Accueil > Le Tour des étapes > Edition 1920 > Etape par étape > Etape 3 : Cherbourg - Brest

Etape 3 : Cherbourg - Brest

405 km. 1 juillet 1920

- Francis Pélissier abandonne
Le début d’étape se dispute sous une pluie pénible. Coutances, Granville, Avranches, Pontorson et Dinan sont traversées par un groupe compact que la crevaison de Francis Pélissier, 6ème du général à 2’46’’ des premiers, réveille quelque peu. "Le Grand" recolle au peloton mais sa respiration est haletante. 16 km avant Saint-Brieuc, il lâche à nouveau prise, cette fois définitivement avant d’abandonner, malade, à Morlaix.

- Mottiat largué
1er du général, Louis Mottiat ne semble déjà plus concerné par le Tour de France. Victime, comme beaucoup, de multiples crevaisons, le Wallon ne donne à aucun moment "l’impression de s’employer énergiquement" (H. Desgrange "L’Auto") et termine 21ème de l’étape à près de 1h35’ du vainqueur.

- Henri Pélissier venge son frère
13ème du général à 19’ des premiers, le moral de l’aîné des Pélissier n’est pas au beau fixe : "Je suis tout seul sur la route en direction de Morlaix, à 85 km de l’arrivée, loin des premiers après m’être offert mon récital habituel de boyaux percés. J’ai déjà parcouru plus de mille kilomètres depuis Paris sans avoir gagné un sou et je sens, dans ma poitrine, un léger sifflement annonciateur de bronchite. J’en ai marre. Je me maudis de m’être laissé posséder et d’avoir accepté de m’embarquer, une fois encore, sur cette galère. Francis, atteint d’un point de congestion, vient d’abandonner. Le Tour lui déplaît plus encore qu’à moi, semble-t-il. Je voudrais bien l’imiter mais je n’ai pas assez d’argent sur moi pour m’offrir un billet de chemin de fer. Impardonnable imprévoyance. J’ai demandé à plusieurs suiveurs, des officiels en automobile, de m’en prêter. Je pensais qu’ils m’honoraient de leur confiance, mais tous ont refusé avec des mines gênées. Interdit par le règlement. Desgrange les terrorise. Je suis franchement écoeuré et c’est à ce moment qu’Eugène Christophe entre en scène, revenant de l’arrière car il a été, lui aussi, retardé par des crevaisons. Mais rien ne saurait l’abattre. Il est l’homme de la pluie et de l’adversité. Ses boyaux peuvent le trahir des dizaines de fois, lui reste ... increvable. Plutôt que de demeurer figé sur le bord de la route au risque de me refroidir, puisque je ne peux prendre le train, je décide de continuer avec lui. On discute. Je lui fais part de mon intention de tout laisser tomber. Aussitôt, il m’accable de bons conseils dans le style : "On n’a pas le droit d’abandonner tant qu’on a encore une goutte de sang dans les veines." Vous pensez si je le rembarre ! Dans le feu de la discussion, je ne m’aperçois même pas que nous appuyons de plus en plus fort sur les pédales. La controverse se poursuit. Nous restons sur nos points de vue respectifs et nous ne manquons, ni l’un ni l’autre, d’arguments. Ainsi pendant une cinquantaine de kilomètres,. Jusqu’à ce qu’apparaisse, devant nous, au bout de la route, une automobile suivant un groupe de coureurs. Nous accélérons et sommes bientôt sur eux." En effet, c’est à Landivisiau que H. Pélissier, Christophe et Goethals rejoignent les 8 hommes de tête : Thys, les frères Heusghem, Masson, Barthélémy, Rossius, Scieur et Chassot (qui cassera sa chaîne à quelques encablures de Brest). Laissons là encore Henri se souvenir de la fin de course : "La pluie rendait la piste en terre battue du vélodrome de Kérabécam dangereuse pour un emballage groupé d’une vingtaine de coureurs (10 en vérité). La victoire d’étapes s’est disputée selon la formule par élimination, un coureur qui descend à chaque tour. Je l’ai emporté devant Emile Masson, le Liégeois, et Christophe qui n’est encore jamais arrivé, après tant d’années de luttes communes, à me devancer dans un sprint" (R. Bastide "La légende des Pélissier").

- Classement de l’étape

Place Coureur Temps / Ecart
1 Henri Pélissier (Fra) en 16h9’
2 Emile Masson (Bel)
3 Eugène Christophe (Fra)
4 Philippe Thys (Bel)
5 Hector Heusghem (Bel)
6 Honoré Barthélémy (Fra)
7 Jean Rossius (Bel)
8 Léon Scieur (Bel)
9 Félix Goathals (Fra)
10 Louis Heusghem (Bel) t.m.t.

- Classement général

Place Coureur Temps / Ecart
1 Jean Rossius (Bel) en 46h17’34’’
1 Philippe Thys (Bel)
1 Félix Goethals (Fra)
1 Emile Masson (Bel) t.m.t.
5 Hector Heusghem (Bel) à 16’56’’
5 Eugène Christophe (Fra)
5 Léon Scieur (Bel)
5 Honoré Barthélémy (Fra) t.m.t.
9 Henri Pélissier (Fra) à 18’58’’
10 René Chassot (Fra) à 41’20’’
<< étape précédente | étape suivante >>