Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1920 > Etape par étape > Etape 10 : Nice - Grenoble

Etape 10 : Nice - Grenoble

333 km. 15 juillet 1920

-  L’entente cordiale
Le moins que l’on puisse écrire est que les coureurs ne partent pas de Nice ce matin à 2 heures avec un esprit particulièrement belliqueux. Ne parcourent-ils pas les 65 premiers kilomètres qui les séparent de Puget-Théniers à 17 km/h de moyenne ? Le maillot jaune, Thys, ne crève-t-il pas dans la descente de la Colle-Saint-Michel sans que ses adversaires ne daignent accélérer le moins du monde ?
C’est ainsi que nous retrouvons 14 hommes les mains en haut du guidon dans le col d’Allos avant que Lambot, Scieur, Thys, Rossius et les frères Heusghem appuient un peu plus sur les pédales afin de basculer en tête au sommet, rejoints avant Barcelonnette (km 170) par Barthélémy et Masson.

-  5 Belges devant
Le col Bayard, dernière difficulté de l’étape, voit Philippe Thys, fatigué, mettre pied à terre à mi-pente. Au sommet, H. Heusghem (2ème du général) et Lambot (3ème) possèdent 26’’ d’avance sur Rossius (6ème), 35’’ sur Scieur (4ème), 56’’ sur Thys tandis que Masson (5ème) pointe plus loin avec un passif de 4’30’’.
Il ne faut pas être grand clerc pour comprendre que les 5 hommes de tête ne tardent pas à se regrouper. Seule une crevaison de Scieur perturbe la belle harmonie qui se ponctue, à Grenoble, par un sprint remporté par Hector Heusghem.

- Avertissement de Desgrange
Henri Desgrange, organisateur de l’épreuve, n’a guère apprécié cette mascarade. Le lendemain, dans son journal "L’Auto", il menace les coureurs de représailles : "Si un homme comme Thys, par exemple, est aidé par ses camarades à maintenir sa première place du classement général de quelque façon que ce soit, il reçoit ainsi l’aide défendue par le règlement et s’expose aux lourdes pénalités qui y sont inscrites. De même, si des hommes comme Hector Heusghem et Lambot, pour ne citer que les deuxième et troisième du classement général, assurent, par leurs faits et gestes, la première place à Thys, ils renoncent ainsi à disputer leurs chances et s’exposent, eux aussi, à des pénalités aussi lourdes."
Ces avertissements seront-ils suivis d’effet ?

- Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Hector Heusghem (Bel) en 14h47’39’’
2 Jean Rossius (Bel)
3 Philippe Thys (Bel)
4 Firmin Lambot (Bel) t.m.t.
5 Léon Scieur (Bel) à 2’51’’
6 Louis Heusghem (Bel) à 7’36’’
7 Emile Masson (Bel) à 20’35’’
8 Honoré Barthélémy (Fra) à 51’10’’
9 Eugène Dhers (Fra) m.t.
10 Félix Goethals (Fra) à 56’47’’

- Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Philippe Thys (Bel) en 154h24’32’’
2 Hector Heusghem (Bel) à 49’55’’
3 Firmin Lambot (Bel) à 1h37’04’’
4 Léon Scieur (Bel) à 1h40’56’’
5 Jean Rossius (Bel) à 2h16’40’’
6 Emile Masson (Bel) à 2h27’33’’
7 Louis Heusghem (Bel) à 3h38’02’’
8 Honoré Barthélémy (Fra) à 4h49’48’’
9 Félix Goethals (Fra) à 5h03’09’’
10 Joseph Vandaele (Bel) à 7h24’25’’
<< étape précédente | étape suivante >>