 4ème position du général à 2’53’’ du français.

- Fignon maillot jaune
Fignon n’a pas passé une bonne journée. Il s’est senti en difficulté aussi bien dans le Tourmalet que dans Aspin et Peyresourde.
N’empêche, il a réussi à lâcher le maillot jaune Lemond à 500 m de l’arrivée. Cela lui a permis de prendre le fauteuil de leader avec 7 petites secondes d’avance sur l’américain, pas mécontent de ne pas avoir craqué dans les Pyrénées.

- Un hélicoptère surveille les tricheurs
Cette année, un hélicoptère est chargé de traquer les coureurs qui s’accrochent aux voitures ou qui bénéficient de poussettes prolongées.
18 coureurs disparaissent au terme de cette étape dont 3 pour « poussettes réitérées ».
Notons la présence de Vanderaerden (hors-délais) et de Van Poppel (renvoyé) dans la charrette de la journée.

Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Robert Millar (GB) en 4h22’19’’
2 Pedro Delgado (Esp) m.t.
3 Charly Mottet (Fra) à 19’’
4 Steven Rooks (PB) à 3’4’’
5 Gert-Jan Theunisse (PB) m.t.
6 Marino Lejarreta (Esp) à 3’14’’
7 Laurent Fignon (Fra) à 3’26’’
8 Andrew Hampsten (USA) à 3’35’’
9 Greg Lemond (USA) à 3’38’’
10 Raul Alcala (Mex) à 3’42’’


Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Laurent Fignon (Fra) en 46h11’49’’
2 Greg Lemond (USA) à 7’’
3 Charly Mottet (Fra) à 57’’
4 Pedro Delgado (Esp) à 2’53’’
5 Andrew Hampsten (USA) à 5’18’’
6 Marino Lejarreta (Esp) à 5’51’’
7 Gianni Bugno (Ita) à 6’3’’
8 Robert Millar (GB) à 6’42’’
9 Raul Alcala (Mex) à 6’46’’
10 Steven Rooks (PB) à 6’59’’
<< étape précédente | étape suivante >>