Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1920 > Etape par étape > Etape 5 : Les Sables d’Olonne - Bayonne

Etape 5 : Les Sables d’Olonne - Bayonne

482 km. 5 juillet 1920

- Il fallait s’y attendre
Lors de la plus longue étape du Tour, à Rochefort, à 3h55 du matin, après 150 km de course, Henri Pélissier abandonne en compagnie d’Hector Tiberghien. 5ème du général, vainqueur des 2 dernières étapes, "La Ficelle", enrhumé depuis plusieurs jours, ne supporte pas d’avoir reçu 2’ de pénalités pour s’être débarrassé d’un pneu encombrant. Un alibi pour quitter une course qu’il n’aime guère. Le lendemain, Henri Desgrange, dans son journal "L’Auto", ne ménage pas celui qui avait déjà abandonné dans des conditions similaires l’année dernière : "Est-ce à dire qu’il est fini ? Dieu m’en garde ! Nous n’en avons pas de meilleur pour Paris - Roubaix. Mais le Tour de France -et c’est pour cela que je l’approuve d’avoir abandonné- lui est désormais, non pas musculairement, mais moralement, interdit. (...) Et puis, c’est pour lui une pâtée trop épaisse, la cuillère tient debout dedans. Il le dit mal à propos, mais très exactement l’an passé : "Je suis un pur sang !" Il a moralement déjà le gros ventre, quand il faut au Tour de France des états de chat efflanqué. Et puis, quelle nervosité de jolie femme ! A Morlaix, il ne veut pas, à Brest, il veut. Comparez ce "girouettisme" avec la permanence de volonté d’un Christophe ! Allons, regrettons-le tous ensemble, Henri Pélissier ne figurera jamais sur la liste glorieuse."

- Revoilà Lambot
En dehors de l’abandon de Pélissier, il ne se passe rien de notable lors de cette monotone étape. Pons (km 192) est traversée à 5h41 par 15 routiers ; Blaye (km 245) à 7h58 par 13 coureurs ; plus que 12 à Bordeaux (km 293) à 9h45 ; 11 à Castets-des-Landes (km 425) à 15h50. Il faut attendre la crevaison de Christophe (3ème du général) pour que ses adversaires appuient enfin sur les pédales et que le rythme s’accélère. "Cri-cri" terminera 12ème à 6’41’’. Devant, 10 hommes se disputent la victoire au sommet de la côte du Moulin, à la limite du quartier Saint-Etienne, faubourg de Bayonne et c’est le Belge Firmin Lambot qui s’impose. 13ème du général ce matin après avoir concédé plus de 42’ lors de la 1ère étape, le vainqueur du Tour de France 1919 qui ne s’était guère montré à son avantage jusque là, remonte à la 9ème position.

- Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Firmin Lambot (Bel) en 19h44’
2 Philippe Thys (Bel)
3 Jean Rossius (Bel)
4 Joseph Vandaele (Bel)
5 Félix Goethals (Fra)
6 Hector Heusghem (Bel)
7 Louis Mottiat (Bel)
8 Honoré Barthélémy (Fra)
9 Emile Masson (Bel)
10 Léon Scieur (Bel) t.m.t.

- Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Philippe Thys (Bel) en 82h1’2’’
1 Emile Masson (Bel) m.t.
3 Hector Heusghem (Bel) à 16’56’’
4 Eugène Christophe (Fra) à 23’37’’
5 Jean Rossius (Bel) à 30’32’’
6 Félix Goethals (Fra) à 41’16’’
7 Léon Scieur (Bel) à 47’28’’
8 Romain Bellenger (Fra) à 1h22’19’’
9 Firmin Lambot (Bel) à 1h22’31’’
10 Louis Mottiat (Bel) à 1h34’28’’
<< étape précédente | étape suivante >>